Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 08:46

Rien de nouveau à se mettre sous la dent non plus aujourd'hui, puisque je rapatrie également un autre article sur mon blog. Enfin si vous ne l'avez pas lu à l'époque ça reste nouveau on va dire ^^'

Le premier album de la série Geek Agency intitulé : Level 1 Resident Geek est réalisé par le duo Philippe Briones (scénario et dessin) et Romain Huet (scénario et couleur). La saga est éditée par Ankama depuis le 24 janvier 2013. Resident Geek est un album de 58 pages (bonus inclus) que vous pouvez vous procurer un peu partout pour 14€90.

http://www.actugeek.com/wp-content/uploads/2013/01/resident-geek.jpg
Un bon petit jeu de société à base de zombis, des pizzas, des sodas et une belle bande de potes : tous les ingrédients sont réunis pour passer une soirée mémorable à s’amuser. Adam, Tim et leurs amis ne sont pas près de l’oublier cette soirée puisqu’en plein milieu de leur partie, un livreur de pizzas va venir tout bouleverser, les forçant à s’enfuir et à se battre pour sauver leur peau…

Mon avis :

J'avais attendu longtemps de pouvoir poser mes mains sur cet album et je dois avouer que je n’ai pas du tout été déçu !! Ce premier level permet de mettre en place l’histoire, on prend contact avec les différents personnages en douceur au cours de la soirée jeu de société.

Une fois les présentations faites, on entre rapidement dans le vif du sujet et dès lors c’est un raz-de-marée d’action qui nous déferle dessus. J’essaye toujours de limiter le spoil un maximum quand je vous parle de mes lectures, afin de vous laisser le plaisir de la découverte. Je vais quand même être obligé de vous en dire un peu plus, à savoir qu’une invasion de zombis avides de chair humaine va venir troubler la quiétude des joueurs.

A partir de là, tout bascule pour notre brochette de geeks mais également pour nous autres lecteurs. On se retrouve aspiré dans ce monde envahi de zombis et il est dur dans un premier temps de savoir où les auteurs vont nous emmener. Est-ce que l’abus de pizza, de soda et de jeux de zombis nuit à la santé et fait imaginer des choses ? Le maître du jeu est-il un as pour mettre ses joueurs dans l’ambiance ? Cette invasion de zombis est-elle réelle ? Les éléments de réponse à ces questions arrivent petit à petit au fil de l’aventure pour notre plus grand bonheur.

Notre duo d’auteurs nous distille tout au long de ce premier tome de nombreux clins d’œil à des univers geeks divers et variés : cinéma, animes, jeu vidéo, zombis, musique… tout y passe et c’est un vrai régal de s’amuser à repérer tous ces petits détails qui fourmillent à travers les planches. Certains sont très évidents à repérer, d’autres sont un peu mieux cachés et demanderont une relecture un peu plus attentive de l’album (je vous en reparlerai un peu plus loin).

Bien que ce premier tome soit introductif et nous permette de faire connaissance avec la Geek Agency et ses membres, la présence d’une horde de zombis déchainés et le format « 46 pages » classique des BD franco-belges font qu’il y a très peu de temps mort dans ce Resident Geek et énormément d’action. Ce qui n’empêche pas néanmoins quelques évènements tragiques et autres moments d’émotions de survenir, comme dans tout bon film de genre qui se respecte.

Car oui, tant au niveau du découpage que de la narration, tout concourt à faire de Geek Agency une BD qui se lit comme on regarde un film, posé tranquillou dans son canapé avec son saladier de pop-corn (remplacez par n’importe quelle friandise que vous aimez dévorer devant un bon blockbuster) à portée de main. Dès les premières pages on se sent bien et on ne peut plus décrocher de sa lecture avant la fin, une fin qui donne d’ailleurs hâte de pouvoir lire le prochain tome.

Malgré l’abondance de références, il ne s’agit pas là juste d’une resucée de tout ce qu’on a pu déjà lire ou voir ailleurs, les auteurs nous offrent leur propre vision des classiques du genre. Ils jouent avec tous les codes des différentes œuvres cultes et les réadaptent à leur propre sauce afin d’enrichir leur récit. Le concept qu’ils développent avec la série Geek Agency est d’ailleurs très intéressant et permet de sortir un peu du cliché habituel du gros geek à lunettes boutonneux toujours derrière son ordi.

Tout est réfléchi et pesé dans cette série, jusqu’à l’appellation Level 1 (au lieu de tome 1) qui fait clairement référence aux jeux vidéo. Donc comme dans tout bon jeu vidéo qui se respecte, la difficulté va crescendo, jusqu’au bon gros boss final des familles. Ce n’est d’ailleurs pas la seule analogie avec le jeu vidéo, puisqu’au fil de l’histoire les personnages vont « évoluer », se « stuffer », et chaque affrontement leur permettra de devenir plus fort et d’engranger de l’expérience.

Le trait de Philippe Briones fait merveille une fois de plus et donne vie aux personnages. Les zombis sont très bien réalisés, les phases d’action sont très pêchues et les décors fourmillent de détails sympas, on identifie aisément les différents protagonistes dès le premier coup d’œil et ils sont tous plutôt geeks et charismatiques (et ça c’est un combo qui roxxe). Son style à mi-chemin entre le comic américain et la BD franco-belge est un vrai plus et donne une ambiance et une saveur particulières à la série. Les couleurs réalisées par Romain Huet sont impeccables et évoluent au fil du récit permettant de coller à l’atmosphère, alternant entre des teintes claires et d’autres beaucoup plus sombres au fur et à mesure que nos héros plongent dans l’enfer de l’invasion de zombis.

Les héros sont d’ailleurs très crédibles et on n’a aucun mal à se sentir à l’aise parmi eux. En fait en lisant la BD on a l’impression de retrouver sa bande de potes avec qui on prend plaisir à geeker et passer du bon temps. Le tour de force du duo Briones/Huet c’est d’arriver à rendre leur univers réaliste, tout sonne juste et le temps de notre lecture on croit à tout ça, c’est même à se demander s’ils ne s’inspirent pas d’eux-mêmes et de leurs proches pour leur Geek Agency.

Comme je vous l’ai déjà dit, cet album est un régal au niveau des références geek en tout genre, mais ce qui est cool, c’est que même les néophytes les plus complets peuvent s’y retrouver et prendre plaisir à leur lecture. D’ailleurs, que les allergiques aux zombis se rassurent, ils ne sont là que le temps de l’album et sont loin d’être omniprésents, ils servent plus de prétexte pour mettre l’intrigue en place. Par contre, forcément, attendez-vous à quelques scènes un peu sanguinolentes (on ne fait pas d’omelette zombi sans casser quelques crânes), même si ça reste plutôt soft par rapport aux autres œuvres du genre.


En bref vous l’aurez compris, Geek Agency est un vrai petit bijou qui s’adresse au plus grand nombre, que vous soyez des super geeks ou non, tout le monde peut y trouver son compte et faire sa propre lecture de l’histoire. Des personnages charismatiques et sympathiques, beaucoup d’humour, d’action et des tonnes de clins d’œil font que Geek Agency c’est du pur bonheur. Et comme si tout ça ne suffisait pas, on a en plus eu le droit à un des concours les plus géniaux pour fêter la sortie de l’album !! (malheureusement j'ai pas gagné -_-').


Question bonus : Même si de nos jours le terme geek est plutôt galvaudé (à la base ça servait en gros à désigner n'importe quel passionné de quelqe chose), est ce que vous êtes geek de quelque chose en particulier, donc est ce qu'il y a quelque chose qui vous passionne énormément ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Mes vidéos

Ma chaîne Youtube (présentation de jeux de société et de diverses choses)



Ma chaîne Dailymotion (comme pour Youtube mais ailleurs ^^)


 

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.