Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 19:50

A la base je n'avais pas prévu de faire cet article, mais le facteur m'ayant déposé un colis ce matin dans ma boîte aux lettres, l'article du jour comptera donc pour le PAL Sèches de Mo'.


palseches-copie-1
La vie de Norman est une série franco-belge de Stan Silas publiée par Makaka Editions depuis 2011. A l'heure actuelle un seul tome de 64 pages est sorti.


http://latribudesartistes.lateliercanson.com/image/image_gallery?uuid=88f8824e-a304-4b3b-9efe-32065977aad6&groupId=527697&t=1296602199211
Norman est un petit garçon de 8 ans qui habite à Le Village, un petit bled de campagne paumé. Il est tout mignon et on lui donnerait le Bon Dieu sans confession, mais sous ses dehors angéliques, Norman est en fait... un serial-killer.

Mon avis :

J'ai repéré cette BD sur le blog de KBD et je me suis tout de suite dit que c'était fait pour moi, raison pour laquelle je m'étais empressé de commander La Vie de Norman. Je ne regrette pas du tout cet achat impulsif car je me suis régalé avec cet album, qui est un méga coup de coeur pour moi !!!

On y suit donc les aventures de Norman, un petit blondinet tout mignon, qui passe son temps libre à trucider allègrement ses petits camarades de classe (c'est comme avec les chocolats, une fois qu'on a mis le nez dans la boîte difficile de s'arrêter ^^).

Le graphisme est tout mignon et emprunte beaucoup au manga, avec de grands yeux très expressifs et du SD (Super Déformé) dans la mesure où les personnages (surtout les enfants) ont des grosses têtes par rapport à leur corps.

Du coup l'environnement est très coloré, tout mignon avec un côté enfantin, mais le contenu lui ne s'adresse pas aux enfants ^^ On y trouve des tonnes de référence à des films d'horreur. Dans la vie de Norman, il y a pas mal de sang qui gicle, même si comme dans bon nombre de films d'horreur la violence est souvent juste suggérée et laissée à l'imagination du spectateur (une giclette de sang, un bruit de coup ou autre sur un écran noir...etc.), mais ça n'empêche pas quelques scènes de tripailles sanguinolentes.

Une autre force de cette BD, ce sont ses personnages bien travaillés et très attachants. Pour ma part mes deux préférés sont Norman et sa maîtresse, qui sont vraiment excellents et très amusants (bon par contre c'est souvent de l'humour noir, mais comme moi j'adore ça, je me régale ^^). J'ai hâte de tous les retrouver (enfin ceux qui ont survécu à ce premier tome ) dans le second tome où visiblement il sera question d'un voyage scolaire (ce qui semble très prometteur et alléchant )

Si vous voulez vous faire une idée de ce que peut donner La vie de Norman, vous pourrez voir par ici, les débuts de Norman sur le blog de Stan Silas. Les planches reprennent les grandes lignes de l'album, mais l'histoire et le graphisme ont quand même pas mal évolués entre temps (donc même en lisant ces quelques planches vous aurez quand même des surprises à la lecture de l'album ^^) 

En bref, je conseille donc cette série à tous les fanas de serial killers, a celles et ceux qui aiment l'humour noir et que le sang ne rebute pas. Un vrai régal, à consommer sans modération, bourré de références, avec un serial killer qui sort de l'ordinaire et un univers graphique tout mignon et tout en douceur. Que du bonheur !!!


Question bonus : Quel est votre méchant de film d'horreur préféré ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 20:54

C'est mon premier article BD (le premier tout court d'ailleurs) depuis la fin de mon challenge et ça me fait tout bizarre qu'il compte pas dedans. En revanche, l'article du jour fait partie du challenge  PAL sèches de Mo' .

palseches-copie-1
Soda est une série franco-belge de Tome (scénario), Bruno Gazotti (dessin (sur la plupart des albums), Stéphane de Becker (couleur des albums 1 à 6) et Cerise (couleur des albums 7 à 12) éditée par Dupuis depuis septembre 1987 dans la collection Repérages. A l'heure actuelle 12 tomes ont été publiés de façon assez irrégulière.


http://img5.cherchons.com/marchand/pmcdn.priceminister.com/photo/409427130.jpghttp://img140.imageshack.us/img140/3533/02ae9.jpghttp://www.decitre.fr/gi/92/9782800118192FS.gifhttp://img5.cherchons.com/marchand/pmcdn.priceminister.com/photo/424692930.jpghttp://www.decitre.fr/gi/91/9782800120591FS.gifhttp://www.decitre.fr/gi/42/9782800145242FS.gif

http://www.sceneario.com/Couverture_bd_2800122307.jpghttp://www.sceneario.com/Couverture_bd_2800123486.jpghttp://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0003/42/9782800124711FS.gifhttp://www.decitre.fr/gi/16/9782800126616FS.gifhttp://www.decitre.fr/gi/42/9782800128542FS.gifhttp://img5.cherchons.com/marchand/pmcdn.priceminister.com/photo/423420730.jpg

 

David Solomon, dit "Soda" est lieutenant de police à New York. Il vit dans un petit appartement avec sa mère cardiaque Mary. Afin de la ménager, il lui fait croire qu'il est pasteur et mène une petite vie bien tranquille...

Mon avis :

Comme je me suis relu la totalité des albums en début de semaine, j'ai eu envie de parler de cette série que j'affectionne énormément et ce depuis très longtemps. En effet, Soda a bercé toute ma jeunesse, puisque je lisais déjà ses aventures dans le journal de Spirou (où je l'ai découvert) et qu'ensuite je les ai lues et relues en albums.

Il y avait plusieurs années que je n'avais pas relu les albums, mais je dois bien avouer que même après tout ce temps la série n'a pas pris une ride et m'a procuré autant de plaisir à la lecture. Bon par contre, comme souvent avec mes gros coups de coeur, je vais avoir beaucoup de mal à en parler d'une façon satisfaisante -_-'

On y suit donc les aventures de David Salomon alias Soda qui est flic à New York où il risque sa peau toute la sainte journée pour coffrer des truands. La vie qu'il mène est bien loin de celle qu'imagine sa mère qui le croit pasteur dans une petite chapelle bien tranquille. Surtout que ses méthodes d'investigation sont loin d'être toujours très orthodoxes...

Dès le début, j'avais trouvé ce concept super sympa, cette double vie qu'il mène afin de protéger sa mère cardiaque. L'ambiance de Soda est assez noire, pleine de suspense et d'action, puisque chaque album est consacré à une affaire criminelle (il y a un peu de tout : évasions de prisonniers, trafics, meurtres...etc.). Autant dire que les courses-poursuites et autres fusillades sont plutôt monnaie courante, sans compter que New York est loin d'être une petite ville tranquille

En dépit de cette ambiance plutôt sombre et violente (bah oui Soda fait pas toujours dans la dentelle ^^'), les dessins "Spirou" de Gazotti (je suis un peu moins fan des graphismes des deux premiers albums signés par Luc Warnant (mais bon ça reste sympa quand même ^^)) et les nombreuses touches d'humour rendent la BD accessible à "tout le monde" (par contre certaines subtilités, clins d'oeil...etc. échapperont aux plus jeunes).

Ce qui me plait également beaucoup dans cette série, ce sont les personnages qui se développent et se dévoilent au fur et à mesure des tomes. Leur psychologie est très détaillée et on s'attache beaucoup à eux, les flashbacks sur le passé de Soda sont très sympas (j'adore le tome 2 où l'on apprend pourquoi il est devenu flic ^^).

 

Bien que les affaires traitées dans chaque tome soient indépendantes, je vous conseille quand même de lire les tomes dans l'ordre histoire de découvrir les personnages au fur et à mesure (bon après c'est pas dramatique non plus de les lire dans le dsordre hein ^^). Même si les graphismes sont un peu moins sympas dans les deux premiers tomes (surtout le premier d'ailleurs) ça vaut quand même le coup de persévérer car c'est une super série.

En bref Soda est une excellente BD policière à l'ambiance noire, ponctuée de touches d'humour et superbement mise en images par Gazotti. C'est vraiment que du bonheur et si vous ne conaissez pas je vous conseille d'y jeter un oeil (même deux ^^).



Question bonus : Vous aimeriez vivre à New York ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 19:31

Comme j'ai pas fait gaffe à la date, j'ai laissé passer le mercredi BD de Mango, du coup mon article du jour ne comptera que pour le PAL sèches de Mo' et mon challenge BD. C'est d'ailleurs bien bête de ma part puisqu'hier,  il y aurait eu un hasard calendaire...

 

palseches-copie-1Challenge BD logo


Uchronie(s) est une série de BD franco-belge d'Eric Corbeyran (scénario), Eric Chabbert (dessin série New Byzance et du tome 10 Epilogue), Tibéry (dessin série New Harlem) et Djillali Defali (dessin série New York).

 

La série compte 10 volumes, 3 dans la série New Byzance (T.1 : Ruines T.2 : Résistances T.3 : Réalités ), 3 dans New Harlem (T.1 : Rapt T.2 : Rétro-Cognition T.3 : Révisionnisme ), 3 dans New York (T.1 : Renaissance T.2 : Résonances T.3 : Retrouvailles) et un tome final (T.10 Epilogue).

 

La série est publiée chez Glénat dans la collection Grafica depuis janvier 2008 et le tome final est paru hier (c'est le seul que je n'ai pas encore pu lire).


http://static.letsbuyit.com/filer/images/fr/products/original/212/40/uchronies-new-byzance-t-1-corbeyran-eric-chabbert-bande-dessinee-21240806.jpeghttp://photos.froggytest.com/d/44632-2/Uchronie+s+New+Byzance+tome+2.jpghttp://www.scifi-universe.com/upload/medias/bd/new_byzance_t3.jpg

http://static.letsbuyit.com/filer/images/fr/products/original/212/40/unichronies-new-harlem-t-1-corbeyran-eric-tibery-bande-dessinee-21240807.jpeghttp://photos.froggytest.com/d/45770-2/Uchronie+s+New+Harlem+tome+2.jpghttp://www.scifi-universe.com/upload/medias/bd/new_harlem_t3.jpg

http://photos.froggytest.com/d/33362-2/Uchronies+New+York+tome+1.jpghttp://photos.froggytest.com/d/49288-2/Uchronie+s+New+York+tome+2.jpghttp://www.confrontations.info/wp-content/uploads/2010/11/uchronies-new-york-tome-3.jpg

http://www.bd-sanctuary.com/couvertures/big/9782723465083-X.jpg


Fonctionnant sur le principe de l'uchronie (fait de partir d'un point précis de l'histoire de notre monde et de montrer ce qui aurait pu se passer si les choses avaient tourné autrement), cette série nous présente 3 versions différentes de la ville de New York. Bien que très différentes, ces 3 réalités possèdent néanmoins quelques points communs, on y retrouve notamment à chaque fois Zack Kosinski, un homme doté du pouvoir de prescience...


Mon avis :


J'ai eu un mal fou à essayer de résumer l'ensemble de la saga (et je pense pas y être bien parvenu lol), car il est vrai que c'est assez rare d'avoir une oeuvre de ce genre, mais c'est justement son format et son propos qui la rende si intéressante. Je vais donc essayer de vous en parler sans trop en dire, ni partir dans tous les sens (c'est pas gagné ^^').


On se retrouve donc avec trois séries (New Byzance, New Harlem et New York) composée chacune de trois tomes et d'un tome final qui apporte toutes les réponses aux questions laissées en suspens (enfin en principe c'est ça, comme je l'ai pas lu je peux pas vous dire si ça explique vraiment tout ou pas lol).


 On a donc trois univers parallèles, lesquels sont trois versions différentes de la même ville (notre New York) :


-Dans New Byzance, les attentats du 11 septembre 2001 ont permis l'avènement d'une société islamiste dans laquelle les femmes n'ont aucun pouvoir.


-Dans New Harlem, Martin Luther King a été élu président des USA en 1960, il a été assassiné en 1963. Depuis cette époque là, ce sont les afro-américains qui ont le pouvoir, le Black Order (descendant des Black Panther) prend toutes les décisions dans l'ombre.


-Dans New York, je n'ai pas souvenir qu'on parle beaucoup du contexte historique de la société. C'est plus un genre de version futuriste de notre monde actuel.


Pour ma part je n'ai pas lu chacune des séries l'une à la suite de l'autre, j'ai lu a chaque fois les tomes 1, puis les tomes 2 et enfin les tomes 3 de chaque et ce en commençant par New Byzance, puis New Harlem et enfin New York.


Je ne dis pas que c'est la meilleure façon de faire, mais dans la mesure où certains tomes de différentes séries se croisent ça m'a bien aidé à y voir clair et à ne pas être trop perdu (après chaque série doit pouvoir être également lue indépendemment des autres (même si on y perd quand même une certaine profondeur à mon avis)).


Bien que les dessinateurs soient différents selon la série, il y a malgré tout une certaine unité graphique, si bien qu'on arrive à reconnaître assez facilement les personnages récurrents (Zack Kosinski, Tia Brown...etc.) en dépit des différents univers.

 

Les dessins sont d'ailleurs très agréables et accompagnent à merveille le récit. C'est un régal de voir ces différentes réalités prendre vie avec toutes leurs oppositions et leurs ressemblances. On remarque d'ailleurs qu'il y a des choses qui ne changent pas vraiment et ce, qui que ce soit au pouvoir...


Au sein de la saga Uchronie(s) on retrouve plusieurs thèmes de SF traités de façon très intéressante, bien évidemment comme vous vous en doutez, il y a l'uchronie, mais également les mondes et réalités parallèles, les pouvoirs psychiques et les grandes inventions scientifiques...


En bref Uchronie(s) c'est un savant mélange de toutes ces thématiques (et bien d'autres encore) avec un scénario bien pensé, plein d'action, de rebondissements et de suspense.  Le tout servi par de beaux graphismes, qui reflètent bien les différentes sociétés de New Byzance, Harlem et York. Une excellente saga de SF en BD à découvrir absolument !!

 


Question bonus : Selon vous, existe-t-il d'autres mondes (ou réalités) parallèles au notre ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 13:17

Nous sommes mercredi, donc l'article du jour entrera dans le cadre de trois challenges différents (que vous devez commencer à connaître lol) : Les BD du mercredi de Mango, PAL sèches de Mo' et mon challenge BD.


BD2 logo des BD du mercredi de Mangojpg (1)palseches-copie-1Challenge BD logo


Under est une série de Bande-Dessinée franco-belge de Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin) et Christian Favrelle (couleur) publiée chez Le Lombard depuis août 2010. A l'heure actuelle, seul le premier tome, intitulé White Ladies est disponible.


http://www.decitre.fr/gi/66/9782803627066FS.gif
Wilson Jericho fait partie de la Sewer Police, chaque jour il doit descendre dans les égouts de Megalopol et s'assurer que tout fonctionne sans accrocs. Il n'est pas ravi d'apprendre qu'il va devoir escorter une scientifique à travers les dangereux égouts de la ville, afin qu'elle prouve (ou pas) la véracité des légendes urbaines qui courent sur les égouts de la ville...

Mon avis :

Personnellement j'ai beaucoup aimé ce premier volume de la série et j'ai hâte de pouvoir me mettre la suite sous les yeux. J'apprécie énormément le travail de Bec, qui une fois de plus nous livre un "huis clos" fort sympathique (si on peut dire lol), l'atmosphère est étouffante et les milliers de kilomètres de galerie qui courent sous la ville sont loin d'être très rassurants et sont peuplés de choses peu ragoutantes.

Le dessin de Raffaele accompagne très bien l'histoire et retranscrit à merveille le côté sale et dangereux des égouts de la ville. Si bien que je n'ai eu aucun mal à me plonger dans l'aventure, on a l'impression d'arpenter les égouts en compagnie des protagonistes et de sentir les effluves nauséabonds dégagés par les cadavres, excréments et autres joyeusetés qui peuplent les dessous de Metropol.

Bien évidemment on retrouve certains éléments classiques du genre, "le héros" hanté par son passé, la jeune et jolie scientifique...etc. mais en dépit de ces quelques "clichés" la série reste très agréable et pleine d'action (je pense que rien qu'au vu de la couverture, on se doute que la Sewer Police est pas là pour faire du tricot ) même si ce premier tome sert surtout (à mon avis) à présenter les protagonistes et la situation dans les égouts. La fin laisse d'ailleurs présager du très bon pour la suite (je ne vous en dis pas plus ^^) ce qui fait que c'est très frustrant de devoir attendre le tome suivant (mais bon on a l'habitude en BD ).

En bref un "huis clos" avec une bonne atmosphère et de l'action, basé sur certaines légendes urbaines des égouts des grandes villes. J'ai passé  un très bon moment en compagnie de cette série vu qu'il y a plein de choses que j'aime dedans, j'ai trop hâte de pouvoir lire la suite !!!


Question bonus :  Vous aimeriez bosser dans des égouts (ou aller les visiter) ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 19:37

Bon normalement, si mes calculs sont bons, avec cet article j'aurai fini de chroniquer les albums reçus lors du Loto BD de Mo' (il ne restera plus que l'article de la BD bonus de Mo' ^^). Une fois de plus cet article comptera pour le PAL sèches de Mo' et mon challenge BD.


palseches-copie-1Challenge BD logo


Minik est une BD franco belge de Richard Marazano (scénario) et Hippolyte (dessin et couleur) publiée par Dupuis dans la collection Aire Libre en août 2008. Je possède l'édition spéciale publiée dans le cadre des 20 ans de la collection Aire Libre et limitée à 2500 exemplaires. L'album possède une jacquette en papier glacé et 16 pages supplémentaires de dessins d'Hippolyte.


http://moratoireogm.fr/Plumes/IMG/arton3694.jpg
En 1898 l'explorateur Peary revient à New-York d'une expédition dans l'Antarctique avec à son bord toute une famille d'Inuits.

Mon avis :

Tout d'abord un immense merci à Jérôme qui m'a envoyé cet album collector, que j'ai rangé précieusement sur mes étagères. Je ne regrette pas du tout d'avoir attendu un peu plus longtemps pour l'avoir (la Poste a mis du temps à me retrouver xD).

J'ai beaucoup apprécié cet album tiré d'une histoire vraie et qui montre une fois de plus la bêtise de l'homme "civilisé", qui au nom de sa soi disant supériorité sur les peuples qui vivent différemment se permet de faire n'importe quoi. Pour être sûr de pouvoir monter d'autres expéditions, Peary décide de frapper un grand coup en ramenant des Inuits à New York.

On suit donc leur arrivée et leur tentative d'acclimatation à la vie New-Yorkaise, laquelle est diamétralement opposée à leur ancienne vie. On peut d'ailleurs dire qu'on ne leur fait pas beaucoup de cadeaux et qu'ils ne sont pas forcément très bien traités, ils sont exhibés comme s'ils n'étaient rien de plus que des animaux ou des bêtes curieuses.

L'histoire est malgré tout très intéressante et montre bien que l'homme ne tire jamais parti de ses erreurs (ça rappelle pas mal ce qu'ont subi les Indiens d'Amérique par exemple) et que beaucoup d'atrocités ont été commises au nom de la "supériorité" d'une race sur une autre. Les dessins d'Hippolyte accompagnent à merveille le récit et je me suis régalé avec les illustrations bonus de cette édition qui sont de toute beauté.

En bref bien que le thème ne soit pas des plus joyeux, j'ai quand même pris beaucoup de plaisir à lire cet album qui m'aura également appris des choses. Encore merci à Jérôme pour ce beau cadeau !!


Question bonus : Vous aimeriez vivre dans une zone polaire ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 13:23

Après un break de week-end prolongé (je suis rentré plus tard que prévu du boulot hier et avec un sacré mal de crâne en prime), me voici de retour pour continuer à vous présenter les BD que j'ai reçues dans le cadre du loto BD de Mo'. Cet article comptera donc pour les BD du mercredi de Mango, le challenge PAL sèches de Mo' et mon challenge BD.


BD2 logo des BD du mercredi de Mangojpg (1)palseches-copie-1Challenge BD logo


Appoline disparue il y a 8 ans... est une BD franco-belge de Jean David Morvan (scénario), TBC (dessin) et Marie Galopin (couleurs) publiée chez Casterman en septembre 2009, cet album contient 64 pages en couleurs.


http://www.bd-sanctuary.com/couvertures/big/9782203014022FS%5B1%5D.gif
Cette ville moyenne (qui pourrait bien être n'importe quelle petite ville de France ou d'ailleurs) a été le théâtre de plusieurs faits-divers. C'est l'inspecteur Richard Wimms, un homme solitaire et replié sur lui même, qui est en charge du plus récent...

Mon avis :

Avant de commencer, j'ai trouvé amusant le hasard calendaire qui  va avec cet article (en effet visiblement aujourd'hui nous sommes le jour de la St Apolline). Donc même si la graphie du prénom diffère, ça reste une sympathique coïncidence (totalement indépendante de ma volonté, ça va de soi ^^').

Sinon je tiens à adresser un immense merci à XL pour m'avoir fait découvrir cette BD qui m'a énormément plu. Par contre je dois bien avouer que j'ai eu un mal de chien à écrire un résumé qui ne spoile pas trop (celui de la quatrième de couverture en dit beaucoup trop à mon goût (heureusement que je les lis jamais avant lol)) et qui puisse quand même donner un chouïa envie de découvrir cet excellent album (même si en l'état ça me plait pas des masses, j'ai pas mieux en rayon à vous offrir, désolé ^^').

 

Il va également être dur d'en parler sans trop en dévoiler, parce que je pense que c'est justement tout l'intérêt de la BD de voir où les auteurs ont décidé de nous emmener (même si je me doutais un peu de comment ça tournerait).

Je me suis donc régalé en lisant cet album, dans lequel Morvan s'est inspiré de plusieurs faits-divers et a construit une intrigue policière et psychologique autour. Cette dernière est très bien construite et laisse planer du suspense tout au long de la lecture.

 

Les dessins de TBC accompagnent à merveille l'histoire et permettent de se plonger encore plus facilement dedans, car il arrive à créer des atmosphères adéquates aux différents moments du récit. Tous ces éléments ont fait que j'ai dévoré l'album en un rien de temps, tellement je me suis fait happer par cette histoire un peu sordide.

Par contre en raison des thèmes abordés et de certains dessins parfois sanglants, cet album est à ne pas mettre entre toutes les mains (même si selon moi ça reste plutôt soft, comparé au traitement fait par les médias de ce genre d'affaires), donc que les plus jeunes et/ou les plus sensibles s'abstiennent, les autres n'hésitez pas à lire cet excellent album.

En bref un très bon thriller psychologique, qui combine habilement plusieurs faits-divers au sein d'une même intrigue. Un excellent moment de lecture pour moi, donc encore merci à XL d'avoir si bien choisi, ainsi que pour tous les chouettes bonus qui accompagnaient cet envoi.


Question bonus : vous lisez, écoutez ou regardez les faits divers dans les différents médias ou pas du tout ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 14:04

Je vais continuer sur ma lancée, en vous présentant la 3eme BD que j'ai reçue dans le cadre du Loto BD vécu de Mo'. Du coup cet article comptera pour le Challenge PAL sèches de Mo' et mon challenge BD.


palseches-copie-1Challenge BD logo

 

Championzé est une BD franco-belge en noir et blanc d'Aurélien Ducoudray (scénario) et Eddy Vaccaro (dessins) publiée par Futuropolis en janvier 2010 et contenant 128 pages.


http://www.phylactu.fr/couvertures/Championze_01.jpg
L'histoire pas forcément très connue, d'Amadou M'Barick Fall, qui deviendra plus connu sous le surnom de "Battling Siki".

Mon avis :

Tout d'abord je tiens à remercier Valérie qui m'a envoyé cette BD, me permettant ainsi de faire une superbe découverte et de me cultiver également, donc merci beaucoup !!!

Je me suis bien régalé avec cet album, où l'on suit la vie de "Battling Siki", de son enfance à Saint Louis du Sénégal (une des "Quatre communes" du Sénégal ce qui lui conféra la nationalité française) jusqu'à sa mort.

Les dessins de Vaccaro tout en noir et blanc accompagnent et retranscrivent à merveille l'ambiance de l'époque (les années 20) et c'est donc un réel plaisir de suivre l'histoire de ce boxeur noir qui a été assez oublié en dépit de son talent pour la boxe.

Si l'histoire l'a oublié, c'est en grande partie à cause de sa couleur de peau et du très fort racisme qui régnait à l'époque. Si bien que pour beaucoup Battling Siki n'était rien d'autre qu'un sauvage apparenté aux singes, raison pour laquelle (selon eux) il gagnait plus facilement ses matchs. On voit donc bien à quel point les hommes peuvent être bêtes et intolérants à l'égard de leurs semblables.

En bref un très bon album de BD avec des superbes dessins et qui a le mérite de parler d'un boxeur méconnu en dépit de son impressionnant palmarès. Je vous recommande donc cet album, que vous soyez fans de boxe ou non.


Je le redis donc, mais un immense merci à Valérie pour cette magnifique découverte, ainsi que pour la jolie carte qui accompagnait l'album et qui m'a fait très plaisir ^^

Question bonus : si je vous dis boxe, vous pensez à qui ou à quoi sans réfléchir ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:18

Je vais continuer ce que j'ai commencé avec le billet d'hier, à savoir, vous présenter les BD que j'ai reçues dans le cadre du Loto BD de Mo'. Du coup cet article comptera pour le Challenge PAL sèches de Mo' et mon challenge BD.


palseches-copie-1Challenge BD logo


Le Montespan est une BD franco-belge adaptée du roman Le Montespan de Jean Teulé par Philippe Bertrand. Cet album est paru chez Delcourt dans la collection Mirages en février 2010 et comporte 112 pages.


http://1.bp.blogspot.com/_BCaJOFmzNHo/S5_bxg45GPI/AAAAAAAADEY/KSXz0_nYKA8/s1600/montespan-bd.jpg
L'histoire véridique de Louis-Henri Gondrin de Pardaillan, marquis de Montespan qui fut marié à Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart (plus connue comme Madame de Montespan).

Mon avis :

Tout d'abord un grand merci à Fildediane pour m'avoir envoyé cette BD. Je dois bien avouer que quand je l'ai vue, j'ai eu une petite appréhension. En effet j'en ai vu pas mal de critiques dans la blogosphère et c'était en général pas très sympa, donc j'avais un a priori négatif à l'ouverture de la BD.

Mais ça n'a pas duré, car je n'ai eu aucun mal à me plonger dans l'histoire (une fois que je me suis habitué aux dessins) du marquis de Montespan. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé le récit de sa vie (que je ne connaissais pas du tout) et comme mes cours d'histoire remontent aux calendes grecques, ça ne m'a pas fait de mal de revoir tout ça (je me suis du coup cultivé au passage et ça ça n'a pas de prix (pour tout le reste, il y a Eurocard Mastercard )).

On suit donc dans cet album le Marquis de Montespan, dont le seul crime était d'aimer profondément sa femme. Dommage que celle-ci ait fini par taper dans l'oeil du Roi Soleil, ce qui attira beaucoup d'ennuis au marquis (je vous en dis pas plus pour que vous ayez le plaisir de la découverte ^^).

Par contre, je me dois de préciser que cette BD n'est pas à mettre entre toutes les mains, puisqu'on y voit pas mal de femmes dénudées et autre (il faut dire qu'à l'époque les rois et autre songeaient beaucoup à la bagatelle).

Philippe Bertrand restitue bien l'ambiance de l'époque à travers ses dessins et les textes. Ce qui fait qu'on se plonge facilement dans l'atmosphère du XVIIe siècle, avec ses fastes mais également sa misère.

En bref, j'ai pour ma part beaucoup apprécié cette Bande-Dessinée, car ça m'a plu de voir tous les efforts faits par cet homme par amour et que ça m'a également permis d'apprendre des choses.

 

Une lecture très agréable donc et grand merci à toi Fildediane car si tu ne me l'avais pas envoyée j'aurai probablement jamais tenté la lecture (ce qui prouve bien qu'il vaut mieux toujours se forger sa propre opinion ^^).


Question bonus : Vous aviez déjà entendu parler du marquis de Montespan ou pas du tout ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:48

La trêve BD sur mon blog aura été de courte durée puisqu'aujourd'hui c'est reparti comme en 14 (ou en 40 comme vous voulez ^^) et que l'article du jour compte pour 3 challenges. Les BD du mercredi de Mango, PAL sèches de Mo' la Fée et mon challenge BD.


palseches-copie-1BD2 logo des BD du mercredi de Mangojpg (1)Challenge BD logo


Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret est une BD franco belge en noir et blanc de Sibylline (scénario) Jérôme d'Aviau (dessin) et Capucine (lettrage). Elle a été publiée par Ankama Editions en septembre 2010 dans la collection Etincelle.


http://bd.blogs.sudouest.fr/media/01/02/1211142850.jpg
Un petit bonhomme se réveille au milieu de la forêt sans rien savoir. Il se fait baptiser Alphonse Tabouret par Le Monsieur. Mais suite à une discussion qui dérape, Alphonse se retrouve seul et n'a d'autre choix que de partir explorer le vaste monde...

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à adresser un immense merci à Taliesin grâce à qui j'ai entendu parler de cet album, lequel a été un méga coup de coeur pour moi. J'ai déjà du mal à parler de mes coups de coeur en général mais là l'exercice va être encore plus périlleux puisque Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret est un OVNI (pas au sens propre du terme hein, il ne vole pas dans mon salon xD).

Au niveau de la forme, l'album est à peine plus grand qu'un roman, avec une couverture épaisse et cartonnée. Hormis la couverture, tout l'album est en noir et blanc, sans bulles. Le texte accompagne l'image ou alors lors des dialogues, il est placé en bas.

On suit donc les aventures d'Alphonse Tabouret, un petit bonhomme qui part explorer le monde et à qui il va arriver des tas d'aventures et de rencontres. L'histoire est vraiment très bien pensée et on vit des tas d'émotions en même temps qu'Alphonse, on s'attendrit, on s'amuse on cherche les jeux de mots...etc.

C'est vraiment très poétique et le dessin de Jérôme d'Aviau illustre à merveille l'histoire, en lisant cet album ça m'a fait remonter plein de souvenirs, ça m'a fait penser à des tas de choses qui me sont arrivées (ou pas d'ailleurs) on s'identifie facilement à ce petit bonhomme qui découvre le monde et la vie par le biais de son voyage initiatique et quoi qu'on en dise, la vie c'est plus compliqué qu'il n'y parait.

Un album qui se lit à tout âge à mon avis et où chacun le lit de façon personnelle et y prend ce qu'il a à prendre. Tout le monde n'aura pas la même réaction à la lecture et ne sera pas touché, intrigué...etc. par les mêmes choses. Quoi qu'il en soit je doute que cet album puisse laisser complètement indifférent (après je peux très bien me tromper ^^), en tout cas moi il m'a vraiment énormément plu et touché.

En bref un album plein de poésie et de douceur. Bien que l'univers puisse sembler enfantin aux premiers abords, il se révéle beaucoup plus profond et riche au final. Un méga coup de coeur à lire et à relire sans modération !!!


Question bonus : Vous auriez aimé vivre dans une forêt ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 17:05

Après un dimanche de repos, je reprends du service et l'article du jour, entrera dans le cadre des (je vous le donne en mille) challenges PAL sèches, du Roaarr Challenge de Mo' et de mon challenge BD.


palseches-copie-1Challenge BD logo pictosingelionpetit


Les petits ruisseaux est une BD franco-belge de Pascal Rabaté publiée chez Futuropolis en mai 2006. C'est un one-shot de 94 pages qui a reçu le Grand Prix de la Critique ACBD en 2007.


http://4.bp.blogspot.com/_JOkfgZVxAxM/TQjdWYiCD4I/AAAAAAAAAl0/6TEFl6p-xEU/s1600/Les_petits_ruisseaux.jpg
Tous les jours,  Emile et Edmond, deux petits papys, se retrouvent dans leur petit coin de cambrousse pour aller pêcher. Un cadre idéal pour papoter, casser la graîne et boire un petit coup entre amis. Mais même les meilleurs amis cultivent leur propre jardin secret...

Mon avis :

Ce n'est pas vraiment le genre de lecture dont j'ai l'habitude, mais ça n'empêche que ça a été un sacré coup de coeur. Par contre comme d'hab, qui dit coup de coeur, dit que je vais avoir du mal à en parler et que ça va pas me satisfaire -_-' (déjà mon résumé de l'histoire me plait pas du tout, mais bon faut bien garder du suspense ^^).

Quoi qu'il en soit cette BD est une chronique de vie où l'on suit Emile dans sa vie de tous les jours. Le dessin de Rabaté colle à merveille au thème, tout en légèreté et en finesse et nous permet de plonger de plein pied dans l'histoire. On ne voit pas défiler les 90 et quelques pages de l'album, tellement on est happé dedans. On n'a d'ailleurs aucun mal à s'identifier au héros (en dépit du fait qu'il soit bien plus âgé) qui est vraiment très attachant et j'espère que je serai comme lui à son âge.

Une histoire simple et sans fioritures sur la vie, le temps qui passe, la vieillesse...etc. tout sonne juste et ne fait pas dans le cliché.
 

En bref, une chronique de vie pleine d'émotion et de fraîcheur à lire absolument !! Tout simplement un hymne à la vie et une vraie petite merveille.

 

Donc un grand merci à Mo' qui m'a donné envie de découvrir cet album en en parlant (je ne sais plus où par contre lol)


Question bonus : Vous êtes déjà aller pêcher ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.