Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 11:32

Aujourd'hui je vais vous parler d'un film que j'ai vu récemment au cinéma. Je sais qu'à certains endroits il était proposé en 3D, mais je l'ai pour ma part vu en version normale. Je ne pourrai donc pas vous dire si la 3D vaut le coup ou non (même si je pense que ça doit le faire quand même  ^^)


Les voyages de Gulliver est une comédie américaine d'1h25mn réalisée par Rob Letterman et sortie sur nos écrans le 23 février 2010 (le même jour que la sortie du dernier album de la série BD Uchronie(s) ^^).


Côté casting on retrouve Jack Black (Lemuel Gulliver), Jason Segel (Horatio), Emily Blunt (La Princesse Mary), Amanda Peet (Darcy Silverman), Billy Connolly (Le Roi Théodore), Chris O'Dowd (Général Edward).


http://www.filmsfix.com/wp-content/uploads/2010/12/Les-Voyages-de-Gulliver-film-affiche-France-01.jpg 
Lemuel Gulliver distribue le courrier au sein d'un grand journal New Yorkais et rêve de devenir un grand journaliste. Après avoir fait croire à une de ses collègues qu'il écrivait des articles, cette dernière va l'envoyer faire un reportage sur le triangle des Bermudes. Gulliver se réveillera de de son voyage au pays de Lilliput où de nombreuses aventures l'attendent...


Mon avis :


J'ai pour ma part adoré cette version moderne des aventures de Gulliver, il faut dire que déjà je suis un énorme fan de Jack Black (donc forcément ça aide ^^) et j'aime également beaucoup Jason Segel (que j'ai découvert dans la série How I met your mother), donc ça fait toujours plaisir de retrouver des acteurs qu'on aime bien dans un film.


Les effets spéciaux sont très bons, si bien que les Lilliputiens en dépit de leur taille minuscule font tout de même très réalistes à côté du "monstre" géant Jack Black. Pour prendre un point de comparaison, c'est aussi bien fait que les petits bonshommes dans les films de La nuit au musée (si vous les avez déjà vus évidemment ^^). La bande son est également très sympa et colle bien aux différentes ambiances du film.


Cette version remise aux goûts du jour des Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, propose de nombreux clins d'oeil fort sympathiques (je vous en dis pas plus ^^). Comme à l'heure actuelle, il ne reste plus beaucoup d'endroits inexplorés sur le globe, l'idée du reportage dans le mystérieux Triangle des Bermudes était très bien pensée.


Ce qui est également très intéressant dans ce film, c'est de voir l'évolution de Lemuel Gulliver au fil de ses aventures. Il aura bien du mal à résister à la tentation de se montrer sous un meilleur jour aux Lilliputiens, quitte à déformer un peu (beaucoup) la réalité de son monde d'origine.


On sent bien en tout cas que Jack Black s'est fait énormément plaisir dans ce film et qu'il s'y est beaucoup investi. Apportant sa touche personnelle si particulière (que pour ma part j'adore), ses bruitages, ses chansons...etc. et qui fait que pour ma part j'ai adoré ce film.

 

Le rôle est taillé à sa mesure et c'est donc du grand Jack Black (c'est le cas de le dire lol) qui nous est offert dans Les Voyages de Gulliver. Il campe à merveille le petit employé de bureau timide et effacé qui aspire à devenir beaucoup plus que ça, sans oser faire ce qu'il faut pour.


En bref, un excellent divertissement pour les petits comme pour les plus grands. Beaucoup d'humour et d'aventures, de très beaux effets spéciaux. En bref pour moi ça n'a été que du bonheur !!!

 

 

Question bonus : Vous préfereriez atterrir sur une île pleine de petits bonshommes ou de géants ?

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 19:31

Comme j'ai pas fait gaffe à la date, j'ai laissé passer le mercredi BD de Mango, du coup mon article du jour ne comptera que pour le PAL sèches de Mo' et mon challenge BD. C'est d'ailleurs bien bête de ma part puisqu'hier,  il y aurait eu un hasard calendaire...

 

palseches-copie-1Challenge BD logo


Uchronie(s) est une série de BD franco-belge d'Eric Corbeyran (scénario), Eric Chabbert (dessin série New Byzance et du tome 10 Epilogue), Tibéry (dessin série New Harlem) et Djillali Defali (dessin série New York).

 

La série compte 10 volumes, 3 dans la série New Byzance (T.1 : Ruines T.2 : Résistances T.3 : Réalités ), 3 dans New Harlem (T.1 : Rapt T.2 : Rétro-Cognition T.3 : Révisionnisme ), 3 dans New York (T.1 : Renaissance T.2 : Résonances T.3 : Retrouvailles) et un tome final (T.10 Epilogue).

 

La série est publiée chez Glénat dans la collection Grafica depuis janvier 2008 et le tome final est paru hier (c'est le seul que je n'ai pas encore pu lire).


http://static.letsbuyit.com/filer/images/fr/products/original/212/40/uchronies-new-byzance-t-1-corbeyran-eric-chabbert-bande-dessinee-21240806.jpeghttp://photos.froggytest.com/d/44632-2/Uchronie+s+New+Byzance+tome+2.jpghttp://www.scifi-universe.com/upload/medias/bd/new_byzance_t3.jpg

http://static.letsbuyit.com/filer/images/fr/products/original/212/40/unichronies-new-harlem-t-1-corbeyran-eric-tibery-bande-dessinee-21240807.jpeghttp://photos.froggytest.com/d/45770-2/Uchronie+s+New+Harlem+tome+2.jpghttp://www.scifi-universe.com/upload/medias/bd/new_harlem_t3.jpg

http://photos.froggytest.com/d/33362-2/Uchronies+New+York+tome+1.jpghttp://photos.froggytest.com/d/49288-2/Uchronie+s+New+York+tome+2.jpghttp://www.confrontations.info/wp-content/uploads/2010/11/uchronies-new-york-tome-3.jpg

http://www.bd-sanctuary.com/couvertures/big/9782723465083-X.jpg


Fonctionnant sur le principe de l'uchronie (fait de partir d'un point précis de l'histoire de notre monde et de montrer ce qui aurait pu se passer si les choses avaient tourné autrement), cette série nous présente 3 versions différentes de la ville de New York. Bien que très différentes, ces 3 réalités possèdent néanmoins quelques points communs, on y retrouve notamment à chaque fois Zack Kosinski, un homme doté du pouvoir de prescience...


Mon avis :


J'ai eu un mal fou à essayer de résumer l'ensemble de la saga (et je pense pas y être bien parvenu lol), car il est vrai que c'est assez rare d'avoir une oeuvre de ce genre, mais c'est justement son format et son propos qui la rende si intéressante. Je vais donc essayer de vous en parler sans trop en dire, ni partir dans tous les sens (c'est pas gagné ^^').


On se retrouve donc avec trois séries (New Byzance, New Harlem et New York) composée chacune de trois tomes et d'un tome final qui apporte toutes les réponses aux questions laissées en suspens (enfin en principe c'est ça, comme je l'ai pas lu je peux pas vous dire si ça explique vraiment tout ou pas lol).


 On a donc trois univers parallèles, lesquels sont trois versions différentes de la même ville (notre New York) :


-Dans New Byzance, les attentats du 11 septembre 2001 ont permis l'avènement d'une société islamiste dans laquelle les femmes n'ont aucun pouvoir.


-Dans New Harlem, Martin Luther King a été élu président des USA en 1960, il a été assassiné en 1963. Depuis cette époque là, ce sont les afro-américains qui ont le pouvoir, le Black Order (descendant des Black Panther) prend toutes les décisions dans l'ombre.


-Dans New York, je n'ai pas souvenir qu'on parle beaucoup du contexte historique de la société. C'est plus un genre de version futuriste de notre monde actuel.


Pour ma part je n'ai pas lu chacune des séries l'une à la suite de l'autre, j'ai lu a chaque fois les tomes 1, puis les tomes 2 et enfin les tomes 3 de chaque et ce en commençant par New Byzance, puis New Harlem et enfin New York.


Je ne dis pas que c'est la meilleure façon de faire, mais dans la mesure où certains tomes de différentes séries se croisent ça m'a bien aidé à y voir clair et à ne pas être trop perdu (après chaque série doit pouvoir être également lue indépendemment des autres (même si on y perd quand même une certaine profondeur à mon avis)).


Bien que les dessinateurs soient différents selon la série, il y a malgré tout une certaine unité graphique, si bien qu'on arrive à reconnaître assez facilement les personnages récurrents (Zack Kosinski, Tia Brown...etc.) en dépit des différents univers.

 

Les dessins sont d'ailleurs très agréables et accompagnent à merveille le récit. C'est un régal de voir ces différentes réalités prendre vie avec toutes leurs oppositions et leurs ressemblances. On remarque d'ailleurs qu'il y a des choses qui ne changent pas vraiment et ce, qui que ce soit au pouvoir...


Au sein de la saga Uchronie(s) on retrouve plusieurs thèmes de SF traités de façon très intéressante, bien évidemment comme vous vous en doutez, il y a l'uchronie, mais également les mondes et réalités parallèles, les pouvoirs psychiques et les grandes inventions scientifiques...


En bref Uchronie(s) c'est un savant mélange de toutes ces thématiques (et bien d'autres encore) avec un scénario bien pensé, plein d'action, de rebondissements et de suspense.  Le tout servi par de beaux graphismes, qui reflètent bien les différentes sociétés de New Byzance, Harlem et York. Une excellente saga de SF en BD à découvrir absolument !!

 


Question bonus : Selon vous, existe-t-il d'autres mondes (ou réalités) parallèles au notre ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 17:47

Il y a des mois de ça, que cet article aurait du voir le jour (à l'époque ça aurait été sur mon autre blog par contre), puisqu'il s'agit d'un jeu que j'ai acheté et fini aux alentours de sa date sortie. Ce billet entre donc dans le cadre de mon Video Game Challenge.


Challenge-jeux-video-copie-1

Donkey Kong Country Returns est un jeu de plate-formes en 2D, développé par Retro Studio et édité par Nintendo. Il est sorti en France le 3 décembre 2010 sur la Nintendo Wii.


http://jeux.ameriquebec.net/files/2010/12/donkey-kong-country-returns-wii-pochette.jpg

L'île de Donkey Kong se fait envahir par les Tikki (des masques tribaux animés), ces derniers hypnotisent tous les animaux de la forêt afin de voler toutes les bananes de l'île. Manque de bol pour eux, l'hypnose ne prend pas sur Donkey Kong et il est bien décidé à récupérer toutes ses précieuses bananes !!


http://img.jeuxvideo.fr/photo/03604042-photo-donkey-kong-country-returns.jpg

Le principe du jeu et le gameplay :


Donkey Kong Country Returns est comme son nom l'indique un retour aux sources et donc aux trois premiers volets de la série sortis sur Super Nintendo. Le but  du jeu est de finir tous les niveaux de chaque monde et de battre les Boss de fin de niveaux.

 

Le jeu se compose donc de 8 grands mondes distincts, chacun possédant sa propre ambiance, ses ennemis et ses caractéristiques spéciales : la jungle, la plage, les ruines, la grotte, la forêt, la falaise, l'usine et le volcan.


Chacun de ces mondes se compose de niveaux (entre 5 et 9 par mondes) et d'un niveau pour le boss. Une fois le boss vaincu, vous pouvez atteindre le monde suivant. Pour finir le jeu il vous suffit donc de terminer les niveaux et de vaincre le boss final.


Mais de nombreux autres challenges supplémentaires vous attendent dans ce Donkey Kong Country Returns. Tout d'abord, chaque niveau terminé, vous permet de le rejouer en mode chrono, le but étant alors de le finir le plus vite possible et de battre le meilleur temps de la console pour décrocher la médaille d'or (autant vous dire que c'est carrément  super  balèze).


En plus dans chaque niveau, vous pouvez récolter les 4 lettres Kong qui sont disséminées un peu partout. Si vous récoltez les lettres Kong de tous les niveaux, vous débloquez le niveau spécial de ce monde.

 

Ce niveau K, devra être effectué d'une traite puisqu'il n'y a pas de tonneaux de sauvegarde, ni d'objets permettant de se remettre de la vie et que ces niveaux sont très techniques.

 

A l'issue de chaque niveau K, vous obtenez une gemme, si vous réunissez les 8 gemmes, vous pourrez entrer dans le temple d'or une fois que vous aurez vaincu le boss final.


Dans chaque niveau, se trouvent également des pièces de puzzle (entre 4 et 9 il me semble), si vous dénichez toutes les pièces de puzzle du niveau, vous débloquez des nouvelles images, musiques, dioramas...etc. dans le menu du jeu. (j'avoue que je n'ai pas eu toutes les pièces de puzzle de chaque niveau (flemme)).


Un autre challenge bien plus corsé que les précédents vous attend également, si jamais vous êtes parvenus à entrer dans le temple d'or. Vous vous retrouverez dans un niveau très spécial, qui une fois terminé vous fera gagner le Miroir d'or.

 

Une fois ce miroir en poche, vous débloquerez un nouveau mode de jeu, le mode Miroir qui offre un énorme challenge : refaire tous les niveaux (mais de façon inversée comme si on les voyait dans un miroir) et avec un seul coeur (donc en gros vous avez pas le droit à l'erreur).


Les commandes du jeu (que je complèterai quand j'aurai plus la flemme de chercher dans le bouquin) :


Vous pouvez soit jouer en tenant votre wiimote à l'horizontale ou alors avec la Wiimote et le Nunchuk (c'est comme ça que j'ai joué pour ma part) dans ce cas de figure, vous vous déplacez à l'aide du stick directionnel et vous effectuez les différentes actions spéciales en secouant la wiimote et le nunchuk.


On retrouve les mouvements des anciens opus de la super NES, Donkey Kong est capable de marteler le sol avec ses mains (ne pas bouger et secouer la wiimote et le nunchuk) pour révéler des objets cachés ou étourdir les ennemis. Il peut également faire des roulades (maintenir le stick dans une direction et secouer la wimote) pour écraser ses daversaires ou prendre plus d'élan avant un saut.

 

Du côté des nouveautés, Donkey Kong peut maintenant souffler (maintenir le stick vers le bas et secouer la wiimote), ce qui lui permet de faire apparaître des objets cachés (en soufflant sur le décor) ou d'éteindre certains ennemis enflammés.


Diddy quant à lui est beaucoup plus rapide et agile que Donkey Kong et à l'aide de son jet-pack il peut planer pendant quelques secondes (très pratique quand on a raté son saut) lorsqu'il est en l'air.

 


Mon avis :


Ce Donkey Kong Country Returns a été un vrai régal à jouer pour moi, j'ai retrouvé les bonnes vieilles sensations et les heures de plaisir passées sur les opus de la Super Nes. Cet opus Wii en reprend d'ailleurs les principales ficelles.


Comme dans les anciens épisodes, il n'est pas rare de devoir recommencer plusieurs dizaines de fois certains passages tant ils demandent de la précision et de la concentration (les bons vieux scrollings par exemple lol), mais heureusement il est très facile de gagner des vies (on en gagne une toutes les 100 bananes récoltées ou lorsqu'on trouve un ballon rouge ou en échange de pièces bananes dans la boutique de Cranky) si bien que je n'ai jamais vu l'écran de Game Over.


C'est un vrai plaisir de retrouver les bonnes vieilles musiques de l'époque, même si ces dernières ont été un peu remixées, l'esprit reste le même. La bande-son est d'ailleurs une des forces de la saga, puisqu'elles accompagnent à merveille les différentes phases de jeu. D'ailleurs à l'instar des saga telles que Mario ou The Legend of Zelda, ce sont des musiques qui ont marqué des générations de joueurs.


Les graphismes du jeu sont tout simplement exceptionnels et sont bien au-dessus de la plupart des jeux qui tournent sur la Wii. Gros coup de coeur d'ailleurs aux niveau entièrement en ombres chinoises (peu nombreux malheureusement), qui en plus d'offrir une façon de joueur différente sont vraiment à tomber.


Pour celles et ceux qui ont l'habitude des Donkey Kong Country, on avance ici en terrain connu puisqu'on retrouve plein d'éléments des anciens épisodes tels que : les chariots de mine, les tonneaux de sauvegarde au milieu des niveaux, les lettres KONG, Rambi le rhinocéros, Cranky et sa boutique, les tonneaux qui propulsent, les niveaux bonus cachés, les musiques...etc.


En bref c'est que du bonheur, mais c'est également la source de ce qui moi m'a personnellement le plus frustré. En effet bien qu'on retrouve de nombreux éléments emblématiques, il en manque à mes yeux des tout aussi cultes.


Par exemple seul Rambi le rhino est présent, à la trappe Enguarde l'espadon, Winky la grenouille, Expresso l'Autruche et Squawks le perroquet (enfin il est présent, on peut l'acheter chez Cranky, mais il sert juste à désigner des objets oubliés, donc plus question de se faire transporter par lui).


Dans le même ordre d'idée, Cranky est le seul personnage secondaire de la famille Kong présent, exit Dixie, Funky, Candy...etc. Mais ce qui m'a le plus choqué et déçu,  c'est l'absence du grand ennemi de Donkey Kong : King K. Rool et ses Kremlings qui pour moi est aussi emblématique et indissociable de la franchise que le Bowser de Mario ou le Ganon (ou Ganondorf) de Link.


Pour finir dans les oublis, les niveaux aquatiques qui se déroulaient entièrement sour l'eau ont également été zappés, alors qu'ils étaient de loin les plus magnifiques des anciens opus, avec leur musique douce et relaxante (ce qui n'empêchait pas ces niveaux là d'être bien chauds lol). C’est également dommage qu’on ne puisse pas switcher entre Donkey et Diddy comme avant (Diddy quand il est présent est scotché au dos de Donkey).


Du côté des nouveautés de cet opus, on trouve d’abord le tonneau-fusée : une fois que Donkey Kong l’a enfourché, vous devrez guider le tonneau en appuyant plus ou moins vite pour le faire monter ou descendre.

 

C’est un ajout sympathique, mais il faut également souligner que les phases en tonneau fusée font partie pour certaines des moments les plus ardus du jeu (surtout si on essaye de choper les pièces de puzzle et les lettres en même temps) et vont vous demander de recommencer un paquet de fois la zone (le tonneau-fusée en scrolling avec la chauve-souris géante m'a demandé pas loin d'une centaines de vies et m'a donné une envie folle de balancer mes manettes dans la télé )


Autre ajout, lorsque vous avez perdu un certain nombre de vies dans un niveau (je crois que c’est 8), vous avez la possibilité de lancer le Super Donkey Kong, qui vous montrera comment terminer le niveau de la meilleure façon possible, mais ça vous fera perdre toutes les pièces et lettres accumulées dans le niveau (je peux guère vous en dire plus vu que je ne m’en suis jamais servi personnellement), à utiliser en dernier recours donc.


Le jeu propose également un mode multijoueur (j’ai pas trop eu l’occasion d’y jouer) qui permettra à deux joueurs de s’amuser ensemble. L’un contrôlant Donkey Kong et l’autre Diddy (qui pour l’occasion pourra tirer des cacahuètes avec ses pistolets), mais pour ma part j’ai trouvé que ça compliquait plus le jeu qu’autre chose et que c’était un bon moyen de s’engueuler entre frères et soeurs lol.


En bref, un excellent jeu et un retour en force de Donkey Kong Country, le jeu est assez ardu (limite impossible quand on veut tout faire à fond à fond lol) et offre donc un bon challenge(comme les anciens opus), ça fait donc plaisir de voir un jeu qui se finit en deux temps trois mouvements.

 

Malgré quelques petits défauts (pour ma part c’est surtout le fait qu’il manquait des trucs que je trouvais emblématiques dans les anciens opus), Donkey Kong Country Returns s’en sort haut la main et nous livre un jeu superbe graphiquement et très intense.

 

Que vous soyez fan de Donkey Kong, ou seulement de jeux de plate-formes, vous vous devez de posséder ce jeu !!!

 


Question bonus : Vous êtes un habitué des Donkey Kong Country ou pas du tout ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeux vidéos
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 19:42

Cet article sera le premier consacré au Challenge Stephen King 2011 concocté par Bouquinovore. Je participe au challenge de niveau 4 et voici le livre comptant pour les 90's.

 

challenge stephen king 2011
Jessie (Gerald's game en VO) est un roman de Stephen King publié en 1992 par l'Editeur Viking aux Etats Unis. La première parution en France faite par Albin Michel date de 1993. J'ai pour ma part lu la version du Livre de Poche publiée en 2002 et comprenant 412 pages.


http://imados.fr/history/67/jessie_couv.jpg
Lasse des jeux pervers de son mari Gerald Burlingame, Jessie décide de se rebeller contre lui. Malheureusement pour elle sa révolte tourne mal et Jessie se retrouve seule dans leur maison de campagne isolée, menotée au lit conjugal...


Mon avis :


J'avais lu ce roman il y a des années de ça, quand j'étais ado et j'en gardais de bons souvenirs très forts et marquants (même si après relecture je m'aperçois que ma mémoire avait zappé un paquet de trucs lol).

 

Lors du challenge de Neph, j'ai lu plusieurs avis sur ce roman (dont l'avis de Misty) qui n'étaient pas forcément aussi positifs que le souvenir que j'en avais. Raison pour laquelle je me suis dit qu'une petite relecture ne pourrait pas me faire de mal.


Pour ma part je n'ai pas du tout été déçu par Jessie (enfin si, je trouve que le titre en VO est quand même vachement plus classe que celui de la VF, mais bon c'est juste un avis personnel ^^), même si ce roman n'est pas aussi sanglant et fantastique que It ou Shining par exemple, il n'en demeure pas moins diablement efficace et offre un excellent huis-clos.


On suit donc le calvaire de Jessie Burlingame, qui suite à un jeu coquin qui tourne mal, se retrouve seule et menotée à leur lit. C'est le début du calvaire qui commence pour elle et il faut bien avouer que Stephen King a le chic pour créer et mettre dans l'ambiance. Si bien qu'on a aucun mal à imaginer et à ressentir ce qu'a enduré l'héroïne.


Le fait d'être enchaînée seule à son lit, va d'ailleurs faire ressurgir de vieux démons chez Jessie et c'est assez intéressant de découvrir de quoi il retourne (de ce côté là pas de surprises à la relecture, vu que ça faisait parti des moments qui m'avaient marqué, mais j'ai néanmoins bien aimé la façon dont King amène ça petit à petit au fil du récit). Il est vrai qu'on se doute un peu de comment se terminera le roman, mais malgré tout King a encore deux, trois tours dans sa manche et réserve quelques surprises pour la fin.


Après avoir lu pas mal de romans de King, on s'aperçoit que Jessie a un lien ténu avec un autre de ses romans, à savoir Dolores Claiborne (qu'il faudra aussi que je relise maintenant qu'on en parle ^^). D'ailleurs ces deux romans ont une construction assez similaire et visiblement à la base il était prévu qu'ils sortent tous les deux dans un même livre.

En bref Jessie est un huis-clos haletant qui ne laisse aucun répit au lecteur et nous fait vivre le cauchemar de cette femme menottée à son lit, sans personne pour venir à son secours. Un excellent moment de lecture pour moi, j'ai hâte de me plonger dans un autre livre du maître !!

 

 

Question bonus : Si vous vous trouviez dans une situation similaire vous essayeriez de vous en sortir ou vous attendriez résigné votre fin ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Stephen King
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 08:24

Le concept a beau être tout frais puisqu'il date de la semaine dernière, voici le second clip dominical.


J'ai choisi de vous mettre en ce dimanche Ta vamp orchidoclaste d'Hubert Félix Thiéfaine (HFT) en version accoustique et live filmée par Hiboo D'live. Pourquoi ce choix ?


Tout d'abord car c'est la dernière vidéo disponible sur le site officiel d'HFT et qu'elle me plaît beaucoup. C'est également parce que 2011 sera l'année de Thiéfaine puisque le 28 février sort son nouvel album Suppléments de mensonges (déjà pré-commandé depuis des semaines lol) et qu'à partir du 15 octobre 2011 il sera en tournée à travers toute la France (j'ai déjà mon billet pour Dijon ^^).


En plus moi cette chanson me file la pêche, donc  en veille de reprise de taf ou de cours pour la plupart des gens, ça peut pas faire de mal. Chanson que je dédie à toutes les vamp orchidoclastes qui se reconnaîtront dedans ^^


Je vous laisse donc en compagnie de ce poète des temps modernes qu'est Hubert-Félix Thiéfaine. Pour voir la vidéo, vous pouvez cliquer ici ou alors la regarder direct sur mon blog (à vous de voir ce que vous préférez ^^) :


 


 


Sinon pour celles et ceux qui aiment chanter en même temps, voici les paroles de la chanson (comme il n'en existe pas encore de version officielle, j'ai donc écouté plusieurs fois la chanson et rédigé les paroles que j'entendais au fur et à mesure, donc ne vous étonnez pas si bous avons des divergences ^^ (d'ailleurs merci à ma frangine Misty Dog pour sa relecture et ses corrections)) :

 


J'ai rencontré des meufs que j'ai su éviter
Mais je crois que la chance n'est pas de ton côté
Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Pigalle
T'as trouvé la plus dingue des espèces infernales
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
Ta Cendrillon tarée vient d'un autre univers
Y'a des traces de trou noir sur sa chaussure de vair
Elle court dans tes couloirs, elle rue dans tes converses
Elle t'entraîne en hurlant dans des voies qui s'inversent
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
C'est une brise-burnes, une casse-burettes
Un cauchemar diurne, une trouble-fête
Une tornade en croco, qui se chauffe au benzo
Aux vibrations néfastes, ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
Tu n'es pas fatigué d'offrir tes vieux démons
A cette fille des sixties qui traine avec ton nom
Plus vite qu'un mocassin dans la boue du bayou
Elle pompe ton énergie sur un rythme vaudou
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
Elle te couvre les yeux d'une peau de panthère noire
Elle t'empêche de penser elle qui t'empêche de voir
La vérité en face c'est la réalité
De ce que tu seras quand elle t'aura vidé
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
C'est une brise-burnes, une casse-burettes
Un cauchemar diurne, une trouble-fête
Une tornade en croco, qui se chauffe au benzo
Aux vibrations néfastes, ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
Si elle perd sous la pluie ses clopes et sa barrette
Ta Gorgone se transforme en furie sous amphètes
Et j'en deviens baba et les quarante voleurs
Sous ses yeux de sorcière et de ventilateur
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
Toujours à critiquer, toujours à raconter
Quelques sordides horreurs sur tes ami(e)s passé(e)s
Elle t'entraîne dans un gouffre aux multiples rancoeurs
Où je préfère m'enfuir en te laissant l'honneur
L'honneur de lui chanter
T'es une brise-burnes, une casse-burettes
Un cauchemar diurne, une trouble-fête
Une tornade en croco qui se chauffe au benzo
Aux vibrations néfastes
T'es une brise-burnes, une casse-burettes
Un cauchemar diurne, une trouble-fête
Une tornade en croco qui se chauffe au benzo
Aux vibrations néfastes
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste
Ta vamp orchido'
Ta vamp orchidoclaste 

 

 

Et voilà, ainsi s'achève ce second clip dominical (ce qui me fait penser que j'ai toujours pas fait de logo ^^'), pour ma part je trouve qu'HFT est toujours aussi poétique et j'ai vraiment hâte de pouvoir écouter tout l'album Suppléments de mensonges en boucle.

 


Question bonus : La chanson vous a plu ? Vous connaissiez déjà Hubert Félix Thiéfaine ou pas du tout ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Le clip dominical
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 19:55

La rubrique j'ai testé pour vous est à l'heure actuelle, l'une des seules que j'ai complètement rapatriée ici. Donc comme j'ai de quoi en faire quelques nouveaux billets, autant s'y mettre de suite avec le J'ai testé pour vous n°4, qui sera un numéro double, puisqu'il présentera deux objets différents (mais comme c'est dans la même thématique, autant regrouper ^^).


CrashTestDummy-2-8544b
On va donc commencer avec deux tasses dont le décor change lorsqu'il y a un liquide chaud dedans (café, thé, chocolat, eau...etc. selon ce qui vous fait carburer ^^).

 

Je les ai achetées pour 9.90€ l'unité sur le site La Geekerie (dans la partie cuisine). Ces deux tasses font référence à deux musts du jeu vidéo à savoir : Pac-Man et Space Invaders. Chacune de ces tasses peut contenir jusqu'a 300ml du breuvage de votre choix.


Du coup avant de vous en parler plus à fond, voici la galerie d'images qui servent à rien ^^ (vu qu'il y en a plein de floues ^^') :


-Les tasses ("au repos") et leurs emballages :


http://img28.imageshack.us/img28/7664/30489073.jpg
-La tasse Pac-Man au repos et en action :


http://img218.imageshack.us/img218/8837/11264485.jpghttp://img820.imageshack.us/img820/9841/65327749.jpghttp://img59.imageshack.us/img59/9131/47939866.jpg


-La tasse Space Invaders au repos et en action :


http://img810.imageshack.us/img810/4534/14607926.jpghttp://img413.imageshack.us/img413/9148/51199191.jpghttp://img337.imageshack.us/img337/8162/76544173.jpg


-Georges qui essaye de s'en servir :


http://img442.imageshack.us/img442/9692/38078387.jpg


-Mario, serveur dans l'âme :


http://img607.imageshack.us/img607/4766/79339571.jpg


Bon maintenant, je vais vous parler un peu plus en détail de ces tasses qui changent à la chaleur. Tout d'abord je pense que vous vous en doutez, elles sont plutôt à offrir (ou s'offrir ^^) quand on est fana de ces jeux-là (ce qui est mon cas).


Le dessin change assez rapidement une fois que le liquide bien chaud a été versé dans la tasse et reste suffisament longtemps pour que vous ayez le temps de siroter votre boisson.

 

Par contre il vaut mieux avoir une bouilloire (ou tout autre récipient permettant de transvaser de l'eau chaude en toute sécurité) puisque ces tasses ne passent pas au micro-ondes. De même, vous devrez les laver manuellement, puisqu'elles ne vont pas au lave-vaisselle (de toute façon je n'en ai pas, donc la question se pose même pas)


En bref, des tasses sympas pour les passionés de Pac-Man et de Space Invaders et les nostalgiques des jeux-vidéos d'antan.


En bonus une vidéo pour vous montrer la transformation de la tasse Pac-Man (c'est pas tout à fait le même modèle que moi, mais bon vous voyez le genre) :

 


 



Bien maintenant que les tasses ont eu leur compte, passons au deuxième accessoire de cuisine. J'ai nommé les verres toxiques, que j'ai eus en cadeaux de Noël par mon amie Cloud Nine (qui a d'ailleurs eu l'extrême gentillesse de m'en acheter deux sets.

 

Ces verres sont vendus par lots de 2, on les trouve également sur le site de La Geekerie, pour 12,90€ le lot de deux verres. Ils sont en verre soufflé, ce qui leur confère une bonne robustesse (et fait qu'on a pas l'impression qu'ils sont en verre) et peuvent contenir entre 25 et 30 cl de liquide.


-La photo de pub qui va bien et qui fait craquer :


http://lageekerie.com/159-454-thickbox/cadeau-original-verres-toxiques.jpg


-Un des verres et l'emballage :


http://img703.imageshack.us/img703/7728/50828446.jpg


-Un vide, un plein et les deux ensemble :


http://img412.imageshack.us/img412/4426/10009288.jpghttp://img821.imageshack.us/img821/1662/31940678.jpghttp://img291.imageshack.us/img291/8982/82714861.jpg


-Georges, fidèle à lui même :


http://img714.imageshack.us/img714/9003/23814926.jpg


-Mario, le service à l'italienne :


http://img52.imageshack.us/img52/3096/45463996.jpg

Comme vous avez pu le constater, ces verres sont là pour donner un petit côté toxique et radioactifs à vos boissons, de quoi surprendre vos convives en toute sécurité (enfin après tout dépend de ce que vous mettez dans les verres lol) car en effet, quoi de plus original que de boire un apéro dans un baril de déchets nucléaire ?


A l'instar des mugs vus plus hauts, il vaut mieux éviter de les mettre au lave-vaisselle et donc privilégier un lavage manuel (déconseillé aux flemmingiteux donc ^^). Là par contre je ne sais pas trop à qui conseiller ces verres, à part aux gens comme moi qui aiment bien avoir des verres qui sortent de l'ordinaire.


En bonus, la recette du cocktail verdâtre qui va bien sur les photos de pub et de l'emballage :


- 4,25 cl de vodka
- 1,5 cl de liqueur de melon
- quelques gouttes de Curacao bleu
- 8,5 cl de jus d'orange frais
- 8,5 cl de limonade


Il va de soi qu'il vaut mieux éviter d'en abuser (sinon sans alcool un sirop de menthe avec de l'eau fait très bien l'affaire également (comme j'en avais pas dans mon frigo, j'ai mis du sirop thé glacé pêche)).


Voili voilou, ainsi s'achève ce quatrième numéro de j'ai testé pour vous qui je l'espère vous aura plu. On se retrouvera demain pour le clip dominical, j'ai d'ailleurs du me faire violence pour pas le poster aujourd'hui tellement la chanson et son interprête me plaisent (teaser de fou lol).


Question bonus : Vous avez des mugs ou des verres qui sortent d el'ordinaire (rigolos, kitchs...etc.) ? Si oui, ils sont comment ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans J'ai testé pour vous
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 15:24

Red est une comédie d'action américaine d'1h51mn réalisée par Robert Schwentke et sortie sur nos écrans le 17 novembre 2010.


Côté casting on retrouve Bruce Willis (Frank Moses), Morgan Freeman (Joe Matheson), Helen Mirren ( Victoria), Mary-Louise Parker (Sarah), John Malkovich (Marvin Boggs) et Karl Urban (William Cooper).

 

http://www.filmsfix.com/wp-content/uploads/2010/09/Red-film-Bruce-Willis-Helen-Mirren-Morgan-Freeman-John-Malkovich-Karl-Urban-Poster-francais-01-750x1000.jpg
Frank moses s'ennuie énormément depuis qu'il a du prendre sa retraite de son poste d'agent de la CIA. Passer des missions sur le terrain à une petite vie paisible de retraité ne sera pas une mince affaire, surtout qu'il est des métiers qu'on ne peut jamais vraiment quitter...


Mon avis :


Je me suis bien fait plaisir avec ce film, tout d'abord parcequ'on y retrouve pas mal de pointures, des acteurs que j'affectionne beaucoup et que je suis depuis des années (Willis, Freeman, Malkovich...etc.) et c'est assez intéressant de les voir dans ce genre de films.


Non pas qu'on ait pas l'habitude de les voir dans des films d'actions, mais plus pour le côté à la retraite, car mine de rien ils ne sont plus tout jeunes mes acteurs fétiches. Donc c'est assez amusant de voir au delà du film, une volonté pour eux de continuer à faire ce qu'ils aiment en dépit du fait qu'ils sont en âge (ou presque) d'être à la retraite.


C'est un peu également le propos du film, puisque bien que retraités, ces anciens de la CIA ont la nostalgie de leur ancien job et ils ne se feront donc pas prier pour retourner sur le terrain. Le scénario est sympa et bien ficelé, même si on retrouve beaucoup d'éléments classiques de ce genre de films (mais pour ma part je ne m'en lasse pas ^^).

 

il y a également pas mal de touches d'humour qui émaillent le film (d'où mon comédie d'action en présentation lol) et évidemment des fusillades, courses-poursuite et autres joyeusetés du genre qui font la force des films d'action.


En bref j'ai passé un très bon moment en compagnie de cette belle brochette d'acteurs, dont certains à l'instar des bons vins, se bonifient avec le temps et nous prouvent qu'ils ont encore leur place en tant qu'acteurs (c'est pas parcequ'ils vieillissent qu'ils peuvent plus botter des culs ^^) et j'espère d'ailleurs pouvoir les voir à l'affiche encore longtemps ^^

Question bonus : Vous auriez aimé être agent de terrain pour la CIA (ou tout autre organisme du genre) à aller démanteler des complots et autres missions périlleuses du genre ?

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 13:17

Nous sommes mercredi, donc l'article du jour entrera dans le cadre de trois challenges différents (que vous devez commencer à connaître lol) : Les BD du mercredi de Mango, PAL sèches de Mo' et mon challenge BD.


BD2 logo des BD du mercredi de Mangojpg (1)palseches-copie-1Challenge BD logo


Under est une série de Bande-Dessinée franco-belge de Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin) et Christian Favrelle (couleur) publiée chez Le Lombard depuis août 2010. A l'heure actuelle, seul le premier tome, intitulé White Ladies est disponible.


http://www.decitre.fr/gi/66/9782803627066FS.gif
Wilson Jericho fait partie de la Sewer Police, chaque jour il doit descendre dans les égouts de Megalopol et s'assurer que tout fonctionne sans accrocs. Il n'est pas ravi d'apprendre qu'il va devoir escorter une scientifique à travers les dangereux égouts de la ville, afin qu'elle prouve (ou pas) la véracité des légendes urbaines qui courent sur les égouts de la ville...

Mon avis :

Personnellement j'ai beaucoup aimé ce premier volume de la série et j'ai hâte de pouvoir me mettre la suite sous les yeux. J'apprécie énormément le travail de Bec, qui une fois de plus nous livre un "huis clos" fort sympathique (si on peut dire lol), l'atmosphère est étouffante et les milliers de kilomètres de galerie qui courent sous la ville sont loin d'être très rassurants et sont peuplés de choses peu ragoutantes.

Le dessin de Raffaele accompagne très bien l'histoire et retranscrit à merveille le côté sale et dangereux des égouts de la ville. Si bien que je n'ai eu aucun mal à me plonger dans l'aventure, on a l'impression d'arpenter les égouts en compagnie des protagonistes et de sentir les effluves nauséabonds dégagés par les cadavres, excréments et autres joyeusetés qui peuplent les dessous de Metropol.

Bien évidemment on retrouve certains éléments classiques du genre, "le héros" hanté par son passé, la jeune et jolie scientifique...etc. mais en dépit de ces quelques "clichés" la série reste très agréable et pleine d'action (je pense que rien qu'au vu de la couverture, on se doute que la Sewer Police est pas là pour faire du tricot ) même si ce premier tome sert surtout (à mon avis) à présenter les protagonistes et la situation dans les égouts. La fin laisse d'ailleurs présager du très bon pour la suite (je ne vous en dis pas plus ^^) ce qui fait que c'est très frustrant de devoir attendre le tome suivant (mais bon on a l'habitude en BD ).

En bref un "huis clos" avec une bonne atmosphère et de l'action, basé sur certaines légendes urbaines des égouts des grandes villes. J'ai passé  un très bon moment en compagnie de cette série vu qu'il y a plein de choses que j'aime dedans, j'ai trop hâte de pouvoir lire la suite !!!


Question bonus :  Vous aimeriez bosser dans des égouts (ou aller les visiter) ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 20:11

L'article du jour sera consacré à un des livres que j'ai reçus de Neph. Ce qui prouve que je suis un peu moins rouillé niveau roman que ce que je pensais lol.

Viens plus près est un roman de Sara Gran publié par les Editions Sonatine en janvier 2010. Je possède pour ma part, la version de 189 pages publiée chez Points en février 2011 dans la collection Roman noir.


http://www.encrenoire.be/uploads/covers/b1e4f73abaec34b60703a925e9f0dfe7c5b750af.jpg
Amanda a tout ce dont elle pourrait rêver : un bon mari, un métier qui lui plait et un superbe appartement. Tout pourrait être parfait si d'étranges évènements ne venaient pas perturber son quotidien et changer petit à petit sa personnalité...

Mon avis :

 

Dans la mesure où j'ai lu ce roman en moins d'une journée, je pense que vous devez vous douter que j'ai adoré !! Par contre j'ai une fois de plus bien galéré à taper mon résumé, pour essayer de vous donner envie sans trop en dire. Des trois romans reçus, c'est celui qui avait la couverture qui me bottait le plus et j'ai donc pas pu résister à l'envie de l'ouvrir pour voir de quoi ça causait.

 

Dès que j'ai ouvert ce roman, je ne l'ai plus lâché. Je n'avais qu'une seule envie, savoir où l'auteure voulait nous emmener avec son histoire. J'ai pourtant pas l'habitude de lire des romans écrits à la première personne, qui plus est lorsque le narrateur de l'histoire est une femme (en tant qu'homme j'ai donc forcément beaucoup plus de mal à m'identifier lol), mais là je dois avouer que c'est passé comme une lettre à la poste.

Dès le début Sara Gran arrive à titiller notre curiosité avec les drôles d'évènements qui arrivent à Amanda, et donc forcément on s'interroge sur le pourquoi de tout ça. A cette curiosité, s'ajoute celle de savoir comment toute cette histoire va bien pouvoir se terminer, je pense d'ailleurs que chacun pourra interpréter ce roman à sa guise, selon ses convictions et son vécu.

Par contre le nom de la collection Roman noir de Points est plutôt trompeur, dans la mesure où je pense qu'on a en général plutôt tendance à associer les romans (ou films) noirs à du policier, mais ce n'est pas le cas du tout ici. C'est dailleurs pas évident de donner un genre à ce roman, dans la mesure où comme je l'ai dit plus haut, chacun peut y voir un peu ce qu'il veut. Donc après recherche, j'ai trouvé que le but de la collection Roman noir de Points est de privilégier les auteurs aux univers romanesques étonnants et captivants, peuplés de personnages insolites.

Avec cette définition là, ça colle parfaitement car j'ai été carrément captivé et happé par le récit d'Amanda. Laquelle nous conte comment sa vie parfaite a peu à peu pris un tour différent, à la suite d'évènements qui lui sont arrivés. J'ai beau l'avoir terminé, je dois avouer que ce roman continue à me tarabuster et à me faire réfléchir (je peux pas vous en dire plus sur le pourquoi de tout ça, pour pas vous spoiler). En tout cas ce roman m'a donné envie de lire Dope, le premier livre que Sara Gran a écrit.

 

Un autre aspect qui m'a beaucoup plu dans ce roman, c'est l'évolution du personnage d'Amanda, au fil du temps et des évènements qui lui arrivent, cette dernière va beaucoup changer. C'est un vrai régal d'assister à cette métamorphose et là encore on se demande comment tout ça va bien pouvoir tourner.



En bref, un roman qui m'a énormément plu et qui m'a bien pris aux tripes, j'ai été captivé de bout en bout en me demandant ce qui allait bien pouvoir arriver ensuite. Donc un immense merci à Neph pour cet excellent choix et cette superbe découverte, j'espère que je me régalerai autant avec les autres romans ^^


Question bonus : Vous avez déjà lu des romans de cette collection chez Points ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Roman divers
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 12:55

Je vous en avais parlé il y a quelques jours de ça (je saurai plus dire quand par contre ^^'), à l'issue de son challenge Stephen King, Neph m'avait prévenu qu'elle m'enverrait un petit quelque chose chez moi. J'ai donc eu la joie et le bonheur de recevoir un joli petit paquet dans ma boîte aux lettres ce matin.


challenge-stephen-king
C'était déjà très gentil de sa part d'envoyer quelque chose, mais en plus elle a fait les choses en grand et m'a bien gâté, voyez plutôt :


http://www.encrenoire.be/uploads/covers/b1e4f73abaec34b60703a925e9f0dfe7c5b750af.jpghttp://www.decitre.fr/gi/94/9782070440894FS.gifhttp://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1127/1127055-gf.jpg


3 romans que je n'ai jamais lus (et dont vous entendrez donc parler par ici ^^) dont un Lovecraft, ce qui tombe bien vu que j'essaye d'en lire un maximum de cet auteur, afin de rattraper mon retard en la matière. Mais ce n'est pas tout, le colis renfermait d'autres surprises :


http://img690.imageshack.us/img690/8752/p2145212.jpg
Eh oui, un marque-pages (ce qui tombe bien vu que j'adore en avoir plein, même s'il y en a que je n'utilise pas pour les garder intacts), un calepin pour noter tout ce qui me passe par la tête (format idéal pour le trimballer partout avec moi ^^) et une jolie carte avec un gentil petit mot à l'intérieur. Le colis dans son ensemble donne ça :

 

http://img87.imageshack.us/img87/7910/p2145211.jpg

 

Un immense merci à Neph pour ces superbes cadeaux et d'avoir mis Stephen King à l'honneur avec son super challenge !!!

 

 

Question bonus : Vous connaissez un (ou plusieurs) des romans que j'ai reçus ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Blog's life
commenter cet article

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.