Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:00

Les articles ne se sont pas bousculés chez moi ces derniers temps, je reprends donc du service afin de vous présenter un de mes coups de coeur de l'année dernière. C'est une lecture que j'ai partagée avec les coupains de KBD, mais que j'avais prévu de lire de toute manière

Urban est une BD de Luc Brunschwig (scénario) et Roberto Ricci (dessin et couelur) dont le premier tome intitulé Les règles du jeu est paru en septembre 2011 chez Futuropolis.


http://a4.idata.over-blog.com/270x400/4/06/61/84/Bande-dessinee-4/Urban-T.I-1.JPG
Zacchary Buzz quitte sa campagne natale et la ferme familiale afin d'aller s'engager chez les Urban Interceptor, la force de police de la ville de Monplaisir, qui possède le plus haut taux de réussite au Monde...

Mon avis :

Tout d'abord il faut savoir qu'Urban est un projet qui tient à coeur à Luc Brunschwig depuis très longtemps. C'est en effet à l'âge de 15 ans, que l'idée d'illustrer à sa sauce la chanson Sin City d'AC/DC lui trotte dans la tête et c'est cette idée qui a donné naissance à Urban (le nom de Sin City a en effet déjà été pris par Frank Miller).

 

Il faut également noter qu'une première mouture d'Urban (intitulée Urban Games à l'époque) avait vu le jour en 1999 chez les Humanoïdes Associés, à l'époque le dessin était signé Jean-Christophe Raufflet, Laurent Hirn et Laurent Cagniat tandis que les couleurs étaient l'oeuvre de Caroline Van Den Abeele. La série Urban Games n'a jamais connu de suite.

Un peu plus de dix ans plus tard, Luc Brunschwig ressort le projet, le retravaille et donne ainsi naissance à Urban en compagnie de Roberto Ricci pour notre plus grand bonheur. En effet Urban est une série vraiment très prometteuse au vu de ce premier tome, elle est très aboutie scénariquement et graphiquement.

Au cours de ce premier tome, qui sert surtout à introduire les choses et à nous présenter la ville de Monplaisir et son fonctionnement, nous allons suivre le jeune Zacchary Buzz. Un grand gaillard, qui semble un peu lent d'esprit (pour ma part il m'a un peu fait penser à Lennie dans Des souris et des hommes de Steinbeck) et tient absolument à faire partie de la police de Monplaisir, afin de devenir un héros.

 

Sa vocation lui est venue en regardant les épisodes d'un ancien dessin animé : Overtime, le justicier du temps, à qui Zacchary tient absolument à ressembler. Il entretient d'ailleurs régulièrement des conversations imaginaires avec son idole (dues à une imagination fertile, à de la schizophrénie... ?) qui l'aide et le guide dans ses choix.

Zacchary avec qui l'on fait connaissance est un personnage très attachant, pétri de bonnes intentions et souhaitant faire le bien autour de lui. Malheureusement pour lui, il va bien vite s'apercevoir que la réalité de la ville de Monplaisir est bien différente de ce à quoi il s'attendait. Cette ville tentaculaire consacrée aux plaisirs en tout genre, se révèle bien vite être un personnage à part entière de la série.

 

Monplaisir est essentiellement composée de touristes, qui viennent ici pour se divertir et s'adonner à toutes sortes de débauche, on les reconnait aisément à leurs costumes (qui sont tous autant de références à des séries, films, livres...etc. cultes).

Et du divertissement ils en auront, puisque Springy Fool, le lapin blanc maître de cérémonie de la ville et son accolyte A.L.I.C.E. (une Intelligence artificielle qui à l'oeil sur tout ce qui se passe dans la ville) ne cessent d'apparaître partout sur des écrans en ville, afin de montrer toutes les choses soriddes qui se passent à Monplaisir. Ce qui donne lieu à des émissions de télé réalité morbides, dans lesquelles les Urban Interceptor (les policiers comme Zacchary en somme) donnent la chasse à des tueurs en direct, ce qui permet aux touristes de parier sur les résultats de ces affrontements.

Comme je l'ai déjà dit un peu plus haut, ce premier tome sert surtout d'introduction et permet de poser les bases d'une intrigue qui ne demande qu'à prendre de l'ampleur au cours des tomes suivants. Cette cité consacrée aux plaisirs pourraient sembler idyllique (au moins sur le principe) mais on s'aperçoit bien vite qu'il n'en est rien, et que bien cachée sous la couche de paillettes et de divertissements, se cache une réalité bien plus sombre...

 

A l'issue de ce premier tome, au long duquel on est tenu en haleine et ne connaissons que peu de répit, de nombreuses questions restent en suspens et l'on ne peut que s'interroger sur la tournure que prendra la suite de la série.

Le dessin de Roberto Ricci est tout simplement parfait et somptueux pour rendre l'ambiance de cette cité futuriste consacrée au plaisir. On a vraiment aucun mal à entrer de plein pied dans l'histoire, on se sent oppressé lors des scènes de foule où l'on croise ces tonnes de touristes déguisés (sorte de Où est Charlie ? géant dans lequel on peut s'amuser à chercher en quoi ils sont costumés). La ville de Monplaisir prend vraiment vie sous nos yeux, à tel point qu'on a l'impression d'en sentir les effluves et d'entendre toute l'agitation qui y règne.

Je pense que vous l'aurez compris, ce premier tome d'Urban a vraiment été une énorme claque pour moi (comme très souvent avec les oeuvres de Brunschwig d'ailleurs) et dire que j'attends la suite avec impatience est un doux euphémisme. C'est vraiment un des albums qui m'a le plus enthousiasmé en 2011 et où je me suis vraiment régalé du début à la fin. En fana de SF que je suis, cette société futuriste consacrée au plaisir, qui met en exergue de nombreux travers de notre société de consommation, a vraiment été un pur régal à lire. J'espère donc que cette seconde mouture sera la bonne et que je pourrais lire la suite des aventures de Zaccahry Buzz dans la ville de Monplaisir.

En bref, un énormissime coup de coeur 2011 dont il me tarde de pouvoir lire la suite. Une société futuriste, un héros attachant, beaucoup d'action, une critique de notre société, des "animateurs" énigmatiques, de la violence, des dessins magnifiques... etc. ce sont tout autant d'excellents ingrédients qui font d'Urban un délicieux cocktail à savourer sans aucune modération !!! A (re)découvrir de toute urgence !!!


Question bonus : Si vous vous rendiez à Monplaisir en tant que touriste, en quoi vous déguiseriez vous à votre arrivée ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article

commentaires

Joelle 15/03/2012 17:00


Je l'ai repéré et noté mais j'attends pour l'instant de savoir à peu près combien il y aura de tomes ... je ne suis pas très bonne quand il faut attendre entre deux tomes et quand les séries n'en
finissent plus (j'ai tendance à finir par laisser tomber la série sur la distance dans ces cas-là !).

Mr. Zombi 21/03/2012 16:42



Visiblement il n'y a pas de nombre de tomes vraiment arrêté, Brunschwig a parlé d'environ 6 tomes, donc on verra bien


Oui je te comprends, moi les méga séries je les suis principalement au boulot



BlackWolf 07/03/2012 12:02


Une BD qui me tente depuis un petit moment et ton avis ne fait que me conforter dans mon envie de l'ajouter à ma PAL.

Mr. Zombi 07/03/2012 14:49



En effet, je ne peux que la recommander chaudement, surtout que si elle te tentait déjà, je pense que tu ne seras pas déçu à la lecture ^^


Si tu as l'occasion de lire Urban, je serais curieux de connaître ton avis



Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.