Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:11

 

Il y a un bail que je n’avais plus fait d’article sur mes lectures, il est donc temps que je m’y remette !

Quoi de mieux pour reprendre en douceur la lecture, que de vous présenter une BD qui ne devrait sans doute parler qu’aux geeks. En effet, depuis le 25 octobre est sorti le premier tome de la BD Joueur du grenier (JDG), intitulé Ma folle jeunesse. L’album est signé Frédéric Molas alias JDG (scénario) et Piratesourcil (scénario, dessin et couleur) et est publié par Hugo BD pour 10€45.

http://www.actugeek.com/wp-content/uploads/2012/11/JDG.jpg

Pas vraiment d’histoire à proprement parler, puisqu’il s’agit d’un album de gags (dont la durée varie d’une à plusieurs planches) narrant la jeunesse de notre JDG national et de ses amis.

 Mon avis :

Bien que je sois très loin d’avoir vu toutes ses vidéos, j’apprécie énormément la qualité du travail réalisée par le JDG et son acolyte Seb (qui est également présent dans l’album), raison pour laquelle j’étais très curieux de voir ce que la BD sur sa vie pourrait bien donner.

Comme je l’ai dit plus haut, l’album se compose d’une trentaine de gags répartis sur les 40 premières pages. En ce qui concerne la dizaine de pages restantes, il s’agit d’un courrier des lecteurs plutôt bien foutu. C’est une initiative très sympa, puisqu’en fait les lecteurs ont la possibilité d’envoyer leurs questions aux auteurs (même qu’ils y répondent ) ou des dessins en relation avec le JDG et ainsi être publiés à la fin des albums !!

Mais trêve de bavardages et entrons dans le vif du sujet, à savoir qu’est ce que ça donne le JDG en BD ? Eh bien j’ai trouvé le résultat très agréable, les gags sont marrants et prêtent toujours au moins à sourire, les anecdotes sont amusantes (même si je doute qu’elles soient toutes véridiques ) et nous permettent de revivre notre jeunesse (enfin pour les lecteurs les plus âgés).

Je me suis retrouvé dans pas mal de gags, car oui, moi aussi je suis né et j’ai grandi à une époque où internet n’existait pas encore (du moins pas tel qu’on le connait maintenant) et ou le must du progrès c’était le Minitel !! Donc au programme de la BD, beaucoup de nostalgie (ou de découverte pour les plus jeunes lecteurs) et de bons moments de fun, ainsi que des guests tels que : Usul, Realmyop, Seb (of course) et Cœur de Vandale.

Le dessin de Piratesourcil est parfaitement adapté à l’ambiance et nous permet de plonger sans problèmes dans l’époque des 90′s, on reconnait aisément les différents personnages et c’est un vrai régal de les suivre dans leurs délires de l’époque.

C’est vraiment cool de pouvoir le temps de sa lecture, se replonger dans le passé et se rappeler notre insouciance d’enfant, quand on était naïfs et que tout était prétexte à jouer entre potes (oui ça, ça n’a pas forcément changé ). Un second album (au moins) du JDG devrait voir le jour, puisque celui-ci se termine sur un cliffhanger de folie (totalement assumé), entraînant un suspense complètement insoutenable pour nous pauvres lecteurs (comment ça j’en fais trop ? ).

En bref, ce premier album est une très bonne surprise et permet de passer un agréable moment en compagnie du JDG et de ses potes. C’est également l’occasion de se replonger avec nostalgie dans notre enfance pendant les années 90, lorsque le Club Dorothée faisait rage et qu’on avait ni portable, ni internet. Un excellent moment de détente à savourer que vous soyez ou non fan du Joueur du Grenier !!

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 17:55

Depuis le 28 juin 2012, le premier tome du manga Prophecy de Tetsuya Tsutsui est publié par les éditions Ki-Oon. Il faut d’ailleurs savoir que ce manga, bien que pré-publié au Japon n’est pas une adaptation d’un manga nippon, mais une création originale réalisée par l’auteur en partenariat avec la maison d’édition française (c’est suffisamment rare pour être souligné).

 

Paperboy, un individu coiffé d’un masque en papier journal, poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes : incendies, agressions, viols… Le problème ? Dès le lendemain, ses prophéties se réalisent à la une des journaux télévisés…

 

 Mon avis :

Comme je le pensais Tetsuya Tsutsui frappe très fort avec ce premier tome, qui sert principalement à introduire l’intrigue de ce thriller et à présenter les protagonistes. On assiste ici à un bras de fer entre l’énigmatique Paperboy et le département anti-cybecriminalité (et plus particulièrement la chef Erika Yoshino).

L’énigmatique justicier masqué utilise les nouvelles technologies afin d’annoncer les crimes qu’il commettra et ainsi se jouer des forces de l’ordre et leur montrer sa détermination. Même si dans l’ensemble les images des crimes restent « assez soft » (par rapport à d’autres productions actuelles bien plus imagées), il y a néanmoins de la violence dans cette série qui est donc à déconseiller aux plus jeunes et aux plus sensibles.

En dépit de son épaisseur (plus de 200 pages), il y a beaucoup d’action et très peu de temps mort au sein de ce premier volume. On est happé par l’intrigue dès les premières pages et on veut absolument savoir où l’auteur compte nous emmener, mais je pense qu’il faudra attendre pour savoir ce qu’il a en tête.

A travers Prophecy, Tsutsui nous montre certains des effets pervers que peuvent entraîner la grande connectivité de notre société, notamment chez les ados. On y retrouve par exemple la course à la popularité et à la notoriété que recherchent certaines personnes avec leurs sites, blogs, chaîne de vidéos…etc. Mais sur la toile, les modes et les comportements évoluent très rapidement, si bien que quelqu’un qui était adoré un jour pourra être descendu en flammes le lendemain.

On voit également la « violence » gratuite de certaines personnes, lesquelles se sentent à l’abri derrière leurs écrans et leurs pseudos et se permettent donc de se lâcher. N’hésitant pas à insulter de parfaits inconnus ou à se moquer de leurs mésaventures et c’est ce genre de comportements (entre autres choses) que Paperboy est bien décidé à punir en appliquant des sanctions à la hauteur de la faute commise.

Le principe de l’annonce par vidéo des meurtres m’a un peu fait penser au thriller Intraçable réalisé par Gregory Hoblit et sorti en 2008, dans lequel un serial killer « faisait le buzz » en postant des vidéos des gens qu’il allait tuer, plus il avait de vues et plus les gens étaient tués rapidement (excellent film, mais pouvant choquer les plus sensibles). Le principe n’est pas exactement le même dans Prophecy, mais on retrouve quand même les effets pervers de la course à la notoriété et aux vues.

Le trait réaliste de Tetsuya Tsutsui a encore gagné en profondeur avec cette nouvelle série, si bien qu’on s’immerge encore plus dans l’histoire et dans ce Japon contemporain. Bien que l’action se déroule au Japon, elle pourrait très bien prendre place par chez nous, tant ce qu’il y décrit est commun à toutes les sociétés dites « modernes ». Notamment la crise économique, les emplois précaires (et le peu de cas qu’on fait des personnes qui ont ce genre de travail), l’importance grandissante des nouvelles technologies dans nos vies…etc.

A l’issue de ce tome nous avons quelques clés en mains, mais il reste encore beaucoup de mystères autour de l’histoire et j’ai donc hâte de pouvoir lire la suite pour savoir ce que nous réserve Tsutsui. Son Paperboy va-t-il devenir encore plus entreprenant à l’avenir ? Ses crimes vont-ils être encore plus violents ? Va-t-il se faire pincer ? Ses actions vont-elles éveiller les consciences ? Pour savoir où l’histoire va nous emmener, il faudra attendre la sortie du second tome (aucune date pour le moment).

En bref un manga très prometteur qui mêle habilement action, suspense et nouvelles technologies. Tetsuya Tsutsui en profite au passage pour montrer certaines dérives de nos sociétés modernes qui font froid dans le dos.

J’attends donc avec impatience la suite, pour voir quelle orientation va prendre la série. Si vous aimez les nouvelles technologies, les thriller et que la violence ne vous pose pas de problèmes, je pense que vous devriez pouvoir trouver votre bonheur avec ce manga très prenant !!

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Manga
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 12:15

Aujourd'hui une lecture qui entrera dans le cadre de mon Reading Comic Challenge

The reading Comics challenge logo1

 

La saison 2 de Kick-Ass a débarqué en France. Le premier épisode – intitulé Restez-groupés – reprend les 4 premiers numéros parus aux USA et est édité par Panini Comics depuis le 13 juin 2012. Je vais donc tâcher de vous en parler (en limitant un max le spoil y compris de la première saison pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore lue).


http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/kick-ass-2-comics-volume-1-simple-9688.jpg

On retrouve Dave « Kick-Ass » Lizewski là où nous l’avions laissé à la fin de la première saison, mais les choses ont quelque peu changé depuis. En effet, ses coups d’éclats en compagnie de la jeune Hit-Girl ont fait naître des vocations, si bien qu’une multitude de nouveaux « super-héros » ont vu le jour et patrouillent dans les rues. Mais une menace bien pire que la mafia semble se profiler dans l’ombre…

Mon avis :

Je dois bien avouer que c’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé Kick-Ass dans ses nouvelles aventures et je n’ai pas du tout été déçu par cette première moitié de saison 2 !!

Même si ce premier tome sert surtout à poser la nouvelle intrigue et à nous montrer le quotidien de Dave, il contient également son lot d’action et de violence (selon moi ça va même encore plus loin que dans Kick-Ass 1). Cela laisse présager d’une seconde partie bien déjantée, avec son lot de baston entre super-héros et super-vilains.

On repart sur le même format et la même trame narrative qu’auparavant avec un spoil d’une partie de l’action à venir, puis un énorme flashback qui nous explique comment la situation a fait pour dégénérer jusque là. Ce n’est pas vraiment problématique dans la mesure où la vie de Dave et les nombreuses péripéties qu’il subit nous font « zapper » le spoil, jusqu’à ce qu’on y arrive dans l’histoire.

Je pense donc que comme pour la saison 1 Panini Comics nous sortira d’abord deux volumes, puis les regroupera en une version intégrale un peu plus tard. A vous de voir donc si vous préférez attendre la version intégrale ou vous procurer chaque tome à sa sortie (voire les deux pour les collectionneurs).

Si vous avez aimé Kick-Ass 1, je pense que vous pouvez sans problème vous procurer la saison 2, qui devrait vous plaire tout autant (et peut être même plus encore). Millar et Romita JR font toujours des merveilles ensemble et on n’a aucun mal à se laisser entraîner dans le quotidien du jeune Dave et de ses amis. Le trait de Romita JR a un peu changé par rapport à la saison 1, mais reste toujours aussi agréable à regarder et on reconnait facilement tous les protagonistes.

Bien qu’aucune date de sortie n’ait encore été donnée, il semblerait que cette saison 2 sera également adaptée en film sous le titre Kick-Ass 2 : Balls to the wall. Ce second opus sera réalisé par Jeff Wadlow qui remplacera Matthew Vaughn, et le tournage devrait commencer en septembre 2012 (on peut donc tabler sur une sortie en 2013). Les personnages principaux devraient normalement tous reprendre leur rôle. Donc pour patienter jusqu’à la sortie du film, quoi de mieux que de (re)lire les comics dont ils sont tirés !!

Comme Mark Millar prévoit que Kick-Ass sera une trilogie (donc au total 6 volumes et 3 versions intégrales) , à laquelle viendra s’ajouter quelques volumes du spin-off Hit-Girl, autant dire qu’on n’a pas fini de voir la combinaison verte de Kick-Ass un peu partout (et je trouve que c’est tant mieux !!!). En tout cas on vous tiendra au courant de l’avancée des différents projets relatifs à l’univers de Kick-Ass !!

En bref une première partie de saison 2 très sympathique, qui pousse encore plus à fond le délire des super-héros sans pouvoirs. En raison de son contenu violent et des propos fleuris qu’on y trouve, cette série n’est bien évidemment pas à mettre entre toutes les mains. Mais si vous en avez marre des héros aseptisés, que vous aimez les combats bien bourrins et les répliques cinglantes alors Kick-Ass est le comics qu’il vous faut !!

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 15:03

Je l'avais annoncé il y a quelque jours de ça en réponse à des commentaires, il est temps d'officialiser tout ça. J'ai décidé de faire durer mon Reading Comic Challenge jusqu'à la fin de l'année 2012 (tout inclus).

 

The reading Comics challenge logo1

 

Plusieurs raisons à ça, tout d'abord le fait que la prolongation estivale n'a pas forcément été très utile. C'est vrai qu'on est toutes et tous bien occupé(e)s pendant l'été, on part en vacances, on se repose, on taffe plus pour pallier l'absence de ses collègues, on déménage...etc. Bref on a pas forcément trop le temps de bloguer et de faire avancer ces challenges. Voilà donc une première bonne raison de repousser encore la durée

 

L'autre "bonne" raison, c'est tout simplement qu'à l'heure actuelle, je n'ai pas d'idée pour un nouveau challenge. Je me suis donc dit que quelques mois de réflexion supplémentaires, me permettront peut-être de trouver l'illumination (ou pas )

 

C'est ma tournée, rab de comics pour tout le monde !!! Alors pas de panique on a encore tout le temps pour finir le challenge sans se presser

 

The reading Comics challenge logo2

Repost 0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 17:53

Je viens d'être tagué par Fildediane, qui avait elle même été taguée par Candide Littéraire, voilà le tag :

 

 

La marche à suivre :

 

1-Poster les règles (check)

 

2-Ecrire 11 choses sur moi (pas évident, mais check)

 

3-Répondre à 11 questions posées par mon tagueur et en créer 11 moi-même pour mes futur(e)s tagué(e)s (semi-check)

 

4-Choisir 11 personnes à taguer (pas check car j'avais pas 11 noms sous la main et qe ceux que j'avais ont déjà tous été tagués)

 

5-Les prévenir (pas check non plus)

 

 

11 trucs sur moi :

 

1 Je bosse en médiathèque où j'ai la chance de gérer les acquisitions des secteurs qui me plaisent (BD, manga, comic et romans SF. Ainsi que d'une bonne partie des DVD et des CD audio).

2 Je joue aux jeux vidéos depuis que je suis tout petit (en gros 2-3 ans d'après mes parents).

3 J'ai appris à lire tout seul quand j'étais jeune, si bien que j'ai sauté le CP.

4 Il y a des tas de trucs qui m'insupportent, mais la palme en revient aux raccourcis journalistiques (entre autre) à deux balles. Je m'explique, dès qu'il y a une tuerie ou autre, on colle tout sur le dos des jeux vidéos ou des BD ou des films parce que c'est violent...etc. Par contre le fait que les gens qui commettent ces atrocités soient dérangés psychologiquement et aient librement accès à des armes de guerre, ça c'est jamais la cause... Donc voilà quand j'entends des conneries pareilles ça me donne envie de taper

5 Autre truc qui m'agace et me révolte chaque fois que je l'entends (et c'est pas rare vu mon boulot) les prantes qui disent à leur(s) enfant(s), lis pas des BD (au sens large, donc comics, mangas...etc. inclus) mais des vrais livres ou  que les BD c'est pas de la lecture et toutes les variantes du même accabit. LES BD C'EST DE LA LECTURE !!!! (j'ai aussi le même genre de remarques avec des romans fantastiques et ça m'énerve tout autant)

6 Ma couleur préférée c'est le violet (et vous êtes vachement contents de la savoir )

7 Stephen King est à mes yeux le meilleur auteur au monde, il est indétrônable. J'adore le talent qu'il a pour raconter des histoires et faire vivre ses personnages. N°1 dans mon coeur !!!

8 Autre auteur que j'affectionne énormément Richard Laymon, car ses écrits sont vachement glauques, malsains et dépravés. Un des deux seuls auteurs de roman que je lis en VO (faut dire qu'il y a pas le choix vu que seulement deux de ses oeuvres ont été traduites en français -_-'), comme vous vous en doutez, l'autre auteur que je lis en VO c'est SK.

9 Je lis énormément de BD, de manga et de comics, d'ailleurs j'essaye de lire toutes les acquisitions qu'on fait au boulot pour pouvoir mieux conseiller les gens sur leurs potentielles lectures.

10 Dans le même ordre d'idées, comme je regarde énormément de films divers et variés (que ce soit à la TV, au ciné ou en DVD) j'essaye de regarder toutes les acquisitions DVD du boulot, afin de mieux conseiller les gens.

11 Je suis le roi de la procrastinacie et je remets toujours tout au tout dernier moment (voir je n'y fais pas du tout, comme mon ménage par exemple ).

 

 

Les 11 questions posées par Fildediane auxquelles j'ai répondu :

 

1 – Vous faut-il des conditions particulières pour lire ? Non, en général j'arrive à m'accomoder d'à peu près tout pour lire. D'autant que si le livre est prenant, je fais complètement abstraction de ce qui m'entoure.

2 – Dans un livre qui vous plait, vous vous attachez davantage à la plume de l’auteur ou aux personnages ou les deux peut-être ? Les deux, car aussi bonne soit la plume si les personnages sont fades et sans intérêt, le livre l'est aussi. Et inversement même si les personnages sont bons mais que le style est naze, ça marche pas. Pour moi les deux vont de pair.

3 – Quelle serait pour vous la Bibliothèque idéale, peut-être l’avez vous déjà trouvée ? Si c'est dans le sens, l'endroit où on emprunte des livres alors celle où je travaille vu que je peux prendre ce que je veux sans limite . Sinon une immense bibliothèque (façon Belle et la Bête de Disney) mais remplie de BD, Comics, mangas, de l'intégrale des Stephen King, Richard Laymon et J.R.R. Tolkien et pleine de SF et de fantastique !!!

4 – Quand un livre ne vous plait pas, vous vous accrochez ou vous abandonnez sans scrupule ? C'est rare qu'un livre ne me plaise pas, mais si vraiment je ne peux pas, alors j'abandonne (et bon débarras mwahahahahaha )

5 – Qu’est-ce que vous n’aimez pas dans un livre, qu’est ce qui vous pousserez à abandonner ? L'abondance de fautes qui piquent les noeils, un style pourri, des persos aussi charismatiques qu'une méduse, ce genre de trucs quoi.

6 – Quel est l’endroit le plus insolite où vous ayez lu ? C'est pas vraiment insolite mais il m'arrive régulièrement de lire dans mon bain ou aux toilettes (je suis nul en sudoku et mots fléchés donc faut bien s'occuper ).

7 – Aimez vous la bande dessinée ? Si oui qu’est ce qui vous attire ? Si non qu’est ce qui vous en éloigne ? J'adore, c'est ce que je préfère, sous toutes ses formes : BD, mangas, comics, fumetti...etc. je prends tout ce qui me passe par la main !! Ce qui m'attire c'est tout simplement la qualité des scénarios (souvent meilleure que certains romans), la richesse des univers imaginés et le fait qu'il y en ait sur tous les sujets et pour tous les goûts.

8 -Avez vous un genre de roman  que vous ne tenterez jamais (policier, philosophique…) ? Les Harlequin, le champion de l'amour (référence à Dany Boon) parce que ça a l'air mièvre au possible et que je préfère les lectures avec plus d'action.

9 – Quelle serait votre astuce pour faire lire un ado plein de préjugés sur la lecture et les livres ( là je vais à la pêche aux infos … lol) Déjà il faut connaître ses centres d'intérêts et ensuite lui montrer qu'on trouve des choses à lire sur tous les sujets. Et SURTOUT que quoi qu'on en dise, la BD sous toutes ses formes c'est et ça reste de la lecture BORDELDEMERDE !!!!! (désolé pour les grossièretés mais ça m'agace les gens qui pensent ça de la BD) Donc si ça peut réconcilier un ado avec la lecture faut pas hésiter à lui mettre du manga, des BD...etc. entre les mains !!

10 – Avez-vous le temps de suivre toutes les trilogies ou sagas commencées ? Ahahahaha mais bien sur que non, ne serait-ce qu'au niveau manga où j'en entame toujours plein de nouvelles sans avoir fini les autres.

11 – Quel est votre Livre Préféré, l’Unique (un seul choix possible) ? pourquoi (question subsidiaire) ? Mais euh c'est quoi cette question piège, c'est impossible d'en choisir qu'un seul !!! Mais s'il le fallait alors It de Stephen King, car il est d'une immense puissance et qu'il y a tout dedans (même un clown maléfique, ce qui tombe bien vu que j'ai jamais aimé les clowns ^^)

 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Tag
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 17:44

L'article d'aujourd'hui n'entrera dans le cadre d'aucun challenge. En revanche, il s'agit d'une lecture réalisée dans le cadre de KBD.

 

Homunculus est un manga d'Hideo Yamamoto qui s'est terminé avec le quinzième tome (pour l'heure, je n'ai lu que les 10 premiers). En france la série est publiée par les Editions Tonkam depuis septembre 2005, dans la collection Frissons (qui est excellente et dans laquelle on retrouve tous les Junji Ito !!!).


 http://manga.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/3/image/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782845806917_1_75.jpghttp://manga.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/3/image/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782759500062_1_75.jpghttp://storage.canalblog.com/86/21/238126/68013697.jpg

 

Susumu Nakoshi est un homme vivant en marge de la société, il passe le plus clair de son temps dans sa voiture (à laquelle il est très attaché) et sinon il tue le temps en compagnie des SDF du parc voisin. Un beau jour, Manabu Ito un jeune fils à papa et étudiant en médecine lui propose de lui faire gagner 700 000 yens (environ 7200€) s'il accepte de se faire trépaner (c'est à dire de se faire percer un trou dans la boîte crânienne). En effet, Manabu est persuadé que si l'on trépane quelqu'un, ce dernier pourra acquérir une sorte de sixième sens...

 

Mon avis :

 

J'avais découvert Hideo Yamamoto avec son manga Ichi the Killer dont je vous avais parlé il y a quelques temps. Homunculus est une série un peu plus "soft" qu'Ichi the Killer, mais n'est néanmoins pas à mettre entre toutes les mains puisqu'elle contient pas mal de sexe et de violence (ou au moins des images pouvant choquer les plus sensibles). Le premier tome de la série sert surtout à poser les bases de l'intrigue et à présenter les personnages, il n'est donc pas trop violent ou autre, mais ça se corse un peu dans les volumes suivants.

 

On suit donc principalement Susumu Nakoshi un "SDF" qui va se faire trépaner par Manabu Ito un gosse de riche qui étudie la médecine. Suite à cette opération, Susumu va obtenir un "sixième sens" qui va lui permettre de voir des homunculus (rien à voir avec ceux que vous avez peut-être déjà croisé dans Fullmetal Alchemist), c'est à dire les gens tels qu'ils sont au plus profond d'eux.

 

Dès lors la vie de Susumu va changer, il va s'apercevoir que la majeure partie des personnes qu'il rencontre cachent leur vraie nature ou les blessures qu'ils ont subies et qui les définissent, il va donc tenter de comprendre ce qu'il voit et d'aider les gens à "guérir". Mais il n'est pas toujours aisé de deviner quel problème se cache derrière l'apparence de l'homunculus, c'est là généralement que Manabu intervient en analysant de façon scientifique (limite psychanalytique) les homunculus que lui décrit Susumu.

 

Au fil de l'histoire on en apprend un peu plus sur les deux personnages principaux (Susumu et Manabu) par le biais de flashbacks ou de parenthèses dans le récit. On en vient à comprendre ce qui les motive et pour quelles raisons ils en sont là, ce qui n'empêche pas de nouvelles interrogations de naître au fur et à mesure que la série avance. Même si comme je l'ai dit plus haut, Homunculus est plus soft qu'Ichi the Killer, la série est quand même bien barrée et parfois dérangeante.

 

En effet, avec ses homunculus, Hideo Yamamoto bouscule les certitudes du lecteur et l'emmène à se poser des questions sur la société et sur les gens qui nous entourent. D'ailleurs ce que perçoit Susumu est-il "réel" ou sont-ce seulement des hallucinations dues à l'opération ? Je dois d'ailleurs avouer que je serais bien en peine de dire ce que je ferais si j'obtenais le même "pouvoir que lui. Aider les gens à surmonter leurs problèmes ? Faire comme si de rien n'était ?... etc.

 

Le dessin de Yamamoto est plutôt réaliste et très fouillé, si bien qu'on n’a aucun mal à se plonger dans l'histoire et à la vivre au côté des protagonistes. Les homunculus sont variés et très bien pensés, de même que la signification qui y est rattachée. L'ambiance de la série est assez "glauque" et oppressante et elle fait la part belle au côté psychologique de l'être humain, s'aventurant dans les recoins les plus sombres de l'inconscient et de la psyché humaine.

 

En bref une lecture très intéressante mais à déconseiller aux âmes sensibles et aux personnes fragiles d'esprit, car une fois encore Hideo Yamamoto explore et nous emmène dans les recoins les plus sombres de l'âme humaine. Bien que plutôt dérangeante, on ne peut s'empêcher de poursuivre notre lecture tant on est happé par l'histoire. Un savant mélange d'attirance et de répulsion réalisé de main de maître par Yamamoto.

 

 

Question bonus : Vous avez déjà lu des oeuvres de ce mangaka ? Si oui vous en avez pensé quoi ?

 

     

 

 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Manga
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 09:43

Après une (autre) longue période d'inactivité sur mon blog, je me suis remis à la lecture. Ce qui m'a donné envie d'essayer de rattraper un peu le méga retard que j'ai accumulé dans mes billets à faire. L'article du jour entrera donc dans le cadre de mon Reading Comic Challenge (où là aussi je suis bien en retard ^^')

House of M est un comic crossover (mélange de plusieurs séries) de l'univers Marvel, réalisé par Brian Michael Bendis (scénario) et Olivier Coipel (dessin). En France il est publié par Panini Comics depuis août 2008 (une réédition a vu le jour en janvier 2012 et c'est cette version là que j'ai relue).


http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/house-of-m-comics-volume-1-integrale-2012-35599.jpg
Wanda Maximoff, la sorcière rouge, et fille de Magnéto est devenue folle. L’augmentation de son pouvoir préoccupe grandement le Professeur Xavier qui finit par décider qu’elle doit être tuée. Au cours de la mission, les New Avengers et les Astonishing X-Men se trouvent projetés dans un monde parallèle où les X-Men n’existent pas et où Magnéto, chef de la maison M, règne sur le monde. Seul Wolverine semble se souvenir que ce monde n’est pas le bon et il va tout faire pour essayer de faire rentrer les choses dans l’ordre… 

Mon avis :

Il me semble (mais après je me trompe peut être) que j’avais déjà lu la saga des House of M il y a quelques années de ça. Mon amie Jolie Chaussette m’avait initiée aux comics Marvel et plus spécifiquement aux X-Men (c’est une énorme fan du personnage d’Emma Frost et comme elle apparaît dans House of M...). A l’époque je dois bien avouer que je connaissais très peu de persos de l’univers Marvel ou alors vite fait de nom (j’en connais guère plus maintenant en fait ) mais ça ne m’avait pas empêché de bien apprécier la saga House of M.

Après pour celles et ceux qui ne connaissent pas trop l’univers Marvel, il faut savoir qu’il y a énormément de séries différentes pour les mêmes héros (X-Men, Astonishing X-Men, Uncanny X-Men, Spider-Man, Amazing Spider-Man…etc.) et qu'elles paraissent dans des petits magazines contenant quelques épisodes (issues) de l'histoire.

Dans le cas de crossover tels que House of M, il faut savoir que tous les magazines concernés (par exemple pour House of M, il y a eu des numéros de Fantastic Four, Incredible Hulk, Iron Man, Spider-Man, Exiles...etc. qui ont publié un bout de l'histoire)  auront une partie de l'histoire dans un ou plusieurs numéros.

Tout ça pour dire qu'au moment de leur sortie, de tels crossover chamboulent pas mal la publication habituelle et font vendre plus (si vous voulez connaître toute l'histoire, il faudra acheter des magazines que vous ne prenez peut être pas d'habitude). Heureusement une fois la saga finie, des albums reprenant la majeure partie de l'histoire sont publiés, c'est le cas ici avec cet album, qui regroupe les 8 issues principales de l'histoire de la Maison M.

C'est d'ailleurs un des petits reproches que je fais à cet album puisqu'il regroupe uniquement les 8 épisodes principaux et en bonus l'exemplaire du Pulse qui se rapporte à la saga. On loupe donc pas mal de morceaux de l'histoire, certes ce n'est pas préjudiciable pour la compréhension, mais c'est dommage qu'ils n'aient pas regroupé l'intégralité des issues qui se rapportent de près ou de loin à House of M.


Quoi qu'il en soit, j'aime énormément les crossover où tout un tas de superhéros se rencontrent et se retrouvent plongés dans des univers parallèles. C'est toujours l'occasion d'explorer des scénarios intéressants qui n'ont pas cours dans l'univers Marvel de base. C'est d'ailleurs pour ça que de toutes les séries X-Men existantes, ma préférée est Les Exilés (X-Men Exiles) dans laquelle différents héros Marvel sont arrachés de leur réalité et font équipe pour remettre en ordre d'autres mondes.
 

 

House of M se lit rapidement car l'histoire est très prenante une fois que les bases sont posées, certains protagonistes ne diront rien du tout aux néophytes de l'univers Marvel, mais ce n'est pas très dérangeant pour la compréhension globale.

La saga est dessinée par Olivier Coipel, un frenchie (ça fait toujours plaisir ) au dessin moderne très sympathique et dynamique. Le design des personnages ne change pas trop de d'habitude, si bien qu'on n'a pas de mal à reconnaître les héros les plus connus. Comme le dessin et le scénario sont bons, on vient rapidement à bout des 200 pages (environ) que comportent l'album car la lecture est très fluide.

 

L'épisode House of M fait d'ailleurs partie des évènements majeurs de l'Univers Marvel, puisqu'il a de nombreuses répercussions sur plusieurs sagas de la firme. C'est donc un album intéressant qui vaut le coup d'être lu si vous souhaitez suivre les grandes lignes Marvel des années 2000. La fin est plutôt ouverte et Décimation (un autre crossover) lui fait suite en montrant les conséquences directes d'House of M. Mais sauf erreur de ma part, ce crossover là n'a pas été traduit en France, ni réédité récemment en VO (donc dur à se procurer et/ou à des prix exorbitants).

En bref un album très sympa avec un scénario intéressant et de bons graphismes, on y retrouve de nombreux héros de l'univers Marvel et ça c'est cool. Seul bémol, je trouve dommage qu'on ait seulement la saga principale House of M (c'est déjà bien c'est sur) et pas tous les épisodes concernés de près ou de loin par ce crossover. Un bon moment de lecture en tout cas !!


Question bonus : Quel est votre héros Marvel préféré ? 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 14:40

L'article du jour portera sur une lecture faite par l'intermédiaire de KBD !!

L'aigle sans orteils est une BD de Christian "Lax" Lacroix publiée par Dupuis dans la collection Aire libre depuis juin 2005.


http://www.dupuis.com/Couvertures/G/9782800137117-G.JPG 

En juillet 1907, Amédée Fario, un jeune soldat, va faire une rencontre qui va changer sa vie. En croisant le chemin de l'astronome Camille Peyroulet, Amédée va découvrir le Tour de France. A partir de là, le jeune homme n'aura plus qu'une idée en tête : s'acheter un vélo et participer à cette fameuse course cycliste...

 

Mon avis :

 

Je dois bien avouer que je n'attendais pas grand chose de cet album et ne savais pas trop à quoi m'en tenir avant la lecture. Pour moi, en gros ça parlait de cyclisme et voilà tout. Bien que ce sport soit loin d'être celui que j'affectionne le plus, j'ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec cette BD !!!

 

On sent bien tout au long des pages, l'amour et la passion que porte Christian Lax au cyclisme et plus particulièrement au Tour de France. A l'heure où débute le récit, cette épreuve cycliste (qui se veut être la plus grande mondiale) en est seulement à sa quatrième édition et est loin de connaître l'engouement et la couverture médiatique actuels.

 

Ce qui n’empêche pas Amédée de se prendre de passion pour ce sport et de tout mettre en œuvre pour parvenir à atteindre son rêve : participer au Tour de France. A travers l’histoire de ce personnage déterminé et prêt à tout pour réussir, on suit également celle du fameux tour cycliste. Tout est très authentique et on n’a aucun mal à se plonger dans l’album, on a vraiment l’impression de se retrouver au début du XXeme siècle.

 

Les graphismes de Lax sont superbes et retranscrivent à merveille l’ambiance de l’époque, les courses cyclistes sont très bien dessinées et nous font ressentir à quel point elles demandent du courage aux participants et toute la douleur qu'elles leur infligent. Les conditions de l'époque étaient d'ailleurs bien plus dures qu’à l’heure actuelle et les abandons étaient légion, il était donc vraiment très dur de se faire un nom dans l’histoire du Tour. Mais c’est ce rêve, qui peut paraître complètement fou, qu’avait décidé de réaliser Amédée Fario. A noter que l’auteur a écrit une « suite », intitulée Pain d’Alouette, que j’ai à présent fortement envie de découvrir.

 

En bref, un fort beau mélange que cet Aigle sans orteils, qui allie le vélo et l’Histoire et nous livre une superbe aventure humaine très poignante, aux graphismes vraiment sympathiques. C’est un récit superbe et très prenant, qui nous offre une large gamme d’émotions et on ne peut que s’incliner devant le courage, la motivation et le dépassement de soi dont fait preuve Amédée. A lire que l’on soit ou non passionné de cyclisme !!

 

 

Question bonus : vous regardez le Tour de France ou ça vous indiffère complètement ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 15:52

Au menu aujourd'hui, un ouvrage très audacieux qui nous vient de chez Ankama Editions, à savoir Karaté Boy la BD, réalisée par Mr. Poulpe, Davy Mourier et Philippe Briones (dessin).

http://www.coinbd.com/img/sorties/couvertures/karate-boy-tome-1.jpg
La web-série Karaté Boy a été conçue comme un hommage à tous les nanars cinématographiques des années 80. Retrouvez ici, l’intégrale des numéros de Karaté Boy Magazine parus entre 1986 et 1987.

Mon avis :

Très connus pour leurs web-séries (Nerdz, Karaté Boy et Young Karaté Boy) et leurs nombreux concepts d’émissions (Mange mon geek, J’irai loler sur vos tombes, Le Golden Show, Roadstrip…etc.), Davy Mourier et Monsieur Poulpe frappent à nouveau très fort avec cette BD Karaté Boy !!

En effet plus qu’un simple portage en BD des épisodes de la série, ils ont créé un vrai faux magazine entier dédié à la série Karaté Boy. Comme dans tout bon magazine merchandising d’émission TV des années 80 (comme par exemple le Club Dorothée Magazine), on retrouve des secrets de tournage, des « confidences » sur les acteurs, des posters, des gadgets, des jeux, un courrier des lecteurs…etc.

Tout y est vraiment puisqu’on retrouve même un faux ours (là où sont indiqués les noms des contributeurs des magazines entre autres infos), une adresse où écrire, des lots à gagner d’époque et même le tarif du magazine est exprimé en francs !! Donc quand je vous dis qu’on a l’impression d’avoir un vrai magazine d’époque dans les mains c’est pas de la blague.

Bien évidemment on trouve également en fil rouge, tout au long de chaque numéro, une aventure inédite de Karaté Boy mise en image par le très talentueux Philippe Briones (un frenchie (né à Dijon ^^) qui fait du comics et de la franco-belge et qui a travaillé pour Marvel et Soleil entre autres). A l’instar des épisodes de la série TV Karaté Boy, Davy et Mr Poulpe ont prévu des cliffhanger de folie et un suspense insoutenable à la fin de chaque partie de la BD.

Heureusement comme nous tenons entre les mains l’intégrale des numéros du magazine, nous n’avons pas à patienter un mois pour pouvoir connaître la suite des aventures de notre karatéka favori !! En plus de son aventure au long cours, on retrouve également d’autres petites BD récurrentes telles que Kid Karaté (la jeunesse du fils de Karaté Boy) ou les enquêtes des Twin Tigers.

En plus de nombreuses pages de BD, de jeux, de reportages…etc. on fait bien évidemment connaissance avec l’équipe de passionnés « jeunes » et dynamiques, sans qui Karaté Boy Magazine n’aurait malheureusement jamais pu voir le jour. Vous l’aurez compris, tout est fait pour donner l’illusion de tenir entre les mains des magazines de l’époque.

De ce point de vue là, c’est d’ailleurs particulièrement réussi car tout y est, y compris les erreurs d’impression (les zones floues, les mises en page décalées où du texte est rogné, l’encre qui bave, les coquilles…etc.) et même le papier semble d’époque (on a l’impression d’avoir un ancien numéro de Super Picsou Géant dans les mains).

Ankama et tous les auteurs qui ont participé à l’aventure Karaté Boy en BD ont donc fait vraiment fort !! Sans mentir, c’est un peu comme si j’avais retrouvé au fond du grenier (ou de la cave) les magazines que je lisais quand j’étais petit. Bien que ce magazine n’existait pas à l’époque, on a vraiment l’impression de retomber en enfance et de le redécouvrir, telle une pépite venue du passé qui nous remémore plein d’excellents souvenirs. Contrairement à certains vieux magazines déterrés d’un grenier, Karaté Boy la BD est d’excellente facture et ses pages ne sont donc pas moisies et jaunies par le temps et il sent bon le neuf (mais hormis ces détails, l’illusion est vraiment parfaite).

L’humour est omniprésent tout au long des magazines et on passe vraiment un super bon moment de lecture, tout en apprenant plein d’anecdotes sympas sur la série TV. Bon par contre, à l’instar de la série, la BD s’adresse à un public averti (selon moi) car il y est souvent question de sexualité, de caca (forcément) et les insultes pleuvent encore plus que les manchettes de karaté !!

Mais à mes yeux c’est justement tout ça qui est bon et qui fait me fait tant rire quand je regarde les épisodes. Une fois encore Ankama a réalisé un superbe boulot d’édition et le livre en lui-même est très bien foutu. Comme toujours avec l’éditeur on retrouve l’emplacement pour la dédicace qui va bien, ainsi que l’univers de la BD (qu’on a entre les mains) vu par d’autres artistes, ce qui est toujours très plaisant.

Mais trêves de balivernes, pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas la série, je vous conseille de commencer par là en regardant les épisodes des deux premières saisons de Karaté Boy ainsi que la première saison de Young Karaté Boy sur la chaîne dédiée. Si vous adhérez à la série, alors vous ne pourrez que succomber au charme de la BD qui vous permettra d’approfondir vos connaissances sur le dernier homme sur terre !!

En bref Karaté Boy a été une formidable « Madeleine de Proust » pour moi, dans la mesure où j’ai eu l’impression d’exhumer les magazines de ma jeunesse. Un concept audacieux et superbement réalisé (fallait quand même de l’audace pour sortir une BD qui n’en est pas vraiment une à proprement parler) qui a du demander un travail titanesque à tous les acteurs du projet (mine de rien c’est loin d’être évident de créer un faux magazine de toutes pièces).

Beaucoup d’humour et une belle tranche de rigolade, tout au long des 128 pages de la BD (qui est vendue à moins de 10€ quand même). Un pari 100% réussi et un superbe hommage aux 80’s, j’espère donc que Davy et Poulpe réitéreront l’exploit avec pourquoi pas un Karaté Boy la BD 2 !!

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 10:09

Depuis le 15 juin 2012, Les Lapins Crétins ont débarqué en BD avec le premier tome de leurs aventures intitulé BWAAAAAAAAAH !, lequel est publié par Les deux Royaumes (la maison d’édition créée par Ubisoft). Aux manettes de cet album on retrouve Thitaume (scénario), Romain Pujol (dessin) et Gorobei (couleur).


http://www.cultura.com/ressources/products/1/4/1/1/9/9/1320969.jpg
Il n’y a pas d’histoire à proprement parler puisqu’il s’agit juste d’un enchaînement de gags mettant en scène les Lapins Crétins.

Mon avis :

Pour ma part j’ai trouvé ce premier tome très sympathique et amusant, j’ai d’ailleurs été bien content de pouvoir retrouver mes Lapins Crétins préférés sur un nouveau support. Bien évidemment l’humour présent dans les planches est du même acabit que dans les autres produits de la licence (loufoque et déjanté).

Les différents gags sont plutôt variés et fonctionnent bien. Les auteurs n’ont d’ailleurs pas simplement enchaîné les pages en conservant toujours le même format, mais ils ont beaucoup joué sur la mise en page. Si bien qu’on se retrouve parfois à retourner la BD pour suivre certains gags ou d’autres choses du genre, ce qui est plutôt sympa et colle bien avec l’esprit décalé et crétin des boules de poils imaginées par Michel Ancel (qui est également le créateur de Rayman).

Ce premier tome fourmille de petites références, que ce soit à des films, œuvres d’art, héros…etc. connus. Ce genre de clins d’œil est toujours plaisant lorsqu’on en retrouve au cours de ses lectures. L’album compte 48 pages et on y retrouve en gros une cinquantaine de gags plus ou moins longs (certains s’étalent sur plusieurs planches, d’autres sur quelques cases seulement) qui font toujours sourire, voire même éclater de rire pour certains.

Les dessins de Romain Pujol sont très sympas colorés, les lapins crétins sont bien représentés tout comme les autres personnages qu’ils sont amenés à croiser au fil des pages. L’album est bien réalisé et semble plutôt solide (il tient le coup, même après plusieurs transports, lectures et feuilletages), son prix est également un peu moins élevé que les autres albums de franco-belge (moins de 10€).

Mais il faut dire également que les Lapins Crétins ne sont pas les êtres les plus bavards de la création, les gags sont donc principalement visuels. Raison pour laquelle l’album est quand même très vite lu (bien plus vite qu’un album de comic strips lambda), ce qui pourra peut être dissuader certains lecteurs d’acquérir cette série.

En bref un album bien pensé et conçu, dans lequel on prend plaisir à retrouver nos Lapins Crétins favoris. Les gags fonctionnent bien et prêtent toujours à sourire, ils sont inventifs et jouent beaucoup sur la mise en page, ce qui évite à la lecture d’être monotone. Une très bonne idée de cadeau pour petits et grands, à offrir où se faire offrir, pour passer un bon moment de lecture et de rigolade !

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Mes vidéos

Ma chaîne Youtube (présentation de jeux de société et de diverses choses)



Ma chaîne Dailymotion (comme pour Youtube mais ailleurs ^^)


 

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.