Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 07:00

L'an dernier quand j'avais participé à la campagne de financement de Guardians' Chronicles (GC), j'en avais pas mal parlé sur Actugeek mais je n'avais pas relayé mes billets par ici. Mais l'occasion idéale d'en parler vient de se présenter à moi, je vais donc vous en dire plus au sujet de ce jeu de société que j'attends avec grande impatience !!!

http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/514/481/820b71761764d0482579ea2352aaf251_large.jpg?1365959082

Frédérick Condette avec sa maison d'édition The Red Joker et en collaboration avec Iello ont lancé une campagne de financement via la plateforme kickstarter l'an passé (allez y jeter un oeil, toutes les infos et visuels s'y trouvent). Le but était de récolter 40 000$ pour lancer la production du jeu Guardians' Chronicles, au final après un mois de campagne ce sont 120 571$ qui ont été récoltés, ce qui a permis de débloquer pas mal de choses en plus.

Si pour une raison ou une autre vous n'aviez pas pu ou voulu participer à la campagne, il n'est pas trop tard et c'est dorénavant à nouveau possible par ici : https://guardians-chronicles.backerkit.com/preorders (j'y reviendrai plus bas on va d'abord voir de quoi ça cause GC). C'est également là que vous pouvez configurer votre pledge si vous aviez participé à la campagne.

http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/514/455/687c0873c055260c827f478622d75f56_large.jpg?1365958542

Guardians' Chronicles est un jeu coopératif pour 2 à 5 joueurs à partir de 14 ans. Un joueur incarnera le maléfique Professeur Skarov et les autres un des super héros disponibles, lesquels devront déjouer les plans maléfiques de Skarov.

La boîte de base du jeu (qui devrait bientôt arriver pour les backers (d'ici la fin de l'été au max je pense))  contient les éléments suivants :

http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/612/716/ea2aa3489119f6af18648bf7c44775f6_large.jpg?1369269481

-39 figurines :
-Les 4 héros de la Liberty Patrol : Sergent Freedom, Super Nova, Golden Boy et Adam Spell. Chaque perso possède sa carte d'identité, un deck de cartes pouvoirs standard et quelques cartes supplémentaires pour le mode rookie (héros à leurs débuts donc moins puissants) et vétéran (quand ils ont de la bouteille et qu'ils sont super forts)
-Du côté des méchants il y a : la figurine du Professeur Skarov et sa fiche d'identité, les 3 soeurs Kinoichi (chaque figurine a une pose différente) et leur carte d'identité, Alison mutante et sa fiche d'identité. En plus de ces persos spéciaux il y a 10 figurines d'androïdes (combat rapproché), 10 gynoïdes (robots féminins spécialisés dans le combat à distance) et 10 arachnoïdes. Il y a également 20 cartes évènements qui vont servir à booster tous les méchants.

-9 tuiles recto/verso pour le plateau
-5 dés normaux
-5 dés spéciaux
-5 dés de mental
-1 livret de règles
-1 livret de scénarios/campagne

Comme vous pouvez le voir il y a donc déjà de base pas mal de matos. Auquel s'ajoutent des éléments supplémentaires (des héros et des méchants en plus, des tuiles supplémentaires...etc.).Certains de ces éléments seront exclusifs à Kickstarter (donc introuvables ensuite) et d'autres feront l'objet de sortie ultérieure dans des packs que vous pourrez vous procurer (3 packs prévus).

La bonne nouvelle qui fait que je vous parle de Guardians' Chronicles avant de l'avoir reçu (ce qui devrait arriver au cours des prochains mois), c'est que si vous aviez raté la campagne, que vous n'aviez pas les liquidités ou autre à ce moment là, vous pouvez participer quand même et ainsi bénéficier de toutes les exclus du projet !!!

Pour se faire, rien de plus simple, il vous suffit de vous rendre sur le backer kit par ici https://guardians-chronicles.backerkit.com/preorders (en anglais) et de choisir tout ce qui vous intéresse. Vous serez livrés dans le courant de l'année en sachant qu'il y aura plusieurs vagues.

Dans un premier temps la boîte de base qui devrait arriver dans quelques mois et ensuite tout ce qui a été débloqué pendant la campagne. Ce qui est normal puisque ça demande de l'équilibrage par rapport au jeu de base afin qu'il n'y ait pas de persos, pouvoirs...etc. trop puissants par rapport au reste.


http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/614/685/6901fe8f030c1ae7eb65250883a00d6a_large.jpg?1369332250Les héros de la Night Squad (un des futurs packs)


Vous allez donc pouvoir faire votre petit marché et ajouter tout ce qui vous tente grâce au backerkit, il vous suffit d'entrer votre adresse mail et votre pays de résidence et faire vos emplettes. Il vous sera ensuite demandé si vous souhaitez une boite en VF ou VO et si vous voulez que certaines de vos mini soient prépaintes ou non (si vous choisissez prépaintes, la boîte de base vous sera envoyé plus tard, c'est à dire en même temps que les autres bonus et toutes les figurines ne le seront pas).

Si vous voulez recevoir le jeu de base en français chez vous, il vous faudra ajouter à votre panier 1 guardian chronicles base game (70$) + 1 Shipping France up to $120 (15$) soit un total de 85$ pour le jeu de base, soit environ 62€ (probablement un peu moins cher ou équivalent au prix de la version boutique, par contre vous le recevrez avant sa sortie boutique).

A cela vous pouvez ajouter tous les extras qui vous tentent comme une  figurine Antaen pour 10$, 1 Tshirt I backed Guardians Chronicles pour 20$ etc. les possibilités sont très nombreuses.


http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/638/065/9155531a786693a74189d61a766869bb_large.jpg?1370126354L'Intrépide le superhéros créé par Marc "Marcus" Lacombe et dessiné par Stéphane Louis


Mais ce que j'ai personnellement adoré dans cette campagne (et que je vous conseille de faire si vous êtes collectionneurs comme moi et que vous le pouvez) c'est d'opter pour le Villains Strike Back (VSB) Late Pledge, qui va tout simplement vous permettre d'avoir tout ce qui a été débloqué pendant la campagne y compris les exclusivités !! La seule chose qui n'y est pas c'est le T-shirt (ajoutable pour 20$).

Ce pledge coûte 180$ (160$ de Villains Strike Back Late Pledge +20$ de Shipping: France $120+) soit environ 131€30. Mais c'est quand même une sacrée affaire puisqu'il y aura des élements introuvables par la suite, ainsi que les 3 packs qui seront commercialisés ultérieurement. 

A l'unité l'ajout de tous ces éléments un par un en plus de votre jeu de base (85$) couterait plus de 300$ supplémentaires, soit environ 200$ d'économie (145€).

Par rapport à la boîte de base, ce VSB pledge permet donc de rajouter 24 nouvelles figurines de persos (gentils et méchants, dont  certaines introuvables ensuite ou qui n'auront pas de cartes rookie et vétéran) en sachant que tous les gentils ont leur propre deck de cartes pouvoir ainsi que des cartes supplémentaires pour leurs versions rookie et vétéran. Une vingtaine de petites figurines en plus (type robots), 4 nouvelles tuiles recto verso et 2 sets de dés customisés (un pour les héros et un pour les méchants).


http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/680/572/97bee2049d130aa74a00e74a5eaf26e9_large.jpg?1371492600Le contenu en plus du VSB auquel s'ajoute tous les derniers stretchs qui se rapportent à Alison et Aquarion

 
Bref de quoi faire énormément de matos, même si tous ces bonus seront livrés plus tard dans l'année.

Donc certes ces 180$ (131€30) sont un gros investissement, mais au final, si vous comptez vous acheter le jeu de base et les 3 packs qui seront vendus plus tard en boutique, vous en aurez pour une somme à peu près similaire (les packs sont à 20$ actuellement soit une quinzaine d'euros) tout en n'ayant pas un paquet de choses exclusives.

A noter que si vous avez des amis, connaissances...etc. intéressés, il est possible d'économiser un peu niveau frais de ports en prenant un Villains Strike Back x 2 Late Pledge qui coûte 300$ (auquel il faut ajouter les 20$ de frais de ports pour la France) soit 320$ au lieu de 360$ si vous achetez un VSB chacun de votre côté (180x2), soit 40$ d'économie donc la totalité des frais de port.

http://s3.amazonaws.com/ksr/assets/000/529/666/a84ca7bdd9a83ec411d556c03ee0958a_large.jpg?1366465999

Les 4 héros de base, les membres de la Liberty Patrol (Adam Spell, Golden Boy, Sgt Freedom et Super Nova)


Pour ma part j'avais bien craqué sur le jeu puisque j'ai pris 3 boîtes VSB et d'autres goodies afin d'aider le projet à voir le jour et faire péter un max de stretchs goals. Je vais garder une boîte pour moi, en donner une en offrande à mon big brother pour qu'il ait de la figurine à peindre en plus et la dernière ira à l'asso de jeux que je compte monter cette année dans ma ville, afin qu'on ait un jeu bien sympa comme première acquisition avec Guardians' Chronicles.

Si j'ai autant craqué c'est parce que c'était mon premier kickstarter, que je suis fan de superhéros, donc un jeu coopératif avec du super héros dedans ça ne peut que me plaire (j'ai également bien envie de savater les héros en contrôlant Skarov mwahahahaha). Il y a énormément de mécaniques très sympa, comme par exemple la création d'une une de journal (le Guardians' Chronicles) pour déterminer qui remporte la partie (selon les objectifs réussis, les héros tués au combat...etc. la une du journal change et s'adapte à tout ça).

Au niveau des illustrations beaucoup d'auteurs de BD que j'affectionne ont pris part au projet, tels que Stéphane Louis, Sylvain Guinebaud, Julien "Fudge" Carette et Sébastien Lamirand. Donc les retrouver tous dans un même jeu au niveau de l'illustration c'est vraiment un régal !!


Il se pourrait également bien que parmi les cartes pouvoir d'Adam Spell, un petit clin d'oil à votre Mr. Zombi préféré (comment ça je suis le seul que vous connaissez ?! ) se soit glissé, donc avoir une carte où j'ai été dessiné par un auteur et un coloriste que j'affectionne beaucoup (Sylvain Guinebaud et Sébastien Lamirand) c'est vraiment un immense honneur pour moi !!!


http://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn1/t1.0-9/76065_10201101591074701_1316530655_n.jpgL'image qui apparaîtra sur une des cartes d'Adam Spell (eh ouais je suis maléfique )


Si vous voulez vous faire une très vague idée de ce que le jeu peut donner, j'avais réalisé une vidéo avec un prototype papier pendant la campagne kickstarter, bien évidemment le matos sera vachement meilleur dans la boîte et le jeu et les règles ont pas mal changé et évolué (en mieux) depuis :


 

Je crois tellement fort en ce projet que j'avais également retourné cette vidéo mais en parlant anglais cette fois-ci (ça pique) pour essayer de convaincre des backers anglophones de la qualité et du potentiel du jeu :


 


Enfin voilà tout cet article pour vous dire que si le coeur vous en dit, vous pouvez rejoindre l'aventure Guardians' Chronicles, obtenir toutes les exclus, recevoir le jeu avant sa sortie en boutique et faire quelques économies.

C'esy vraiment un projet dans lequel je crois énormément et que je soutiens de tout coeur, car il y a tout ce qu'il faut pour faire un méga hit !!! Donc comme on m'a demandé de parler de mon actualité kickstarter, même si le projet date, c'est comme si vous y preniez part maintenant et vous n'aurez pas bien longtemps à attendre avant de recevoir le jeu de base.

Donc pourquoi se priver ?!

Repost 0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 22:01

Aujourd'hui je vais continuer à explorer l'un des projets que j'ai soutenus via Kickstarter l'an dernier. L'ayant reçu récemment, je vais donc vous présenter à travers cet article le jeu pour lequel j'ai pledgé.

http://www.eden-the-game.com/images/logo-taban.png
Escape est un jeu de plateau avec des figurines (de toute beauté !!) réalisé par Mohamed "Mohand" Ait-Mehdi (qui a également illustré pour le jeu et sculpté des figurines) et illustré par Loïc Muzy, Stéphane Louis et Didier Poli. Le jeu est jouable de 1 à 4 joueurs à partir de 14 ans, les parties durent 30 minutes en moyenne (en fonction du nombre de joueurs, du temps de réflexion de chacun ainsi que du scénario et mode de jeu choisis). Le jeu est dispo depuis fin avril 2014 pour un prix conseillé de 69€.

http://www.taban-miniatures.com/escape/Box-escape.jpg

Escape se déroule dans le monde post-apocalytique du jeu d'escarmouche Eden (également édité par Taban, avec des figurines en métal à monter et à peindre soi-même), les joueurs incarnent les forces de la Résistance ou les machines de l'I.S.C. dans les bases souterraines du L.A.B 03. Afin de remporter la victoire, chaque faction aura des objectifs à remplir en fonction du scénario et du mode de jeu choisis.

Contenu de la boîte :

-1 livret de règles
-1 livret d'univers (background du jeu et scénarios des deux modes de jeu)
-4 plateaux de jeu
-8 figurines de personnages réparties comme suit :
Alice, Duncan, Ashton, Jimmy et Freedom pour la Résistance
Black Ubume, Green Mamushi et Blue Rikishi pour l'ISC
-Les 8 cartes de personnages correspondant aux figurines ci-dessus.
-18 figurines de bots réparties comme suit :
6 Flybots, 6 Scarabots et 6 Wormbots
-5 dés
-1 feutre effaçable
-21 cartes de répression (servent à gérer l'IA en mode coopératif)
-131 jetons répartis comme suit :
8 jetons équipement
4 jetons caisse
4 jetons mur cassé
4 jetons terminal
4 jetons hymne à la révolution
29 jetons recto/verso : porte ouverte/brûlure
22 jetons piraté
3 jetons cryo-tube
5 jetons airlock
48 jetons intelligence artificielle


http://www.taban-miniatures.com/escape/box-content2.jpgVoilà le contenu de la boîte de base et il faut ajouter à tout ça les pions ^^ crédit photo : Taban.


Avant de voir le déroulement des tours dans chacun des deux modes de jeu, je vais d'abord vous présenter les actions, mouvements...etc. communs aux deux.

En cours de partie, pendant un tour, chaque joueur va à tour de rôle activer l'un des personnages de son équipe (si l'on joue à plusieurs, les joueurs incarnent un ou plusieurs membres d'une des deux factions), lorsqu'il est activé un personnage pourra faire plusieurs actions telles que se déplacer, attaquer ou pirater des objets (portes, terminaux...etc.) en fonction des caractéristiques de sa fiche personnage.

Fiche de personnage :


carte-escape-copie-1.jpgle flou est dû à l'absence de flash, mais la carte est top qualité en vrai


En haut à droite se trouve le symbole de la faction à laquelle appartient le personnage (ici le crâne de la Résistance).

Le nombre d'étoiles en haut à gauche représente le rang du perso allant de 1 à 4 (4 étant les meilleurs persos), cette valeur va être utile lors du choix des membres de son équipe en début de partie.

Le coeur symbolise la Jauge De Vie (JDV) du personnage. C'est le nombre de dégâts qu'il va pouvoir encaisser avant d'être mis hors jeu (8 pour Alice)

Le cerveau correspond à l'Intellect (Int) du personnage. C'est à dire sa faculté à pirater des éléments par exemple (3 pour Alice).

L'épée représente la valeur de Combat (Cbt) du perso. Cela va permettre d'attaquer ou se défendre (2 pour Alice).

L'empreinte de pas montre la valeur de mouvement (Mvt) du perso, c'est à dire le nombre de cases maximum qu'il pourra franchir pendant son activation
(5 pour Alice).

D'autres pictogrammes peuvent se trouver sur la carte (sous la Jdv), il s'agit des capacités de ce personnage, lesquelles vont lui permettre de bénéficier de certains avantages selon les situations (relance de dés, infliger des dégâts en plus, esquiver plus facilement...etc.) mais je ne vous détaillerai pas les 27 capacités existantes dans le jeu (3 pour Alice).

Les actions jouables :

Les différentes actions possibles (réalisables dans l'ordre qu'on veut et sans aucune obligation, on peut très bien ne rien faire si on estime ça utile) sont les suivantes :


-Se déplacer : pendant qu'il est actif un personnage peut bouger d'autant de cases adjacentes (impossible en diagonale, sauf si l'on possède une capacité le permettant) qu'il possède de points de mouvement.

Si lors d'un déplacement on passe par une case contenant un jeton équipement ou caisse, il est possible de ramasser ce jeton, on le pose alors sur la carte du perso qui l'a récupéré.

Par contre on ne peut posséder qu'un seul jeton, quel que soit son type (donc on peut avoir une caisse ou un équipement, pas les deux à la fois) par perso.

-Attaquer un adversaire : lorsqu'il est actif un personnage peut attaquer un ou plusieurs adversaires adjacents à sa position, dans la limite du nombre de points de combats qu'il possède.

Pour se faire, on lance un dé et on ajoute la valeur de combat de son personnage au résultat. On retranche ensuite la valeur de combat du personnage qu'on attaque et le résultat donne le nombre de dégâts qu'on infligera (seulement si le résultat est positif).

Par exemple : Ashton (cbt 3) attaque un Mamushi (cbt 2) il lance le dé et obtient un 4. 4+3=7 7-2=5 le Mamushi perd donc 5 Points de vie.

Mais attention, s'il possède des points de combat disponibles (qu'il n'a pas utilisés pendant ce tour donc), le personnage attaqué peut choisir de se défendre. Il raye donc l'un de ses points de combat et se défend en lançant un dé. L'esquive doit être annoncée avant que l'assaillant lance son dé d'attaque. Il s'agit d'un jet en opposition.

On reprend l'exemple précédent mais cette fois ci lors d'une esquive du Mamushi. Les deux joueurs lancent chacun un dé et l'ajoutent à leur valeur de combat. Ashton obtient un 4 et le Mamushi un 2. Ashton possède donc un total de 7 (4+3) et le Mamushi un total de 4 (2+2). 7-4=3 Le Mamushi va donc encaisser 3 points de dommages.

Il est également possible d'attaquer un ennemi à distance si l'on possède une caisse ou une arme capable de tirer de loin. Le principe est le même qu'au corps à corps si l'on est à la bonne distance pour attaquer.

-Pirater une porte, un terminal...etc. : lorsqu'il est actif un personnage va pouvoir tenter une action d'intellect pour déverouiller une porte par exemple.

Pour se faire, le personnage doit être adjacent à la porte qu'il souhaite pirater (ce sont les portes qui ont une valeur numérique dessus) et posséder au moins une action d'intellect disponible pour ce tour. Le joueur lance alors un dé, ajoute la valeur d'intellect de son personnage et compare le résultat à celui demandé pour pirater la porte. Si c'est supérieur ou égal, ça réussit et la porte devient ouverte (jeton vert) et déverouillée (jeton jaune avec un crâne à placer sur la valeur numérique), sinon c'est raté.

Au niveau des portes, il y a plusieurs statuts possibles. Certaines portes sont simplement fermées (icône rouge) et peuvent être ouvertes en utilisant 1 point de mouvement, on place alors un pion vert à la place de l'icône rouge pour symboliser la porte ouverte.

D'autres portes sont verouillées (il faut donc les pirater pour les membres de la Résistance), leur icône est jaune avec une valeur numérique dessus (cf le piratage de la porte).
 
Voilà pour les actions que votre personnage peut effectuer lorsqu'il est actif, bien évidemment rien ne vous oblige à utiliser tous vos points de mouvement, de combat...etc. Il peut d'ailleurs être judicieux de garder quelques points de mouvement ou d'intellect afin de pouvoir se défendre en cas d'attaque adverse.

On va donc pouvoir passer au descriptif des deux modes de jeu disponibles.



http://4.bp.blogspot.com/-1Gs1MbvSKuU/TtQNrI29ADI/AAAAAAAABhQ/eKA1WIxDGpk/s1600/Starter-Resistance-concepts.jpgCouverture du starter Eden de la Résistance. Crédit : Taban


Mode Révolution (mode versus) :

On va d'abord commencer avec le mode Révolution (l'un contre l'autre) qui propose 9 neuf scénarios qui sont soit jouables comme ça ou en mode campagne.

Si vous choisissez de faire une campagne, vos équipes ne changeront pas entre chaque scénario et le scénar suivant sera déterminé par le gagnant du précédent, afin de maintenir une cohérence dans l'histoire.

Choisissez un scénario à jouer et préparez les éléments requis (plateau, jetons...etc.). Puis il va falloir déterminer quel(s) joueur(s) iront dans quelles factions. Les joueurs de la Résistance composent leur équipe en premier et ça déterminera quels persos l'ISC devra prendre.

Pour se faire, il faut se référer aux grades (étoiles) des personnages.

La Résistance choisit d'abord un perso de grade 4 qui sera donc le leader de l'équipe. Puis trois schémas sont possibles pour le reste de la team :

A : 2 persos de rang 3 et 1 perso de rang 2
B : 1 perso de rang 3, 1 perso de rang 2 et 3 persos de rang 1
C : 1 perso de rang 3, 2 persos de rang 2 et 1 perso de rang 1

Selon le schéma choisit par la résistance, l'ISC devra choisir la configuration adaptée, à savoir :

A : 1 perso de rang 4 et deux persos de rang 3
B : 1 perso de rang 4, 1 perso de rang 3 et 2 persos de rang 2
C : 1 perso de rang 4, 1 perso de rang 3 et 1 perso de rang 2

Pour rappel votre équipe restera la même si vous partez sur une campagne.

Une fois ceci fait, on détermine qui va avoir l'initiative au début de la partie, pour se faire chaque faction lance 1 dé et on ajoute le résultat à la somme des valeurs d'Intellect de chaque personnage de sa faction. La faction avec le résultat le plus élevé a l'initiative, en cas d'égalité c'est la Résistance qui l'emporte.

En commençant par le joueur ayant remporté l'initiative, à tour de rôle les joueurs vont poser un marqueur caisse (un marqueur maximum par pièce). Ensuite on fait de même avec les jetons équipements qu'on pose face cachée sur le plateau, là encore un seul équipement par salle.

En revanche il est tout à fait possible qu'au sein d'une même salle on puisse trouver à la fois un jeton caisse et un jeton équipement, il faudra juste qu'ils ne se trouvent pas sur la même case.

Maintenant que tout cela est fait selon le type d'entrée déterminé par le scénario il faudra soit placer les figurines sur le plateau ou les mettre au fur et à mesure de leur activation.

Une fois que tout est installé, il ne reste plus qu'à commencer la partie proprement dite et voici les différentes phases d'un tour de jeu.

1) Test d'intiative du tour :

On lance à nouveau un dé et on ajoute le résultat à la somme des valeurs d'intellect de nos personnages (moins ceux qui ont été éliminés), au premier tour on ajoute la valeur de tous nos persos même s'ils ne sont pas encore présents sur le plateau.

Le total le plus élevé a l'initiative pour ce tour et décidera quelle faction va commencer à activer ses persos pour ce tour.

2) Résolution des évènements aléatoire :

Chaque faction lance un dé, on ajoute les résultats et on se reporte au tableau des évènements aléatoires pour savoir quel effet il faudra appliquer durant ce tour (ça peut avantager ou désavantager une faction, ou ne rien faire).

3) Activation des personnages :

Chacun à leur tour, les joueurs vont activer leurs personnages (dans l'ordre qu'ils souhaitent) et leur faire effectuer les actions dont ils ont besoin.

Par exemple le joueur A qui contrôle l'ISC a l'intiative. Il décide que pour ce tour, c'est le joueur B qui commencera à activer ses persos. Cela donnera donc perso B qui fait ses actions, perso A, perso B, perso A...etc. jusqu'à ce que tout les persos aient été activés.

4) Fin du tour :

On vérifie si c'était le dernier tour de jeu (selon le scénario effectué, certains peuvent se joueur en un nombre limité de tours), si tous les persos de la Résistance ont été mis hors jeu ou si l'une des conditions de victoire du scénario a été remplie.

Si ce n'est pas le cas on recommence un nouveau tour de jeu à partir du 1) sinon on détermine qui est le vainqueur de la partie.



http://www.taban-miniatures.com/shop2/images/products/eden/escape/ISC-escape.jpgLes 3 persos de l'ISC qui sont dans la boîte (non peints) crédit photo : Taban


Mode Coopération (jouable également en mode solo) :
 
Dans ce mode de jeux tous les joueurs incarnent un ou plusieurs personnages de l'équipe de la Résistance et ils affronteront l'ISC qu isera contrôlé par l'IA (les mécaniques du jeu donc).
 
Première chose à faire, déterminer qui incarnera le leader de la Résistance et possèdera le perso de rang 4. Ensuite trois schémas sont possibles pour le reste de la team :

A : 2 persos de rang 3 et 1 perso de rang 2
B : 1 perso de rang 3, 1 perso de rang 2 et 3 persos de rang 1
C : 1 perso de rang 3, 2 persos de rang 2 et 1 perso de rang 1

Selon le schéma choisi par la Résistance, l'ISC devra avoir la configuration adaptée, à savoir :

A : 1 perso de rang 4 et deux persos de rang 3
B : 1 perso de rang 4, 1 perso de rang 3 et 2 persos de rang 2
C : 1 perso de rang 4, 1 perso de rang 3 et 1 perso de rang 2

Puis le joueur qui incarne le leader de la résistance va placer les caisses et les équipements sur le plateau. Les limites de placement sont les mêmes que dans le mode Résistance.

Ensuite il faut constituer l'IA :

On prend tous les pions de rang 1 pour chaque couleur (noir, bleu et vert) et  on décide quels adversaires de l'ISC il faudra affronter (selon le schéma choisi par la résistance) en prenant un perso ISC pour chaque rang prévu (par exemple dans le schéma A, il faudra choisir un perso ISC de rang 4 et deux de rang 3) ainsi que tous les pions de la couleur (noir, bleu ou vert) et du rang adéquat, on met également de côté les figurines appropriées avec le maximum de figurines dispo pour chaque combattant.

Les pions des personnages sont ensuite ajoutés aux bots de leur couleur et forment ainsi 3 pioches distinctes (noire, bleue et verte). Le leader de la Résistance utilisera ces pioches lors de l'activation des combattants de l'ISC pour faire entrer en jeu les pions déterminés lors de la phase de tirage des cartes de répression.

On mélange la pioche de cartes répression, cette dernière symbolisera le temps dont vous disposez pour mener à bien votre mission, donc lorsqu'on pioche la dernière carte du paquet, ce sera le dernier tour de jeu avant la fin de la partie.

Une fois que tout est installé, il ne reste plus qu'à commencer la partie proprement dite et voici les différentes phases d'un tour de jeu dans ce mode :

1) Tirage des cartes répressions :

Selon la difficulté choisie, les joueurs vont tirer et révéler un certain nombre de cartes répression, néanmoins les pions correspondants ne sont pas encore mis en place sur le plateau. Cela permet de se préparer à l'arrivée des drones de l'ISC.

2) Evènements aléatoires :

Le leader de la Résistance lance deux dés et se réfère au tableau d'évènements pour savoir quel effet sera appliqué durant ce tour.

3) Activation des personnages de la Résistance :

Chacun des persos de la Résistance est activé alternativement, comme il n'y a pas d'ordre établi, les joueurs devront se mettre d'accord pour déterminer l'ordre d'activation des persos. En cas de litige, c'est le leader qui décide.

4) Activation des pions et personnages de l'ISC :

Elle a toujours lieu dans l'ordre suivant :

Persos noirs
Persos verts
Persos bleus
Pions noirs
Pions verts
Pions bleus

Activation des persos :

Les persos s'activent du rang le plus élevé au rang le plus faible et appliquent le principe suivant : toujours se rendre vers le perso de la Résistance le plus proche (en tenant compte des murs, portes et autres obstacles à ouvrir ou franchir pour l'atteindre).

En cas d'égale distance entre plusieurs résistants, c'est le leader de la Résistance qui choisit où le perso de l'ISC se rendra. Ils utilisent toujours tous leurs points de mouvement et ouvrent toutes les portes sur leur chemin. S'ils arrivent au corps à corps d'un perso de la Résistance, ils stoppent leur déplacement pour ce tour et effectuent toutes leurs actions de combat disponibles (dans ce mode l'ISC ne se défend pas lorsque la Résistance les attaque).

Les bots sont des persos mais n'ont pas de fiche de persos car ils ont tous les mêmes stats et meurent dès qu'ils subissent un dommage.

Leurs stats sont les suivantes : 1 en vie, 6 de mouvement, 1 de combat et 1 d'intellect.

Les flybot (noir) ont également la capacité stabilisateur
Les scarabot (bleu) ont également la capacité armure de valeur 2
Les wormbot (vert) ont également la capacité infiltration

Activation des pions :

Les pions ont les mêmes stats que les bots et la capacité de leur couleur.

Les pions s'activent selon le même principe que les personnages : aller vers le perso le plus prêt. Un pion peut passer par une case où se trouve un autre pion, mais il ne peut pas s'y arrêter (impossible d'avoir 2 pions arrêtés sur la même case) sinon il reste sur la case  précédente.

Dès qu'un personnage de la Résistance a une ligne de vue sur un pion, celui-ci stoppe son mouvement et est révélé. Le(s) personnage(s) correspondant(s) à la valeur du pion est/sont mis en jeu sur la case où le pion a été révélé.

Si plusieurs persos doivent être mis en place, le premier est posé sur la case du jeton puis les autres sont placés sur les cases périphériques en étant mis le plus près possible du perso de la Résistance le plus proche. Si ce n'est pas faisable, les bots supplémentaires sont défaussés et le pion est remis dans la pioche de sa couleur.

5) Fermeture des portes non piratées :

Une fois tous les combattants de l'ISC activés, toutes les portes ouvertes sont immédiatement fermées. Les portes piratées restent cependant ouvertes.

6) Fin de tour :

Le tour prend fin quand tous les persos du plateau ont été activés et on vérifie si l'une des conditions suivantes a été remplie :

-La dernière carte de la pile répression a été piochée.
-Tous les personnages de la Résistance ont été mis hors de combat.
-Les conditions de victoire du scénario ont été remplies.

Si ce n'est pas le cas on reprend à l'étape 1) et sinon la partie est terminée.

Voilà pour les grandes lignes des règles de tous les modes de jeu d'Escape.


Mon avis :

Bien qu'il y ait eu quelques mois de délais supplémentaires par rapport à la date de livraison estimée, je ne regrette pas une seule seconde mon investissement. Pour leur première campagne kickstarter Taban Miniatures s'en est plutôt bien tiré, la communication n'a pas toujours été parfaite aux yeux de certains backers, mais ça reste quand même pas mal du tout.

Par rapport aux personnes qui achèteront le jeu en boutique, selon les pledges choisis et les goodies supplémentaires achetés, nous avons déjà reçus certains persos qui ne seront dispo que plus tard à la vente. Nous avons également eu 2 figurines qui ne devraient pas voir le jour ailleurs que sur Kickstarter (Pamela et le Dr Ito Kureiji).



http://www.taban-miniatures.com/escape/WIP-Pamela.jpgLa figurine exclusive Pamela. Crédit photo : Taban


Pour ma part je préfère largement ce genre de campagne plutôt que celles qui regorgent d'exclu introuvables par la suite (Zombicide par exemple), ici ça permet aux personnes qui n'ont pas pu ou pas voulu participer, de ne pas passer à côté de tas de choses exclusives et d'avoir un contenu à peu près équivalent aux backers.

Quoi qu'il en soit après cette petite parenthèse d'intro sur mon expérience de kickstarter revenons à nos moutons et parlons un peu du jeu, du contenu de la boîte et compagnie.

http://www.taban-miniatures.com/escape/ito-martin.jpg

Le Dr Ito Kureiji (exclusif) Martin sera dispo à la vente plus tard. Crédit photo : Taban


Escape
se trouve dans la gamme de prix de ce genre de jeux où l'on trouve beaucoup de matos. Tous les éléments sont vraiment d'excellente qualité et tiennent bien le choc, les illustrations sont superbes et les figurines sont énormément détaillées et vraiment magnifiques !!


Du côté du jeu en lui même on sent bien que Taban a l'habitude de prendre soin de l'univers d'Eden, ce monde post-apocalyptique dans lequel différentes factions s'affrontent pour tenter de respirer l'air vicié de la surface quelques heures de plus. Dans Escape, seulement deux factions s'affrontent les humains de la Résistance et les machines de l'ISC et toute l'action se déroule dans des labos souterrains.

Les machines de l'ISC tentent de protéger ces humains qui vivent en sous-sol, en les empêchant de rejoindre la surface. Bien évidemment la Résistance souhaite libérer les humains du joug des machines, ce qui va donner lieu a de nombreux affrontements et des objectifs divers et variés à accomplir.

Le livret d'univers présent dans la boîte via différents textes et autres éléments nous plonge parfaitement bien dans l'ambiance de l'univers post-apocalyptique d'Eden. On apprend une tonne de choses intéressantes sur les raisons qui ont entraîné cet affrontement entre l'ISC et la Résistance, bref un background vraiment bien léché et fouillé, ce qui n'est pas toujours le cas dans des jeux de ce genre.

Chaque mission comporte un petit texte pour chaque faction afin d'expliquer la situation et comment les héros en sont arrivés là, une autre façon de bien s'imprégener de l'atmosphère confinée de ces labos souterrains contrôlés par les machines de l'ISC. Le mode campagne est vraiment bien foutu et permet d'enchaîner les différents scénarios proposés, mais ce qui est super intéressant c'est que le scénario suivant est déterminé par le gagnant précédent, si bien qu'on peut jouer plusieurs campagnes sans se lasser, puisque le résultat et le chemin emprunté ne sera pas forcément toujours le même.

C'est donc un peu comme un jeu vidéo qu'on recommence afin de voir toutes les différentes fins, ici c'est pareil avec 4 fins différentes possibles  En plus de ces scénarios de mode "versus", il ya également le mode solo/coop qui permet d'affronter les hordes de l'ISC seul (et ça c'est toujours un gros plus) ou à plusieurs et ainsi de rallonger la durée de vie et la rejouabilité d'Escape. En effet ce mode propose plusieurs modes de difficultés qui vont donc offrir des challenges plus ou moins ardus à relever.

Les objectifs des scénarios sont assez variés et peuvent proposer des missions de sauvetage, course-poursuite, court-circuitage de terminaux...etc. ce qui évite d'avoir toujours l'impression de devoir faire la même chose au fil des missions, ce qui peut finir par devenir lassant, donc ici c'est chouette de varier les plaisirs. En plus, il vous est bien évidemment possible de créer vos propres scénarios avec les objectifs de votre choix, histoire de rallonger encore la durée de vie.

Le jeu est très stratégique dans les deux modes de jeu, en effet le placement de ses personnages et leur ordre d'activation est primordial et peut faire la différence entre une victoire ou la défaite. Il est également très important de bien choisir ses actions et de voir s'il vaut mieux privilégier l'attaque ou garder quelques actions pour éventuellement se défendre. Là encore, un mauvais choix peut tout faire basculer...

On sent donc pas mal de "pression" et l'atmosphère peut être tendue au sein des corridors exigus des labos souterrains qui servent de décor aux affrontements. Il faut pas se louper et bien calculer ses prochains déplacements et faits et gestes. Néanmoins, bien que très stratégique, le jeu est également très fun et on s'amuse beaucoup autour de la table, on se chambre entre adversaires en mode versus, donc c'est très cool. Quant au mode coopératif, on optimise, on négocie et on argumente entre joueurs pour tenter de survivre aux hordes de machines qui nous mettent des bâtons dans les roues.

Le jeu est donc très bon, intéressant et bien équilibré en plus il donne envie d'y rejouer et de se refaire des parties dans la foulée. Il faut dire que ces dernières ne sont pas trop longues ce qui est toujours appréciable et permet de sortir le jeu plus facilement comparé à certains jeux qui demandent d'avoir 3-4 heures devant soi.

Quoi qu'il en soit, quand on sait que Taban Miniatures est une très petite structure, ils ont vraiment abattu un boulot dingue au cours de cette année post campagne kickstarter (et avant pour la préparation également), les sculptures des figurines, préparation des boîtes...etc. on ne se rend pas forcément compte mais ça fait vraiment des milliers d'heures de taf (en plus de leurs occupations habituelles avec leur jeu Eden). Donc vraiment chapeau bas à toute la team pour tout ce super boulot.

EDIT : L'avis de Nico sur Escape :


Un vrai régal ce jeu. Cela donne vraiment envie (comme dit plus haut) d'aller plus loin dans les différents scénari. Rien n'est joué d'avance et si tout cela reste cadré, il y'a une forte place au hasard qui fait monter l'adrénaline lorsque toute la partie peut se finir sur un jet de dé.

Le matériel est d'une rare précision et d'une esthétique attractive. Le concept quant à lui est simple et efficace. Tout ce que l'on demande à ce type de jeu.

Une bonne initiative donc que ce jeu qui pourrait potentiellement devenir un best seller de 2014.

Comme d'habitude voici les vidéos que j'ai tournées jusqu'à maintenant pour présenter le jeu, sachant que deux autres arriveront tôt ou tard pour présenter chaque mode de jeu individuellement.


Néanmoins voici la vidéo pour présenter le contenu de la boîte et ce que j'ai reçu dans le kickstarter, ainsi que quelques petits points de règles :

 



Après un an sans vidéos ensemble, voici le retour de Nico pour une partie du premier scénario du mode Révolution (mode versus) :


 

En bref, de l'excellent matériel notamment les figurines qui sont juste sublimes, un très bon rapport qualité/prix, un univers post-apocalyptique vraiment très bien développé et particulièrement immersif. Des modes de jeu qui permettent de varier les plaisirs, des scénarios avec des objectifs différents, une excellente rejouablilité, du fun et de la stratégie pendant les parties.

En bref bis, c'est vraiment un coup de maître et un jeu que je vous recommande très chaudement. En fan de SF que je suis, je me régale vraiment énormément avec Escape !!! Pour ma part un nouveau très joli coup de coeur ludique en cette année 2014 (après Shinobi Wat-Aah dans un registre différent), limite 2013 puisque c'est l'année où je l'ai backé


Question bonus : le post-pocalyptique est-il un genre que vous aimez bien ?


Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 08:21

 

Afin de fêter dignement cette journée officielle de Star Wars Nolane de chez Figurines & Fantasy m'avait proposé il y a deux semaines de ça, d'organiser un concours afin de vous faire gagner une boîte de base du jeu Star Wars X-Wing : le jeu de figurines. Il offre également 10% de réduction sur toute la gamme du jeu, ce qui peut donc être le bon moment pour vous y mettre ou agrandir vos rangs à plus petits prix !!

J'avais donc fait un article et une vidéo pour vous présenter ce concours et vous avez été 135 à tenter votre chance, 64 du côté de l'Empire, 70 du côté des Rebelles et 1 Chasseur de primes . J'ai donc rentré tous vos noms glanés via les différents espaces possibles pour participer (Twitter, FB, mail, youtube, overblog...etc.) dans le logiciel The Hat que j'utilise toujours pour mes tirages au sort. On ne voit pas tous les noms à l'écran puisque vous étiez très nombreux.

chapeau plein

Vous aviez bien évidemment toutes et tous bien répondu à la question, puisqu'il n'y avait pas de bonne réponse dans la mesure où toutes les factions vous qualifiaient pour le concours

chapeau-gagnante.jpg

Comme vous pouvez le constater, le choixpeau à désigné Geeklette comme grande gagnante du concours. Je t'invite donc à me contacter en mp (là où ça t'arrange) FB, twitter, mail...etc. pour me donner ton adresse afin que Nolane puisse te faire parvenir ton lot.

Voilà, j'espère que ce concours vous a plu, encore merci à toutes et à tous d'avoir tenté votre chance !! Bonne journée Star Wars à toutes et à tous et n'oubliez pas de profiter des 10% de promo sur la gamme chez Figurines & Fantasy 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeu-concours
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 16:40

Comme pour l'article précédent de cette rubrique, il va s'agir ici du step by step de la première figurine que j'ai peinte pour le jeu Dreadball. Bien évidemment, je ne suis pas du tout un expert et je vais vous donner les astuces et quelques petits effets que j'ai utilisés, libre à vous de faire ce qu'il vous chante quand vous peindrez.

Tout d'abord si vous vous lancez comme moi dans la peinture, n'oubliez pas que la patience et le temps seront vos meilleurs alliés pour arriver à "réussir" vos figurines. Ne perdez pas non plus de vue le fait qu'en partant de zéro on ne peut que progresser, donc comme moi vos premières figurines seront loin d'être aussi parfaites et abouties que celles qu'on peut voir sur le net.

Le principal reste que vous soyez satisfaits du résultat que vous avez obtenu et tant pis si d'autres font beaucoup mieux, c'est pas un concours on est là pour se faire plaisir à soi avant tout le reste. Plus vous ferez des figurines et plus vous progresserez, n'hésitez pas à aller regarder des tutos vidéos ou écrits un peu partout pour découvrir de nouvelles techniques que vous pourrez tenter par la suite.

L'ébarbage des figurines et le sous-couchage ayant été abordés dans mon article précédent je ne reviendrai pas dessus. Quel que soit le type de figurines que vous allez peindre, il est bon de commencer par définir les couleurs que vous allez utiliser. Si vous faites une armée, une équipe...etc. dites vous bien qu'il faudra que vous ayez des nuances assez proches pour que le résultat soit plus homogène une fois fini.

A vous de voir donc si vous souhaitez vous lancer dans des mélanges dès le début ou attendre d'avoir un peu plus d'expérience. Un mélange de couleur sera plus dur à reproduire (il faut les mêmes proportions) sur plusieurs figurines si vous ne les faites pas toutes à la suite dans la même session peinture.

Je n'ai donc pas voulu tenter le diable et j'ai utilisé des couleurs de base tirées de mes pots d'Army Painter que je me suis procurés chez Figurines & Fantasy. Au niveau des couleurs, je savais seulement que je voulais des orcs à peau marron pour changer du vert, j'avais donc commencé à passer le marron sur les différentes zones de peau visibles.

Pour aller avec le marron, j'ai utilisé du vert et du bleu pour les différents gros morceaux de vêtements. L'armure en verte et le reste en bleu, sur des suggestions éclairées de ma chérie (qui contrairement à moi connaît les cercles chromatiques et les associations de couleurs qu'il faut utiliser ensemble ou pas ).

J'ai donc commencé par passer un premier aplat sur les différentes parties de la figurine. J'avais un peu trop dilué la peinture si bien que ça donne un côté très irrégulier à cette première couche d'aplats. Quand la peinture est très liquide, ça forme parfois des bulles qui vont aller se nicher dans les creux en séchant. De même ça donne des écarts de teinte selon les coups de pinceaux qui ont été donnés. Par exemple sur la photo en dessous, on voit les endroits où j'ai moins repassé et où il y avait des bulles car ils sont plus sombres.

Montage-1ere-couche.jpg

Néanmoins pas de panique, même si vous avez trop dilué c'est rattrapable lors des couches suivantes. D'ailleurs attendez vous à devoir passer de nombreuses couches un peu partout (ne serait ce que pour rattraper certaines zones où vous auriez pu mordre sur celle d'à côté...etc.) pour que ça soit assez uniforme.

C'est pour ça qu'il est important d'être patient et de prendre son temps, plus vous y passerez de temps et plus le résultat final sera sympa et aura de quoi vous rendre fier de vous.

Par contre, faites attention car si vous ne diluez pas assez la peinture, vous courez le risque de boucher certaines lignes ou certains reliefs de votre figurine, car la peinture pure sera plus épaisse. Il faut donc essayer de trouver un juste équilibre entre trop dilué et pas assez.

Comme je me lançais dans la peinture, j'ai proposé à la future Mme Zombi si elle voulait tenter aussi (elle m'avait déjà filé un coup de paluche pour le montage et le collage des figurines). Elle a donc également fait une première couleur d'aplat (ayant un emploi du temps très chargé elle n'a pas pu la continuer pour le moment). Mais vous pouvez voir la différence entre nos deux premiers aplats, puisqu'elle a un peu moins dilué sa peinture que moi.

Comparaison montage

Je trouve donc que sa peinture fait plus homogène que la mienne et il y a donc moins cette impression de tâches de couleurs plus ou moins foncées, d'un autre côté, le côté dilué fait ressortir plus certains détails (chaussures et pagne par exemple). Néanmoins pour des premières fois on s'en est plutôt pas mal tiré

Ma première série d'aplats ayant été loin d'être parfaite, je suis retourné à ma table, pour essayer d'améliorer tout ça. En séchant, la peinture a permis de mieux voir les différentes zones où mon pinceau n'était pas passé la première fois, j'ai également pu uniformiser un peu plus l'ensemble de mes couleurs.

Le résultat après deux séries d'aplats fait que ma figurine ressemble un peu plus à celle de ma chérie, mais bon on va pas se leurrer, il y a encore du boulot avant d'obtenir un résultat satisfaisant.

Comparaison3.jpg

J'ai profité de cette seconde couche pour commencer à ajouter des petits détails, tels que le 1 sur le bouclier du dos, les fixations d'armures en bleu, du sang sur les griffes et les mains...etc.

C'est pas grand chose mais ça permet de donner un peu plus de couleur à la figurine. Comme on peut le voir, il y a toujours des zones blanches par endroits, qu'il faudra combler lors des prochains passages.

Montage-2eme-couche.jpg

J'étais parti à ce moment là pour alterner les couleurs aux niveaux des petits éléments et les peindre de la couleur opposée pour changer (les clous en vert sur les gants bleus par exemple), mais au cours de ma troisième série d'aplats j'ai préféré changer d'idée.

Afin de mieux faire ressortir tous ces petits éléments, j'ai décidé de tous les peindre en rouge pour faire un rappel de la ceinture et des attaches arrières du pagne. Toutes les couleurs ont également bénéficié d'un aplat supplémentaire, si bien qu'il y a de moins en moins de zones blanches qui m'ont échappé et également beaucoup moins de différences de nuances entre chaque zones peintes.

Montage-3eme-couche.jpg

Je commence donc à être un peu plus satisfait de ma prestation même si je sais que je n'ai pas encore fini. Pour la suite j'ai donc eu envie de tester une petite technique qui permet de faire ressortir les plis des vêtements par exemple et qui s'appelle un drybrush ou brossage à sec.

Pour utiliser cette technique j'ai pris un pinceau spécial fait pour, en forme de brosse et plat (pas en pointe comme les pinceaux normaux). Il suffit de tremper le bout du pinceau dans la peinture dont vous avez besoin (pour moi du bleu puisque c'est sur le pagne) puis de l'essuyer quasiment complètement sur de l'essuie-tout, un chiffon...etc. afin qu'il n'y ait presque plus de peinture dans les poils.

Il ne vous reste plus qu'à passer ce pinceau quasi sec au niveau des reliefs que vous souhaitez éclaircir. Mais attention s'il reste trop de peinture, vous risquez de tout éclaircir. Il vaut donc mieux avoir trop essuyé son pinceau et renouveler l'opération plusieurs fois plutôt que d'avoir laissé trop de peinture et ainsi tout recouvrir.

Bien évidemment pour mon premier essai je me suis loupé et j'ai laissé trop de peinture  L'ensemble du pagne a donc été méchamment éclairci. Ce qui est synonyme d'un aplat supplémentaire de bleu à repasser avant de retenter le coup du drybrush.

J'avais également profité de cette séance drybrush, pour éclaircir le tour des pièces d'armure bleues, en utilisant de la peinture bleue mélangée d'un peu de peinture blanche. Cela permet de faire ressortir certains morceaux et d'en souligner les contours. Si je ne dis pas de bêtises, cette technique s'appelle un highlight et permet donc de rendre plus lumineuses certaines zones de la figurine.

MONTAGE-DRYBRUSH-1.jpg

Pour la suite après avoir refait un drybrush bleu moins appuyé, je me suis lancé dans un highlight vert pour les pièces d'armure. J'ai donc mélangé ma couleur verte pure habituelle à du blanc, afin d'obtenir un vert plus éclairci. J'ai ensuite appliqué une couche de ce vert clair pour délimiter les morceaux d'armure.

Comme ce ne sont pas des lignes définies, il faut improviser et du coup ça fait que certaines bandes sont un peu de traviolle ou plus épaisses que d'autre. Heureusement c'est rattrapable en remettant une petite couche de vert normal, puis en recommençant le highlight.

C'est pas forcément trop compliqué à faire (dans la mesure où il s'agit juste de faire des couches d'une couleur éclaircie par endroits) mais ça permet "d'habiller" un peu plus la figurine.

MONTAGE-HIGHLIGHT-1.jpg

Pour ma séance suivante je n'ai pas fait grand chose, j'ai surtout essayé de rattraper des endroits où j'avais débordé ou autre ratés du genre. J'ai également tenté d'utiliser une encre pour foncer ma peinture verte et assombrir certaines zones de la figurine, mais le résultat n'était pas vraiment probant (du coup pas d'images car ça sert pas à grand chose ).

Pour tenter d'obtenir un résultat avec l'encre noire que je possède, je l'ai utilisée directement pure et non plus additionnée de peinture verte pour tenter d'assombrir les dessous d'armures et la peau de l'orc. Mais là encore le résultat n'était pas forcément hypra flagrant à mes yeux.

J'ai donc passé une nouvelle couche d'encre pure lors d'une session suivante et cette fois-ci le fonçage m'a eu l'air un peu plus efficace et marqué.

Montage-fonce-1.jpg

Le problème c'est que j'ai un peu fait ça comme un sagouin en voulant que ça marche, du coup mon highlight en vert en avait pris un coup et était devenu beaucoup plus sombre. Je suis donc reparti pour un highlightage plus clair, que j'ai également tenté de rendre un peu plus régulier (mais pas facile au vu de ma méga tremblote ^^').

Après tout ça, bien que le résultat soit très loin d'être parfait, j'ai quand même réussi à produire une figurine à peu près potable et dont je suis assez satisfait (en dépit de quelques sagouineries par endroits).

MONTAGE-HIGHLIGHT-2.jpg

Je vais donc continuer à peindre la team des Greenmoon Smackers en utilisant le code couleur que j'ai employé pour cette première figurine. Le(s) prochain(s) article(s) sera(ont) donc moins détaillé(s) puisque j'ai déjà expliqué les quelques techniques que j'emploie dans cet article.

Ce sera donc surtout pour vous montrer le rendu des figurines une fois achevées et des morceaux de wip (Work In Progress) en espérant que ça vous ennuiera pas de trop. J'espère d'ailleurs que ce modeste article vous a plu et pourquoi pas donné l'envie de tenter de vous y mettre également.


Question bonus : Vous avez déjà peint des figurines ou pas du tout ? L'article vous a donné envie de vous y mettre ? 

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 17:36

Aujourd'hui je bats le fer tant qu'il est chaud en vous présentant l'un des deux albums de BD que j'ai reçus aujourd'hui.

Sticky pants (ça colle et ça moule les bollocks) est une BD pour adultes (avec du contenu très explicite) signée Tony Emeriau (scénario) et Xav (dessin et couleur). L'album est édité par Monsieur Pop Corn depuis hier pour 12€ et compte 96 pages.

http://www.journaldugeek.com/files/2014/04/WEB-sticky-pants-couv-jpeg-hd-rvb.jpg

On a l'habitude de voir les super héros sauver le monde, Sticky Pants nous emmène à la découverte de leur vie privée et intime où ils sont beaucoup moins vertueux que ce que l'on voudrait nous faire croire...

Mon avis :

A la base éditée sur le blog http://lycracacolle.canalblog.com/ (si vous êtes majeurs, allez y jeter un oeil si vous voulez savoir si c'est susceptible de vous plaire) cette BD pour adulte, qui nous narre via des petits gags plus ou moins longs (génralement une image sur une page) la vie sexuelle et l'intimité de superhéros emblématiques, voit le jour sous forme d'album relié.

On y retrouve 96 pages de gags, qui sont très souvent sexuellement explicites et frappent généralement en dessous de la ceinture, dans un petit album de format rectangulaire qu'on sera amené à tourner dans tous les sens au cours de notre lecture. Le format m'a un peu fait penser à un flipbook survitaminé (sauf qu'ici ça sert à rien de faire tourner les pages à toute vitesse ).

Les gags sont plutôt sympas et amusants pour peu qu'on soit réceptif à ce genre d'humour un peu gras et bas du front (c'est pas moi qui le dit, c'est marqué dedans ^^'), certaines situations sont d'ailleurs récurrentes et donnent l'occasion de voir différents superhéros et superhéroïnes face à la même situation.

Même s'ils ne sont pas nommés (copyright oblige) on reconnaît sans peine la plupart de nos superhéros favoris (ou au moins les plus emblématiques) et c'est amusant de les voir sous un jour beaucoup moins flatteur que d'habitude. Il va sans dire que cet album n'est pas du tout approuvé par la Comics Code Authority, c'est d'ailleurs marqué sur la couverture (un clin d'oeil plutôt sympa soit dit en passant).

Quoi qu'il en soit, ce genre d'exercice me fait un peu penser à la série de comics The Boys dans laquelle les superhéros sont loin d'être aussi reluisants qu'il n'y paraît (sauf que The Boys est vraiment beaucoup plus trash puisque le dessin est beaucoup plus "réaliste") ou plus récemment à la vidéo Suricate The Superheroes Hangover par exemple.


 

C'est ce genre d'humour qu'on retrouve dans Sticky Pants et même si ça peut choquer les plus sensibles, c'est plutôt sympa de voir qu'un éditeur a eu les "bollocks" de le faire. J'apprécie vraiment beaucoup la liberté qui est donnée aux auteurs chez Monsieur PopCorn et c'est pourquoi je continue à soutenir cette maison d'édition (en plus ils sont vachement sympas, ce qui ne gâche rien ).

Le dessin de Xav colle très bien à la thématique et est idéal pour une BD humoristique, il y a pas mal de petits détails sympas disséminés un peu partout au fil des images et c'est donc plutôt cool de s'amuser à les débusquer. Les gags de Tony Emeriau sont bien pensés et j'ai trouvé les quelques runnings gags qui reviennent au fil des pages plutôt bien pensés et amusants.

Comme je suis la page Facebook de Monsieur PopCorn j'ai donc eu la chance de bénéficier de la dédicace offerte lors de ma commande (c'était limité à 100 exemplaires) et j'ai donc un joli petit dessin (en couleur) d'un superhéros dieu nordique dont je tairais le nom pour pas avoir de souci de copyright

D'ailleurs en parlant de copyright à la base cet album devait avoir un autre nom et s'intituler le "nom de marque qui commence par lyc et se termine par rat (moins le t)" mais pour éviter les problèmes, il a finalement été renommé Sticky pants. Je vous dis ça pour vous éviter de vous poser la question suivante : comment ça se fait que la couverture de l'album (sur certains sites de vente) n'a pas le même titre ? Donc rassurez-vous, c'est tout à fait normal.

Quoi qu'il en soit Sticky Pants a été un moment de lecture bien sympa pour moi et si vous n'êtes pas rebutés par les vannes graveleuses, une certaine forme de violence et les superhéros, que vous avez envie d'une BD pas prise de tête qui se moque gentiment des codes du comic de superhéros alors c'est fait pour vous !!!

En bref un petit album au format original et pratique, des gags qui s'enchaînent rapidement et des dessins qui collent bien à la thématique. Une fois encore un album Monsieur PopCorn que je ne regrette pas d'avoir acheté vu que la qualité est au rendez-vous (l'album tient bien le choc et est agréable à feuilleter). Je recommande si vous avez envie de voir vos superhéros dans des situations inhabituelles et des postures très explicites. Mais attention à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes !!!


Question bonus : Pensez-vous que les superhéros sont des dépravés dans leur vie privée ?

 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 08:41

Aujourd'hui lancement d'un nouveau concours et à nouveau organisé en partenariat avec Nolane de chez Figurines & Fantasy (dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises ). La journée Star Wars se rapprochant à grands pas (May the fourth), Il vous propose de gagner un exemplaire du jeu de base Star Wars X-Wing : le jeu de figurines (qui est d'habitude à 33€90).


http://www.traqueur-stellaire.net/wp-content/uploads/2012/10/star-wars-x-wings-miniature-game.jpgcrédit photo : traqueur stellaire

 

Ce concours s'adresse donc à tout le monde sans exception, si vous avez déjà le jeu de base, vous pouvez quand même tenter votre chance puisque ça vous permettra de doubler votre matos de base (1 X-Wing et 2 Chasseurs Tie en plus  )

Pour participer, rien de plus simple, il suffit de répondre à la question suivante avant le samedi 3 mai à minuit :

-A quelle faction prêtez-vous allégeance : les rebelles ou l'Empire ?

Pas d'inquiétude à avoir, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, c'est surtout pour savoir qui vous préférez et éviter de proposer un concours où il faut juste s'inscrire, tout en permettant de l'ouvrir à un maximum de monde.


Vous pouvez m'envoyer votre réponse où vous voulez, en réponse à l'article, sur Twitter, Facebook, Google+ ou sur la vidéo de présentation du concours sur ma chaîne Youtube (la vidéo n'est pas encore tournée, mais ça devrait bientôt être fait, je l'ajouterai à ce moment là ^^')

La bonne nouvelle bis, c'est que le résultat du concours sera annoncé le 4 mai, donc pour la journée officielle Star Wars, ce qui se traduira par une vague de promo sur la gamme  Star Wars X-Wing : le jeu de figurines chez Figurines & Fantasy, ce qui vous permettra d'enrichir et d'agrandir votre flotte à moindre frais

Si vous ne connaissez pas le jeu, j'ai tourné deux vidéos dessus pour présenter le matos et les règles simplifiées, ainsi que les règles avancées :

 



 



 


 

 

Bref vous l’aurez compris, Star Wars X-Wing est un jeu qui contient du matos de qualité et qui est susceptible de plaire aux fans de la franchise tout comme à celles et ceux qui aiment les escarmouches entre vaisseaux spatiaux. Donc n'hésitez pas à participer et tenter votre chance !!!


Question bonus : Vous aviez déjà entendu parler de ce jeu ou pas ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeu-concours
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 20:20

Comme j'en ai pris l'habitude, je vous fais part des promos dispos sur la boutique en ligne Figurines & Fantasy puisque c'est là-bas que je me fournis et que j'apprécie beaucoup la qualité du service.

Du coup en cette période de Pâques, il y a quelques promos proposées (il faudra donc être rapide pour en profiter vu que Pâques c'est pour très bientôt).

http://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/t31.0-8/894553_558128134284601_7045158382639001105_o.jpg

Il y a 10% de réduction sur toute la gamme Dreadball, c'est donc l'occasion idéale de s'y mettre ou de compléter ou agrandir son nombre de teams.

L'extension Le Labyrinthe des ruines pour le jeu Descent est soldée à 20% soit quasiment 10€ de réduction (39.92€ au lieu de 49.90€), donc si vous possédez le jeu de base Descent : Voyage dans les ténèbres  où que vous comptiez l'acquérir bientôt, ça peut être une affaire plutôt intéressante.

Enfin la boîte de base Star Wars X-Wing est soldée à 10% et se retrouve donc à 30,51€ c'est donc idéal si vous souhaitez vous lancer dans ce jeu de figurines ou doubler l'effectif de votre boîte de base en en rachetant une. 

Donc voilà si vous êtes intéressés par une de ces promos, n'hésitez pas à passer une commande ^^

Le 4 mai étant la journée officielle Star Wars (may the fourth) il n'est pas impossible que la gamme ait droit à une promo ce jour là, à bon entendeur

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Figurines & Fantasy
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 15:27

Salutations à toutes et à tous, l'article du jour va être une grande première et sera un peu particulier.

Je me suis très récemment mis au montage et à la peinture de figurines de jeux, je n'avais aucune connaissance dans le domaine avant de tenter et de me lancer (je n'en ai guère plus à l'heure actuelle ). Du coup je propose de vous montrer mes débuts, assortis de quelques conseils que mon frangin (qui est bien plus balèze que moi là dedans) m'a donnés.

Je me dis que ça peut peut être permettre à des débutants complets (comme moi) de tenter le coup et de s'y mettre. Pour ma part j'ai commencé avec les figurines du jeu Dreadball, qui sont des figurines en plastique à monter (différents éléments à clipser et coller sur chaque figurines (têtes, bras et/ou jambes)) et à peindre (seulement si on le souhaite, ce n'est pas une obligation).

http://meeples.files.wordpress.com/2014/02/dreadball-cover.jpg

Je préfère préciser que je suis très loin d'être un pro, donc c'est normal si les photos et les résultats sont loin d'être brillants (mais j'ai bon espoir de m'améliorer un jour à force de pratiquer ^^'). De même ce que je vais dire dans cet article n'est pas à prendre pour parole d'évangile, c'est juste la façon dont je fais sachant que je n'y connais pas grand chose, hormis ce que mon frangin m'en a dit (il est lui même autodidacte et a appris les ficelles en lisant et regardant des tutos sur internet). Donc n'hésitez pas à faire vos propres expériences et à vous y mettre comme vous le sentez.

Matos que j'utilise :

Pour ma part, je me suis fourni chez Figurines & Fantasy qui propose du bon matos pour un prix raisonnable, dans la gamme Army Painter. Bien évidemment si vous avez déjà à votre disposition chez vous certaines choses, n'hésitez pas à vous en servir.

J'ai donc commandé le set de peinture de base (qui comporte plusieurs pots de couleurs différentes, un pinceau highlighting et un pot d'encre), une bombe pour le sous-couchage de couleur blanche (couleur plus facile pour les débutants visiblement), un kit de montage pour figurines en plastique (j'ai aussi pris le kit version metal/résine en prévision d'Escape), un tapis de découpe, quelques couleurs supplémentaires et différents pinceaux (character, insane detail, precise detail, regiment et drybrush) histoire d'être paré à toute éventualité.



DSC03622.JPG

L'ensemble du matos


A côté je me suis également procuré des gants de chirurgiens, un masque, des lunettes de protection et d'autres éléments de protection pour éviter de me tâcher (je suis maladroit lol).

Autre élément très important, il vous faut des figurines et surtout vous aurez besoin de vous armer de patience et d'être aussi minutieux que possible (pas forcément mon fort d'ailleurs ^^'). Vous allez être amenés à recommencer souvent les mêmes choses, notamment si vous n'êtes pas satisfait du résultat, donc prenez votre temps et soyez patients.


Première étape : l'ébarbage et le collage (s'il y a lieu) des figurines

Si vous avez des figurines à monter de A à Z (c'est le cas pour Dreadball), vous aurez probablement besoin d'une pince coupante pour enlever les éléments qui retiennent les figurines entre elles, ça peut être également utile s'il y a des bouts de plastique qui dépassent des socles ou autre.


Pince-coupante.JPG

La pince coupante est nickel pour couper tout ça


Ensuite l'ébarbage va consister à essayer de retirer les lignes de moulage des figurines (on peut en retrouver également si les figurines que vous avez sont déjà montées), puisqu'elles proviennent de moules, il y a donc des lignes de jonction qui enlaidissent un peu vos figurines.

Il faut donc essayer de les gratter et les retirer à l'aide d'une lame (cutter, scalpel, lime...etc.) tout en évitant de creuser des sillons ou autre dans votre figurine. Je vous avouerai que c'est pas la partie où je brille le plus et du coup j'ai pas vraiment réussi à les retirer ^^'

Néanmoins au niveau de la technique il faut mettre la ligne de moulage à l'horizontale, placer la lame à la verticale de la ligne et gratter avec en prenant soin de ne pas creuser le plastique ailleurs (sinon ça aussi ça ressortira plus après la peinture).



DSC03446.JPG

Une ligne de moulage court le long de son bras droit


Une fois que c'est fait (ou dans l'autre sens, c'est vous qui voyez) vous pouvez passer à l'étape du collage. N'importe quelle colle pour plastique peut faire l'affaire. Il faut surtout prendre garde à éviter que ça déborde trop (si vous débordez, essuyez rapidement avant que ça ne prenne) et que les morceaux tiennent bien ensemble et dans une bonne position.

Pour Dreadball, les différentes encoches et les trous dans lesquels il faut les insérer, ne sont pas toujours supra bien faits. L'emboîtement n'est donc pas tout le temps optimal (c'est même parfois carrément la me*de), donc s'il le faut essayez de retailler tout ça (en coupant un petit morceau en trop par exemple).



01.JPG

Voilà le genre de choses qu'il y a à monter et coller avec les figurines Dreadball


Vous pouvez utiliser un cure-dent ou autre élément fin pour déposer quelques gouttes de colle dans les emplacements adéquats. Ensuite il suffit de serrer fort et attendre que ça prenne, une fois que vos figurines sont toutes montées et que vous leur avez laissé le temps de bien sécher, testez leur solidité en tirant un peu les parties que vous avez collées (en sachant que quand vous jouerez avec, vous n'êtes pas trop sensé les malmener autant ).

Une fois que tout tient bien, vous êtes prêts à entrer dans le vif du sujet et à passer à la phase peinture. Vous pouvez également vous arrêter là et jouer avec en l'état (elles sont souvent grises par défaut, où certains plastiques peuvent être colorés pour une distinction plus facile).

Teams.JPG

Les deux équipes du jeu de base une fois montées


Seconde étape : Peinture des figurines :

Avant d'entamer la peinture à proprement parler, il est important de nettoyer un coup ses figurines  avec de l'eau chaude et du produit vaisselle (vous voyez le genre), car elles ont été tripatouillées pour le montage (plus d'éventuelles traces de colle...etc.), ce qui peut empêcher la peinture de bien se déposer partout.

Evidemment il faut aussi bien les sécher ensuite car l'eau peut rester un moment dans les différents creux et reliefs de la figurine. Une fois que vous les avez bien nettoyées et séchées, vous êtes prêts à sous-coucher vos figurines.


Pour se faire, je me suis procuré une bombe de peinture blanche faite exprès pour, mais vous pouvez également faire votre sous-couche au pinceau si vous préférez. On m'a conseillé de sous-coucher en blanc, car c'est visiblement plus facile pour les débutants tels que moi, mais vous êtes libres d'appliquer la couleur que vous voulez pour le sous-couchage.

 

DSC01577.JPG

Ma fournée de sous-couchage la plus récente


Il faut juste savoir que selon la couleur que vous choisissez pour le sous-couchage, vous devrez d'abord peindre vos couches claires avant les sombres (si vous partez sur du blanc et l'inverse avec un sous-couchage noir).

Cette sous-couche est importante car elle va éviter que votre peinture s'écaille au moindre choc et autre, ça permet également d'avoir une base pour la suite de sa figurine et faciliter certains effets ultérieurs (mais j'en suis pas encore là lol).

Si comme moi vous optez pour une bombe, il va falloir prendre certaines précautions. Tout d'abord il est impératif de faire ça en plein air ou dans une pièce bien ventilée puisque c'est assez toxique et qu'il y a pas mal de particules qui volent.

Prévoyez donc un masque ou quoi que ce soit qui vous permette de protéger vos voies respiratoires, il peut également être bien d'avoir des lunettes de protection pour éviter une éventuelle giclée ou projection dans les yeux. Des vieilles fringues ça peut pas faire de mal non plus (pour toutes les activités du genre), histoire qu'en cas d'accident vous ne perdiez pas votre plus beau costume

Pensez à utiliser une boîte en carton dans laquelle placer votre/vos figurine(s), pour éviter que le spray se disperse trop et en mette partout. N'hésitez pas ajouter des feuilles de papier ou autre pour tapisser l'intérieur du carton, ça lui permettra de durer plus longtemps.


DSC01551

Mon carton à sous couchage


Selon la pose de vos figurines, vous n'arriverez peut être pas à atteindre toutes les zones avec votre sous-couchage en  bombe, ce n'est pas dramatique, vous pourrez toujours combler les "blancs" avec un pinceau après. L'essentiel est de recouvrir légèrement votre figurine, sans la noyer sous la peinture, il faut encore voir les différents reliefs et creux de vos figurines.

Si vous avez eu la main un peu lourde, essuyez la peinture de votre figurine avant qu'elle ne sèche et recommencez à pschitter légèrement dessus. Une fois que vous êtes à peu près satisfait du résultat, laissez les bien sécher et après vous pourrez passer à la peinture proprement dite.

Le sous-couchage peut également être réalisé au pinceau si vous n'avez pas envie de tenter la bombe ou que vous ne disposez pas d'un endroit suffisamment aéré. Pour se faire il vous suffit de peindre toute votre figurine en blanc (ou la couleur de votre choix), en appliquant une légère couche de peinture.

Je n'ai personnellement jamais utilisé cette technique pour le moment, mais mon frangin fait essentiellement comme ça en utilisant un tube de peinture de 60 ml mélangeant acrylique et polyuréthane (visiblement c'est fait exprès pour) et ça marche très bien


Je viens de m'apercevoir que j'ai déjà rédigé un gros pavé bien indigeste, je vais donc m'arrêter là pour ce premier article sur le sujet, en espérant que ça vous a plu et que pourquoi pas, ça vous a donné envie de tester tout ça ^^

Dans le prochain, je vous montrerai un petit step by step de ma première figurine, en essayant de vous expliquer le peu de techniques que je connais et que j'ai tenté d'utiliser jusqu'à présent.

Vous pourrez donc retrouver tout ça dans ma nouvelle rubrique : L'atelier du Zombi.


Question bonus : Ma foi ça va être fort simple, que pensez-vous de cette nouvelle rubrique ?

Repost 0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 15:46

L'article du jour fait partie des des BD du mercredi de Mango et fait suite à celui de mercredi dernier.

http://4.bp.blogspot.com/-A_FG2WqD1vo/T-nCuVlfa8I/AAAAAAAAQxE/ZWUMOYL3H4Q/s1600/Logo+BD+Mango+Vert.jpg

Alea Gesta Est : Grossesse paternelle est la suite d'In Vitro Veritas, c'est toujours Lapuss' qui est aux commandes de ce nouvel album. Il est édité par Monsieur Pop Corn depuis février 2012, il comporte 64 pages en noir et blanc comme pour le premier opus.

http://idata.over-blog.com/3/61/12/61/Couverture-Alea-Gesta-Est-Grossesse-Paternelle-Lapuss--Mons.jpg

Dans ce nouvel opus, Lapuss' croque et nous raconte les 9 mois de grossesse de sa femme et tous les chamboulements que ça peut apporter dans la vie d'un couple...

Mon avis :

Suite directe d'In Vitro Veritas, on retrouve dans Alea Gesta Est le même ton humoristique qui rend la lecture si plaisante. Les situations sont toujours aussi drôles et fleurent toujours bon le vécu. Là encore ce sont des gags d'une page en noir et blanc, qui font toujours au moins sourire quand on n'éclate pas de rire.

En dépit de cette présentation amusante, on voit au fil des cases les nombreux boulversements que peuvent entraîner une grossesse au sein d'un couple. L'arrivée d'un nouvel être au sein de la famille ne se fait pas sans heurts et il ne faut donc pas s'attendre à une partie de plaisir, des choses vont changer des deux côtés et il vaut mieux s'y préparer.

De ce côté là, le panel de situations évoquées est plutôt large et concerne un peu tous les aspects de la vie de couple et de la future vie à 3 (échographies, sautes d'humeur, prendre soin de sa femme, achats à prévoir...etc.), ce qui offre un bon avant-goût de la grossesse et de ses possibles désagréments.

C'est également très sympa de pouvoir voir la grossesse à travers les yeux d'un futur papa, ça offre un point de vue différent de ce qu'on a l'habitude de lire et forcément je peux bien plus m'identifier et savoir à peu près à quoi m'attendre pour plus tard . Néanmoins ce qui est bien c'est que la BD s'adresse aussi bien aux hommes qu'aux femmes et que tout le monde y trouvera son compte.

Tout au long de l'album on sent bien à quel point le couple a envie d'avoir cet enfant et le côté un peu "miraculeux" de la chose puisque sans la science ça n'aurait pas forcément été possible (ou de façon beaucoup plus longue et compliquée sans doute).

Je pense que les parents et/ou futurs parents, n'auront aucun mal à s'identifier et à se reconnaître dans ces petites tranches de vie qui décortiquent la grossesse. Pour les autres (comme moi) ça reste un très bon moment de lecture qui permet de savoir à quoi s'attendre si on envisage d'avoir des enfants, tout en rigolant un bon coup.

Niveau graphisme, pas de changement par rapport à In Vitro Veritas, on reconnaît encore très facilement les personnages principaux et ça colle toujours aussi bien à ce genre d'album. On est toujours sur du noir et blanc, avec un format plus petit que d'habitude, la seule différence par rapport au premier, c'est qu'ici l'album est cartonné au lieu d'être souple. Mais ça reste très plaisant à tenir en main et on peut à nouveau l'emporter partout avec nous grâce à son petit format.

Là encore, la relecture est tout à fait possible et fait toujours autant de bien au moral et donne la pêche. Donc n'hésitez pas à vous procurer cet autre album de qualité de Monsieur Pop Corn.

En bref, si vous avez aimé In Vitro Veritas, vous pouvez vous procurer sans hésiter Alea Gesta Est puisqu'on y retrouve tous les bons ingrédients qu'il y avait dans le premier. Beaucoup d'humour, des gags qui s'enchaînent très bien, tout en permettant de voir de nombreux problèmes et désagréments qui sont susceptibles de venir boulverser la vie d'un couple pendant la grossesse. Un autre très bon moment de lecture pour ma part et qui permet d'en apprendre plus sur la venue d'un enfant, je recommande donc ànouveau chaudement !!


Question bonus : Comme on ne change pas une équipe qui gagne, à quel proverbe fait référence le titre de l'album ? (ouaip j'avais toujours pas trop d'idée ^^')

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:34

Mon article d'aujourd'hui sera consacré à un album de BD et comptera pour les BD du mercredi de Mango.

http://4.bp.blogspot.com/-A_FG2WqD1vo/T-nCuVlfa8I/AAAAAAAAQxE/ZWUMOYL3H4Q/s1600/Logo+BD+Mango+Vert.jpg

In Vitro Veritas est un album de BD réalisé par Lapuss' (scénario et dessin) et édité par Monsieur Pop Corn depuis novembre 2010. C'est un album de 64 pages en noir et blanc.

http://lesvendredisintellos.files.wordpress.com/2011/09/in_vitro_veritas_cv.jpg

De nos jours il n'est pas toujours aisé d'avoir un enfant et il faut parfois avoir recours à la médecine. De façon humoristique, Lapuss' nous livre le parcours du combattant que sa femme et lui ont du subir pour parvenir à avoir un enfant.

Mon avis :

Malheureusement, à l'heure actuelle, il est parfois très dur de concevoir un enfant, en raison de nombreux facteurs dont on entend souvent parler aux infos ou autre (baisse de la qualité du sperme, effets néfastes des pesticides et compagnie sur la fertilité...etc.).

Heureusement, pour celles et ceux qui sont vraiment décidés, il existe des alternatives telles que l'adoption où la procréation médicalement assistée. Ici c'est le second cas de figure dont il est question, puisque Lapuss' et sa femme ont eu recours à la Fecondation In Vitro (FIV) et on va donc suivre leur parcours.

Tout l'album est composé de petites tranches de vie humoristiques, qui s'étalent sur une planche. De l'annonce de l'infertilité jusqu'au traitement de la FIV, tout y passe et nous permet d'avoir un aperçu complet des différents tracas que ça peut engendrer. L'auteur se met donc à nu et nous livre de façon touchante différents moments qu'ils ont vécu dans leur vie privée.

On sent d'ailleurs bien que tout n'as pas toujours été rose et facile pour eux dans ces moments là et que c'est une expérience plutôt éprouvante et stressante. Néanmoins Lapuss' parvient à dédramatiser tout ça et à nous faire rire ou sourire à chaque page de l'album.

Cela permet également de mieux se rendre compte de ce qu'implique une telle décision et le fait de tenter une procréation médicalement assistée. On voit néanmoins bien qu'il est important de se battre et de garder le moral en dépit des coups durs et autre, si l'on souhaite avoir un enfant.

C'est vraiment un excellent album car il permet d'appréhender toutes les démarches et les périples qui attendent un couple qui souhaite se lancer dans une telle aventure, ça redonne également espoir puisqu'il permet de voir qu'il existe toujours des solutions pour pouvoir donner la vie.

Je pense également que si vous êtes dans le même genre de démarche et que vous subissez ou allez subir une FIV, In vitro veritas est un exellent moyen de se remonter le moral et de voir que rien n'est perdu et que même si c'est dur, il est possible de sortir du tunnel.

Le trait de Lapuss' colle parfaitement au ton humoristique de l'album et on reconnait facilement les personnages récurrents, d'ailleurs bien que ça se présente sous forme de gags, il y a néanmoins suffisament de texte pour éviter que l'on boucle la lecture en seulement quelques minutes.

L'album est à un format plus petit que ce que l'on a l'habitude de voir en BD (petit roman) avec une couverture plutôt souple, ce qui est très agréable au niveau de la prise en main pendant la lecture. On peut donc l'emporter partout avec soi et se détendre en lisant quelques gags à tout moment.


C'est un vrai régal à lire et à relire et je ne saurais que trop vous conseiller de vous procurer cet album (tout commes les autres productions signées Monsieur Pop Corn, qui est une maison d'édition qu'il faut soutenir !!!) qui est à la fois humoristique et instructif et permet de voir les choses du bon côté.

En bref, In vitro veritas est un ouvrage idéal si vous vous posez des questions sur la procréation médicalement assistée et si vous souhaitez expliquer à des proches (ou si vous comptez y recourir vous même) en quoi consiste une FIV et les épreuves que peut rencontrer un couple qui y a recours. Un excellent moment de lecture qui fait rigoler et se cultiver, que demander de plus, franchement ?


Question bonus : A quel proverbe fait référence le titre de l'album ? (ouaip j'avais pas trop d'idée ^^')

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Mes vidéos

Ma chaîne Youtube (présentation de jeux de société et de diverses choses)



Ma chaîne Dailymotion (comme pour Youtube mais ailleurs ^^)


 

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.