Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 11:26

Il y a un bail que je n'avais pas posté d'articles sur les jeux vidéos (faut dire qu'avant la reprise BD, ça faisait un moment que j'avais pas posté tout court ), pourtant j'y joue toujours et même plus ces derniers temps qu'avant, notamment au jeu que je vais vous présenter de suite ^^


Splatoon est un jeu de tir à la troisième personne (on voit son personnage de dos) sur la Wii U développé par Nintendo EAD Group n°2  et édité par Nintendo depuis le 29 mai 2015 en France.

Le jeu a été commercialisé seul (environ 35€) mais également avec différents package tels que :
-Wii U noire 32Go + le jeu (édition limitée pour 300€ en gros)
-Le jeu + l'Amiibo Squid (environ 70€)
A noter qu'il existe 3 Amiibo pour le jeu (le garçon, la fille et Squid (collector)) et également un pack qui regroupe les 3. Ces derniers permettent de débloquer des missions spécifiques, lesquelles font gagner des équipements inédits...etc.




Dans ce jeu d'action et de tir à la 3ème personne, les joueurs incarnent des Inklings, des humains qui ont la faculté de se changer en calamars et dont l'objectif est de recouvrir le sol et les objets de peinture de leur couleur.


Le principe du jeu et le gameplay :
Tout au long du jeu, vous allez alterner deux types de gameplay qui sont complémentaires et se jouent tous à l'aide du wii u gamepad (éventuellement d'une manette wii u pro ou une manette wii classique si vous jouez à deux joueurs en local).

Il y a tout d'abord votre forme humaine, qui vous permet de marcher et sauter, tout en aspergeant les niveaux à l'aide de vos armes lance-peinture. Il existe trois types d'armes : l'arme principale (différents types de pistolets à peinture), l'arme secondaire (différents projectiles à peinture, tels que des bombes à peinture) et l'arme spéciale (disponible après avoir aspergé une certaine quantité de peinture, on y trouve des objets dévastateurs allant de l'armure de protection à la tornade de peinture)

Il y a également votre forme calamar, laquelle vous permet de vous immerger dans la peinture de votre couleur. Se faisant, vous rechargerez le niveau de votre flingue à peinture (eh oui, on a pas la peinture illimitée) et vous vous déplacerez bien plus vite que dans votre forme humaine. Vous pourrez également monter au sommet de pentes très raides (inaccessibles aux humains) si elles sont recouvertes de peinture.

Quelle que soit votre forme, marcher dans la peinture de la couleur adverse vous occasionne des dégâts pouvant entraîner votre mort. Néanmoins que vous soyez en train de joueur en ligne ou hors ligne, dans tous les cas vous réapparaîtrez quelques instants plus tard au dernier checkpoint du niveau (en mode solo) ou au point de départ de votre base (en mode multi).

Splatoon se divise en deux catégories (comme le monde) avec les modes de jeux en ligne, qui représentent la partie "principale" du jeu et les modes de jeux hors ligne ( campagne solo ou duels à deux joueurs).




Modes online :

ATTENTION : pour pouvoir participer aux matchs en ligne, vous aurez besoin d'un identifiant Nintendo Network et une connexion internet haut débit. Si ce n'est pas le cas, vous ne pourrez pas profiter de ces modes de jeux, qui représentent une partie non négligeable de Splatoon.

Si vous disposez des deux, alors vous avez accès au mode online, pour cela il vous suffit de vous rendre à la tour Chromapolis puis de choisir le type de matchs que vous voulez faire (le mode pro n'est jouable qu'une fois le niveau 10 atteint). A chaque partie vous changerez de couleur d'équipe parmi les 6 possibles : turquoise, vert citron, violet, rose, bleu et orange.



Histoire de tuer le temps en attendant d'être 8 joueurs parés à arroser, vous pouvez jouer au mini jeu squid jump sur le wii u gamepad. Un mini jeu old school qui consiste à faire sauter un petit calamar de plate-forme en plate-forme pour atteindre le haut du niveau. Ce qui est cool c'est que votre progression est sauvée dès que la partie multijoueur se lance !!

Les maps sont choisies alétaoirement et changent toutes les 4 heures, il y a deux maps pour le mode classique et deux autres maps pour le mode pro. Ces dernières sont annoncées lorsque vous commencez à jouer ou lorsqu'elles changent, sous la forme d'une petite émission de TV, présentée par Ayo et Oly.

Matchs classiques :
Dans le mode en ligne, on se retrouve à affronter des joueurs du monde entier, dans des guerres de territoires par équipe de 4 joueurs. Le but du jeu est plutôt simple, puisqu'il faut parvenir à avoir recouvert un maximum de territoire avec la peinture de notre couleur.

A l'issue des 3 minutes que dure la partie, l'équipe qui a coloré la plus grande zone est déclarée gagnante. Tous les joueurs (gagnants comme perdants) reçoivent de l'xp et de l'argent en fonction de leurs prouesses au cours de la partie (zones de peintures recouvertes, ennemis éliminés...etc.).

Cette expérience va permettre de faire gagner des niveaux à votre personnage (le niveau max sera monté à 50 contre 20 précédemment, le 06 août lors d'une
grosse mise à jour du jeu), ce qui lui donnera accès à de nouveaux équipements...etc.

Car oui, au départ votre perso n'est pas reconnu tant qu'il n'a pas atteint le niveau 4 (il manque de classe). A partir de là, vous aurez accès aux différentes boutiques du jeu, lesquelles vous permettront d'acheter des accessoires pour personnaliser votre perso : nouvelles armes, chapeaux, chaussures, vêtements.

Bien évidemment tous ces objets, outre de rendre votre perso "unique" confèrent différents bonus lors des matchs en ligne (recharger son encre plus vite, faire plus de dégâts, aller plus vite...etc.).




Matchs pro :
Je suis désolé, comme j'ai commencé à jouer seulement avant-hier soir en ligne, je n'ai pas encore le niveau requis pour pouvoir participer à ce type de matchs (il faut être level 10 pour ça et je suis seulement level 6). Néanmoins d'après les infos que j'ai pu glaner, il semblerait qu'il y ait à l'heure actuelle deux types de jeu en mode pro : le contrôle de zone et l'expédition risquée

Le contrôle de zone :
Au départ, chaque équipe a un compteur qui est à 100, dès qu'une zone neutre de la map est recouverte à 80% d'une couleur de peinture, elle se colore entièrement de cette couleur. Le compteur de l'équipe se met alors à baisser. Si une zone déjà colorée par une équipe est recouverte à 50% par la couleur adverse, la zone redevient neutre et n'est plus possédée par aucune équipe jusqu'à ce qu'elle soit à nouveau capturée.

Le but du jeu est de parvenir à être le premier à avoir son compteur à 0 ou alors d'avoir le compteur le plus bas à l'issue des 5 minutes que dure la partie.

L'expédition risquée :

Le but du jeu est de parvenir à amener une tour, située au centre de la map, à l'intérieur du camp adverse. Si vous ou un membre de votre équipe vous trouvez sur la plateforme de la tour, cette dernière se déplace en direction du camp adverse, via un rail qui relie les deux bases.

Si la personne présente sur la tour meurt ou la quitte, elle n'avance plus jusqu'à ce que quelqu'un d'autre s'y installe. Si des joueurs de deux équipes différentes sont sur la plateforme, elle avancera vers la base adverse du premier joueur qui est monté dessus (en gros premier arrivé, premier servi).

La partie s'achève lorsqu'une équipe a réussi à emmener la tour dans la base adverse ou si la tour se trouve dans le camp adverse à l'issue du temps de la partie.

Modes hors ligne :
Il existe deux modes de jeu différent lorsque vous jouez en hors ligne : le mode héros (solo) ou le dojo (2 joueurs).

Mode héros/solo :
Ce mode de jeu permet d'appréhender le fonctionnement de Splatoon, on peut y jouer en se rendant dans la bouche d'égout située à proximité de la tour Chromapolis. Dans ce mode de jeu on est guidé par l'Amiral Macalamar qui pense qu'il se trame quelque chose du côté des Octariens.

Notre mission est donc d'aller explorer l'Octavallée, pour ça il faut fouiller différentes zones et arroser d'encre les entrées cachées des différents stages de jeux. Chaque zone comprend plusieurs niveaux, une fois que vous avez terminé tous les niveaux, vous débloquez l'accès à un boss.

A la fin de chaque niveau, vous délivrez un poisson-charge (kidnappé par les octariens) qui alimente la ville en électricité. Chaque stage de jeu met l'accent sur un type d'ennemi particulier ou sur certaines façons de jouer. Cela vous permet de vous familiariser avec l'environnement et les stratégies du jeu en douceur.

Tout au long des niveaux, vous pourrez récolter des oeufs de poisson qui vous serviront à booster la panoplie que vous possédez en mode solo. Il y a également un parchemin caché dans chaque niveau, ces derniers vous permettront d'en apprendre plus sur les octariens et les inklings. Les parchemins de boss vous débloqueront l'accès à de nouvelles armes dans la boutique de Cartouche (pour le mode online).

Mode Dojo/1VS1 :
Situé à l'étage de la ville de Chromapolis, le dojo permet à deux joueurs de s'affronter en local, dans une bataille de ballons. Ici les équipements sont prédéfinis et il n'y a pas de bonus apportés en plus, il y a tout de même un vaste choix d'armes.




Les parties durent 5 minutes et les joueurs doivent éclater grâce à leur encre un maximum de ballons. Le premier joueur joue avec le wii u gamepad et regarde son écran, tandis que le joueur 2 regarde la TV et joue à l'aide d'une manette classique ou wii u pro.

Chaque ballon crevé rapporte 1 point ou 2 points lors de la dernière minute de jeu. Si un joueur atteint 30 points, il remporte la partie automatiquement. 20 secondes avant l'apparition des ballons, vous pouvez voir une colonne qui permet de repérer la prochaine zone où ils se trouveront.

Les groupes de 7 ballons restent présents sur le terrain pendant 30 secondes avant de disparaître (sauf si vous les avez tous détruits). Vous pouvez bien évidemment tuer votre adversaire, ce qui lui fera perdre la moitié de ses points (s'il en a 10 ou moins) ou il perdra 5 points s'il a plus de 10 points.

Des caisses présentes sur la map contiennent des boîtes de conserves qui vous donneront un bonus à effet immédiat.

Les commandes du jeu :
Avec le wii u gamepad :
-Le stick analogique gauche sert à se déplacer
-Le stick analogique droit sert à changer l'angle de la caméra (il est également possible d'utiliser le gyroscope pour monter et descendre la caméra).
Vous pouvez maintenir le stick droit pour activer votre pouvoir spécial lorsque celui-ci est disponible
-Le bouton y sert à réinitialiser la caméra (la placer derrière notre perso)
-Le bouton x sert à sauter
-Maintenir le bouton Zl permet de se changer en calamar
-Maintenir le bouton Zr permet de tirer avec son arme principale
-Le bouton R permet d'utiliser son arme secondaire quand notre niveau d'encre le permet
-la croix permet de changer l'arme secondaire en mode solo ou alors de demander de l'aide ou féliciter un compagnon en mode online.


Avec une manette classique ou wii u pro (uniquement pour le joueur n°2 quand vous jouez à 2 joueurs en local) :
-Le stick analogique gauche sert à se déplacer
-Le stick analogique droit sert à changer l'angle de la caméra
Vous pouvez maintenir le stick droit pour activer votre pouvoir spécial lorsque celui-ci est disponible
-Le bouton y sert à réinitialiser la caméra (la placer derrière notre perso)
-Le bouton b sert à sauter
-Maintenir le bouton Zl permet de se changer en calamar
-Maintenir le bouton Zr permet de tirer avec son arme principale
-Le bouton R permet d'utiliser son arme secondaire quand notre niveau d'encre le permet


Mon avis :
Splatoon me faisait de l'oeil depuis un moment et j'ai finalement craqué et franchi le cap en l'achetant, il y a quelques jours. Je dois bien avouer que je ne suis pas du tout déçu par ce jeu de tir super sympa et coloré !!

Le concept de ce jeu de paintball à base de calamars extraterrestres, de gros flingues à peinture bien loufoques (par exemple un rouleau à peinture géant), est novateur et très rafraîchissant. C'est un vrai régal d'asperger de peinture tout le décor, enfin ce qui est aspergeable évidemment, ainsi que ses adversaires.


Si bien qu'en dépit du fait que nous soyons ici en présence d'un jeu de tir, la violence inhérente à ce type de jeu est minimisée grâce à cet univers coloré où l'on s'asperge joyeusement à coup de peinture. Donc oui on peut se débarasser de ses adversaires ou se faire éliminer, mais on repart quelques secondes plus tard du point de départ.

Cela reste donc plutôt choupimignon et devrait permettre à un plus grand nombre de joueurs de tous âges d'y jouer (enfin il vaut quand même ptet mieux attendre 7-10 ans (selon les enfants) parce que ça reste du tir).


L'univers du jeu est bien fun et barré, l'esthétique est vraiment plaisante avec ce côté un peu "manga" super coloré, les reflets et les jeux de lumière sur la peinture sont très réussis. Le bestiaire en mode solo est plutôt sympa, avec des ennemis aux propriétés spécifiques et les infos sur l'univers du jeu sont très intéressantes (encore faut-il les débloquer à l'aide des parchemins ;) ).

En revanche le gros du jeu est quand même centré sur le mode multijoueur en ligne (il y a quand même de quoi faire en solo ou à deux joueurs, mais c'est pas la majeure partie du jeu), donc si ce n'est pas trop votre came, vous risquez sans doute d'être déçus.

Pour les autres ça devrait être que du bonheur, car les modes de jeux sont assez variés (ils le seront encore plus après la mise à jour d'août) et qu'on a plaisir à mettre la pâtée (ou se faire dérouiller également) à des gens inconnus. Le système de jeu fait qu'on est pas trop frustré en cas de défaite et qu'on a toujours envie de remettre le couvert.

Le matchmaking regroupe en principe les joueurs par niveau pour éviter les grosses disparités, néanmoins selon les heures de jeu vous pourrez vous retrouver contre des joueurs bien meilleurs que vous. Honnêtement ça ne pose pas trop de problèmes, car même s'ils disposent d'un meilleur équipement, il arrive qu'avec de bons partenaires et un poil de stratégie on puisse battre des joueurs coriaces.

En plus comme on gagne de l'expérience après chaque match, tout le monde peut avoir un gros niveau en cumulant les parties, mais ça ne prouve pas pour autant que le joueur en face est super balèze. Donc dans l'ensemble les matchs sont plutôt bien équilibrés et l'issue incertaine jusqu'au bout.

Ce qui est cool également c'est que le jeu évolue via des mises à jour qui semblent être prévues à intervalles assez réguliers au moins pendant quelques temps, rajoutant des maps, des modes de jeux, des accessoires...etc. c'est donc plutôt vachement bien de le voir évoluer au fur et à mesure. Ma seule crainte c'est de voir apparaître à plus ou moins long terme des dlc payants (comme on en a eu sur Mariokart 8 par exemple) et ça par contre ce serait naze.

Néanmoins je vais quand même faire un ou deux reproches, le premier n'est pas spécifique à Splatoon mais à la quasi totalité des jeux vidéos depuis quelques générations : l'absence de manuel digne de ce nom !! Ici outre l'habituel gos volume sur les risques encourus en jouant, on a juste un feuillet traduit en une dizaine de langue qui dit grosso merdo : si tu veux lire le manuel, ben tu dois le lire en ligne sur ta console...

Mais merdeuh, moi je veux pouvoir me plonger dans l'univers du jeu grâce à un petit manuel (avec les commandes, l'histoire du jeu et ce genre de trucs), sitôt sorti du magasin et en attendant de rentrer chez moi et de pouvoir y jouer.

Quand on a connu l'époque glorieuse des 80-90 (nes et snes par exemple) avec du vrai bon manuel plein de tips et d'astuces ou de petits dessins des persos...etc. (voire même pour certains rpg le manuel de solution vendu avec le jeu et fourmillant de magnifiques artworks) ben ça fait chier de payer le jeu la peau des rouleaux (certains jeux neufs sont à 70 boules quand même) pour ne même pas avoir un livret décent à l'intérieur...

Mon autre petite déception c'est que le jeu soit surtout axé multijoueur en ligne et ne permette pas de jouer à plus de 2 dans la même pièce. Alors qu'il aurait sans doute pu être envisageable de jouer jusqu'à 5 (1 sur le wii u gamepad) et les 4 autres en écran splitté sur la TV (ou au moins 4 comme dans Mariokart 8). Du coup forcément on y perd un peu en convivialité "sur place".

Pour pouvoir jouer en famille ou entre potes, faudra soit faire vachement tourner les manettes (genre mini tournoi) ou alors que tout le monde ait sa propre wii u, son jeu Splatoon et qu'on joue chacun chez soi, mais en étant ensemble dans la partie. De plus vous n'aurez accès qu'au mode de jeu présent dans le dojo à savoir l'éclate de ballons.

Dans le même ordre d'idées c'est dommage qu'on ne puisse pas être plusieurs en local à aller jouer en mode online, histoire de se friter contre le reste du monde mais à plusieurs joueurs en même temps.

Là pour le online, si vous êtes en famille ou entre amis, ben ce sera chacun votre tour en passant le wii u gamepad, donc forcément ça fait un peu baisser l'ambiance dans la pièce. Bon après il reste toujours la possibilité de vanner celui qui joue, mais c'est quand même moins marrant que de se foutre de lui quand tu viens de réussir toi-même à le buter en traître (en tout cas c'est mon opinion hein ^^').

Il n'est visiblement pas non plus possible de communiquer vocalement avec les autres joueurs en cours de partie (ça limite un peu la stratégie pour le coup).Après c'était déjà le cas sur MK8 (pouvoir se parler 10 secondes lors du choix des courses, via le gamepad, c'est pas vraiment du chat vocal lol) donc bon, guère étonnant à ce niveau que Big N ne veuille pas courir le risque des dérives inhérentes au chat en jeu.

Donc même si Splatoon a la plupart des ingrédients pour devenir le Mariokart du jeu de tir (personnages attachants, univers très fun, déjanté et coloré, beaucoup de maps, accessoires...etc.), il reste quand même en dessous au niveau du multi local puisque ce dernier n'est jouable qu'à 2 sur Splatoon et ça c'est bien dommage.

Quoi qu'il en soit, j'ai hâte d'être au 6 août pour la grosse mise à jour qui devrait permettre de booster encore plus l'intérêt du jeu et d'améliorer le jeu entre amis en ligne (si vous voulez jouer avec moi d'ailleurs c'est MisterZombi mon pseudo nintendo network) puisqu'on pourra vachement plus configurer les parties.

En bref, vous l'aurez compris, grâce à son esthétique colorée et loufoque, son pitch frais et novateur, Splatoon est l'un de mes coups de coeur vidéoludique du moment. Je ne me lasse pas de jouer en ligne et de me prendre des pilées contre des inconnus du monde entier, de booster mes équipements et personnaliser mon perso.

Même en l'état il y a de quoi faire niveau modes de jeu, maps, équipements...etc. mais ça va s'étoffer encore plus par la suite via quelques mises à jour et ça c'est toujours chouette.

Après je regrette quand même l'impossibilité de pouvoir jouer à 4 ou 5 dans la même pièce et que le mode multi en local ne soit pas plus poussé. Ainsi que l'absence d'un livret digne de ce nom, mais bon, ça je pense qu'il faut que je me fasse une raison et que j'arrête d'espérer de ce côté là...

En bref bis, si vous êtes fans de jeux de tir, de paintball, d'univers déjantés et de multi online alors foncez vous procurer Splatoon, vous ne serez pas déçus !!

Question bonus : Vous possédez déjà Splatoon ? Il vous fait envie ?

Question bonus bis : Vous avez déjà fait du paintball en vrai ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeux vidéos
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 20:53

Il y a un bail que je n'avais pas posté d'articles sur les jeux vidéos (faut dire qu'avant la reprise BD, ça faisait un moment que j'avais pas posté tout court ), pourtant j'y joue toujours et même plus ces derniers temps qu'avant.


http://img2.generation-nt.com/nintendo-wii-logo_00021898.jpg


Xenoblade Chronicles est un JRPG (jeu de rôle japonais) sur la Wii développé par Monolith Soft et édité par Nintendo depuis le 19 août 2011 en France. Le jeu a été commercialisé seul ou également dans un package contenant une manette wii classique rouge (j'ai pour ma part commandé cette version). La PEGI le déconseille aux moins de 12 ans.


http://www.adobuzz.com/files/uploaded/xenoblade-chronicles.jpghttp://www.girlsfrag.com/wp-content/uploads/2011/08/d%C3%A9balage-xenoblade-chronicles.jpg


Sur un monde entièrement composé d'eau, deux Dieux mécaniques mesurant plusieurs centaines de kilomètres Bionis (Kyoshin en VO) et Mékonis (Kishin en VO) se sont livrés un combat acharné pendant plusieurs siècles, jusqu'à leur extinction.

La vie s'est développée sur leurs corps fossilisés, sur Bionis les Homz sont apparus tandis que sur Mekonis ce sont les Mékons (sortes de robots) qui sont arrivés. Ces deux peuples se livrent une guerre acharnée depuis toujours, mais Dunban, un combattant Homz, est parvenu à mettre fin à la guerre en repoussant les Mékons grâce à sa puissante épée Monado.

 


Le principe du jeu et le gameplay :


http://image.jeuxvideo.com/images/wi/x/e/xenoblade-chronicles-wii-1314285000-291.jpg
Un an après la fin de la guerre, on incarne Shulk, un bricoleur de la colonie 9, fasciné par l'épée Monado et qui cherche à en percer tous les mystères. Il faut donc diriger Shulk (et ses compagnons lorsqu'il en a) à travers les mondes de Bionis et Mekonis, afin de percer les secrets que renferment l'épée Monado.

Comme dans tout bon RPG, le jeu se compose principalement d'exploration et de combats, au cours desquels on gagne de l'expérience, de l'argent, divers objets et équipements, en bref tout ce qui permet de rendre nos personnages plus performants.

Les phases de combat :


http://www.legendra.com/media/screenshots/wii/xenoblade_chronicles/xenoblade_chronicles_screen_43.jpg
Ici les ennemis se trouvent directement dans l'environnement (ce que personnellement je préfère aux jeux où ils apparaissent aléatoirement), ce qui permet de choisir si l'on veut se battre ou non (certains combats se déclenchent obligatoirement) et parfois d'éviter de tourner en rond des heures dans l'espoir d'être attaqué.

Les combats m'ont un peu décontenancé au tout début. En effet, puisqu'ils ne sont pas au tour par tour, je m'attendais à devoir bourriner sur les touches pour réaliser différents coups et enchaînements, comme dans un hack and slash

Mais en fait pas du tout, notre personnage frappe automatiquement de temps en temps (c'est ça qui m'a fait bizarre au début) mais rassurez-vous, nous ne sommes pas passifs pour autant pendant les combats.

En effet, il faut diriger son personnage (se rapprocher des ennemis, passer dans leur dos...etc.) et choisir parmi les "arts" disponibles pour infliger encore plus de dégâts.

Les arts sont des techniques spéciales qui ont différents effets (soigner, étourdir les adversaires, les blesser...etc.) et que vous pouvez utiliser au bout d'un certain laps de temps.

Autant dire qu'il vous faudra faire preuve de stratégie, si vous voulez venir à bout des adversaires les plus coriaces (craquer tous ses arts dès qu'ils sont dispo ça paye pas des masses lol) surtout qu'il y a parfois des énormes vagues d'ennemis ou des monstres gigantesques.

Au fur et à mesure du jeu et de votre montée en niveaux, vous gagnerez de nouveaux arts, de nouvelles compétences et de nouveaux pouvoirs qui vous seront très utiles pour mener à bien vos combats.

Lorsque Shulk est accompagné, vos actions en combat vous aident à remplir une jauge de groupe qui vous permettra de déclencher des enchaînements dévastateurs (vous choisissez les actions qu'accomplissent chaque membre du groupe et pendant ce laps de temps vos ennemis ne peuvent pas attaquer), ressusciter un partenaire décédé...etc.

Plus tard dans le jeu, vous serez également capable de prédire l'avenir à certains moments du combat. C'est à dire que vous saurez quel ennemi va attaquer lequel de vos persos et les dégâts qu'il infligera, à vous donc de réfléchir et de trouver rapidement une parade pour changer l'avenir !!

Grâce à tous ces éléments, les combats sont très riches, intéressants et intenses. Du coup c'est pas lassant d'enchaîner les combats pour essayer de faire grimper de niveau ses persos (ce qui n'est pas le cas de tous les RPG).

 

Après chaque affrontement, vous regagnez les points de vie perdus au cours des combats et si jamais vous veniez à décéder vous vous retrouvez directement au dernier point de passage que vous avez exploré. Vous pouvez également sauvegarder à tout moment au cours du jeu (en dehors des combats) ce qui évite d'avoir à refaire plein de fois la même chose lorsqu'on meurt avant un point de sauvegarde.

 

Après cette petite incursion (façon de parler) dans le système de combat, je vais vous parler un peu plus de l'environnement du jeu.

L'exploration du monde :


http://image.jeuxvideo.com/images/wi/x/e/xenoblade-chronicles-wii-1314285000-322.jpg
Outre les combats, une grosse partie du jeu va consister à crapahuter dans le monde de Xenoblade Chronicles et le moins que l'on puisse dire c'est que ce monde est immense (et c'est tant mieux ^^).

Le truc chouette c'est que le simple fait de se ballader et de découvrir de nouveaux territoires va permettre à nos personnages de gagner un peu d'expérience (après tout, les voyages forment la jeunesse ^^).

Autre point que j'apprécie beaucoup, la présence d'objets à collectionner dans chaque zone que vous explorez. Ces objets sont représentés par des boules lumineuses disposées un peu partout et aléatoirement (le contenu est également aléatoire).

Le fait de vous amuser à collectionner ces items (rien ne vous y oblige) et de les placer dans votre encyclopédie vous permettra de gagner différents équipements...etc. pour vos personnages.

Outre l'aventure principale qu'il vous faudra mener à bien, vous pouvez parler aux différents habitants que vous croisez et certains d'entre eux vous proposeront des quêtes annexes ou de troquer des objets. Ces quêtes annexes sont complètement facultatives, mais vous permettront de vous faire de la monnaie, d'acquérir des objets rares...etc. si vous les menez à bien.

Ces quêtes annexes, sont diverses et variées : ça peut aller de l'éradication de monstres spéciaux (plus résistants que leurs congénères de la même espèce), délivrer des messages à d'autres personnes, en passant par la recherche d'objets...etc.

Lors de vos déplacements, vous aurez parfois l'occasion d'organiser des "têtes-à-têtes" entre les membres de votre groupe. Durant ces moments particuliers (qui ne sont jouables que lorsque certaines conditions sont réunies) vous assisterez à des dialogues entre vos personnages et il vous sera demandé de choisir certaines répliques.

Vos choix influeront sur les relations entre les membres concernés, plus leur relation est au beau-fixe et plus l'équipe sera performante en cours de combat (ça permet notamment de rallonger la durée des enchaînements).

Au cours de l'aventure, vous aurez également la possibilité de remporter des trophées en accomplissant certaines actions (tuer un certain nombre d'ennemis, fouiller des zones...etc.), ça ne rapporte rien de spécial lors de l'obtention, mais permet de rallonger encore plus la durée de vie du jeu (qui visiblement rien qu'en faisant la quête principale est déjà conséquente).

Les jours et les nuits se succèdent au cours de l'aventure, faisant varier la lumière, ainsi que les ennemis présents (certains monstres ne sortent que la nuit...etc.), donc pour tout voir et tout faire, il vous faudra jongler entre la journée et la soirée (vous pouvez changer l'heure du jour à tout moment pendant le jeu).

Au cours de votre exploration du monde vous trouverez des sortes de points de passage, une fois trouvés vous pourrez vous y téléporter à tout moment afin d'éviter de perdre des heures à retraverser les immenses paysages du jeu.

Les commandes du jeu :

Avec la wiimote et le nunchuk :

Le stick du nunchuk permet de se déplacer.
Le bouton C permet d'ajuster la caméra
Le bouton Z sert à cibler les ennemis ou donner des ordres à ses partenaires en combat
Le bouton A sert à valider, parler aux gens et examiner des choses.
Le bouton B sert à annuler et à sauter.
Le bouton - sert à afficher le menu (inventaire...etc.)
Le bouton + sert à mettre les cinématiques en pause et afficher des infos en jeu
Le bouton 1 sert à afficher la carte de la zone
Le bouton 2 sert à troquer avec certains personnages

Avec la manette classique (je joue comme ça) :

Le stick analogique gauche sert à se déplacer
Le stick analogique droit sert à changer l'angle de la caméra
Le bouton b sert à sauter et à annuler
Le bouton a sert à parler, examiner et confirmer
Le bouton y sert à troquer
Le bouton x sert à afficher le menu
Le bouton - sert à afficher la carte de la zone
Le bouton + sert à mettre les vidéos en pause et afficher des infos en jeu
Maintenir le bouton Zl permet d'ajuster la caméra
Maintenir le bouton Zr permet de donner des ordres pendant les combats


Mon avis :


http://www.games-art.fr/wp-content/uploads/2011/07/xenoblade-chronicles_icone.jpg
Vous l'aurez ptet déjà compris au vu de la pavasse précédente, mais ce Xenoblade Chronicles est un immense coup de coeur pour moi !!! Le jeu est sous-titré en français, vous pouvez choisir si vous préférez jouer avec les voix japonaises ou anglaises.

C'est un RPG de toute beauté, super fluide et sans temps de chargements (juste lors des passages dans une zone fermée et encore), avec des décors immenses qu'on peut fouiller à loisir.

Le système de combat est très bien pensé et fourmille de bonnes idées (comme par exemple la vision de l'avenir), la diversité des ennemis et des possibilités d'actions en combat permet d'empêcher qu'ils soient rébarbatifs à la longue.

Toutes les quêtes annexes, les objets à collectionner par zones et les trophées permettent de rajouter de longues heures à la durée de vie du jeu et de faire plaisir aux collectionneurs aigüs (dont je fais partie).

La présence du sociogramme est également une très belle trouvaille, le fait de pouvoir renforcer ses liens avec les habitants que l'on croise et les membres du groupe est vraiment bien pensé. C'est une option sympa qui donne envie de s'impliquer dans la vie des gens qu'on croise.

J'ai oublié d'en parler dans la partie précédente, mais j'aime beaucoup également la possibilité de pouvoir créer des gemmes à partir de matières premières. Pour se faire il faut utiliser une machine spéciale (qui se débloque un peu plus loin dans le jeu) et bien se servir des compétences de ses personnages pour tenter de créer les gemmes les plus puissantes possibles. Il est ensuite possible de les équiper sur certaines armes ou vêtements afin de leur conférer de précieux bonus.

Autre point que j'ai oublié à propos des ennemis cette fois, tous ne réagissent pas de la même façon. Certains cherchent à se faire oublier quand vous êtes dans les parages, d'autres vont vous attaquer s'ils vous voient ou vous entendent. Certains vont également vous attaquer si jamais vous vous en prenez à un membre de leur groupe, il faut donc être très prudent lors de vos excursions et bien analyser à quel type d'ennemi vous allez vous frotter.

Pour l'instant je ne suis pas allé bien loin dans l'aventure, j'ai par contre passé plusieurs heures à me ballader un peu partout dans la Colonie 9 (premier lieu où on débarque), en faisant plein de quêtes annexes et en cherchant des objets pour mon encyclopédie.

Je m'amuse également beaucoup à essayer d'attaquer des monstres beaucoup plus balèzes que moi et essayer de les avoir à l'usure (ça marche rarement ) ou de faire du troc avec les gens que je croise.

En bref, un des meilleurs RPG du moment sur Wii pour ne pas dire "THE" RPG à posséder absolument. Un soft super riche qui promet des heures et des heures de jeu, des tonnes de trouvailles super sympas (amitié, système de combat, objets à collectionner, j'en passe et des meilleures), des combats épiques contre des hordes de monstre et des boss géants... Des graphismes superbes, un jeu fluide et sans interminables temps de chargement.

 

En bref bis que du bonheur !!!

 

 

Question bonus : Vous connaissiez déjà Xenoblade Chronicles ? Il vous tente ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeux vidéos
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 17:47

Il y a des mois de ça, que cet article aurait du voir le jour (à l'époque ça aurait été sur mon autre blog par contre), puisqu'il s'agit d'un jeu que j'ai acheté et fini aux alentours de sa date sortie. Ce billet entre donc dans le cadre de mon Video Game Challenge.


Challenge-jeux-video-copie-1

Donkey Kong Country Returns est un jeu de plate-formes en 2D, développé par Retro Studio et édité par Nintendo. Il est sorti en France le 3 décembre 2010 sur la Nintendo Wii.


http://jeux.ameriquebec.net/files/2010/12/donkey-kong-country-returns-wii-pochette.jpg

L'île de Donkey Kong se fait envahir par les Tikki (des masques tribaux animés), ces derniers hypnotisent tous les animaux de la forêt afin de voler toutes les bananes de l'île. Manque de bol pour eux, l'hypnose ne prend pas sur Donkey Kong et il est bien décidé à récupérer toutes ses précieuses bananes !!


http://img.jeuxvideo.fr/photo/03604042-photo-donkey-kong-country-returns.jpg

Le principe du jeu et le gameplay :


Donkey Kong Country Returns est comme son nom l'indique un retour aux sources et donc aux trois premiers volets de la série sortis sur Super Nintendo. Le but  du jeu est de finir tous les niveaux de chaque monde et de battre les Boss de fin de niveaux.

 

Le jeu se compose donc de 8 grands mondes distincts, chacun possédant sa propre ambiance, ses ennemis et ses caractéristiques spéciales : la jungle, la plage, les ruines, la grotte, la forêt, la falaise, l'usine et le volcan.


Chacun de ces mondes se compose de niveaux (entre 5 et 9 par mondes) et d'un niveau pour le boss. Une fois le boss vaincu, vous pouvez atteindre le monde suivant. Pour finir le jeu il vous suffit donc de terminer les niveaux et de vaincre le boss final.


Mais de nombreux autres challenges supplémentaires vous attendent dans ce Donkey Kong Country Returns. Tout d'abord, chaque niveau terminé, vous permet de le rejouer en mode chrono, le but étant alors de le finir le plus vite possible et de battre le meilleur temps de la console pour décrocher la médaille d'or (autant vous dire que c'est carrément  super  balèze).


En plus dans chaque niveau, vous pouvez récolter les 4 lettres Kong qui sont disséminées un peu partout. Si vous récoltez les lettres Kong de tous les niveaux, vous débloquez le niveau spécial de ce monde.

 

Ce niveau K, devra être effectué d'une traite puisqu'il n'y a pas de tonneaux de sauvegarde, ni d'objets permettant de se remettre de la vie et que ces niveaux sont très techniques.

 

A l'issue de chaque niveau K, vous obtenez une gemme, si vous réunissez les 8 gemmes, vous pourrez entrer dans le temple d'or une fois que vous aurez vaincu le boss final.


Dans chaque niveau, se trouvent également des pièces de puzzle (entre 4 et 9 il me semble), si vous dénichez toutes les pièces de puzzle du niveau, vous débloquez des nouvelles images, musiques, dioramas...etc. dans le menu du jeu. (j'avoue que je n'ai pas eu toutes les pièces de puzzle de chaque niveau (flemme)).


Un autre challenge bien plus corsé que les précédents vous attend également, si jamais vous êtes parvenus à entrer dans le temple d'or. Vous vous retrouverez dans un niveau très spécial, qui une fois terminé vous fera gagner le Miroir d'or.

 

Une fois ce miroir en poche, vous débloquerez un nouveau mode de jeu, le mode Miroir qui offre un énorme challenge : refaire tous les niveaux (mais de façon inversée comme si on les voyait dans un miroir) et avec un seul coeur (donc en gros vous avez pas le droit à l'erreur).


Les commandes du jeu (que je complèterai quand j'aurai plus la flemme de chercher dans le bouquin) :


Vous pouvez soit jouer en tenant votre wiimote à l'horizontale ou alors avec la Wiimote et le Nunchuk (c'est comme ça que j'ai joué pour ma part) dans ce cas de figure, vous vous déplacez à l'aide du stick directionnel et vous effectuez les différentes actions spéciales en secouant la wiimote et le nunchuk.


On retrouve les mouvements des anciens opus de la super NES, Donkey Kong est capable de marteler le sol avec ses mains (ne pas bouger et secouer la wiimote et le nunchuk) pour révéler des objets cachés ou étourdir les ennemis. Il peut également faire des roulades (maintenir le stick dans une direction et secouer la wimote) pour écraser ses daversaires ou prendre plus d'élan avant un saut.

 

Du côté des nouveautés, Donkey Kong peut maintenant souffler (maintenir le stick vers le bas et secouer la wiimote), ce qui lui permet de faire apparaître des objets cachés (en soufflant sur le décor) ou d'éteindre certains ennemis enflammés.


Diddy quant à lui est beaucoup plus rapide et agile que Donkey Kong et à l'aide de son jet-pack il peut planer pendant quelques secondes (très pratique quand on a raté son saut) lorsqu'il est en l'air.

 


Mon avis :


Ce Donkey Kong Country Returns a été un vrai régal à jouer pour moi, j'ai retrouvé les bonnes vieilles sensations et les heures de plaisir passées sur les opus de la Super Nes. Cet opus Wii en reprend d'ailleurs les principales ficelles.


Comme dans les anciens épisodes, il n'est pas rare de devoir recommencer plusieurs dizaines de fois certains passages tant ils demandent de la précision et de la concentration (les bons vieux scrollings par exemple lol), mais heureusement il est très facile de gagner des vies (on en gagne une toutes les 100 bananes récoltées ou lorsqu'on trouve un ballon rouge ou en échange de pièces bananes dans la boutique de Cranky) si bien que je n'ai jamais vu l'écran de Game Over.


C'est un vrai plaisir de retrouver les bonnes vieilles musiques de l'époque, même si ces dernières ont été un peu remixées, l'esprit reste le même. La bande-son est d'ailleurs une des forces de la saga, puisqu'elles accompagnent à merveille les différentes phases de jeu. D'ailleurs à l'instar des saga telles que Mario ou The Legend of Zelda, ce sont des musiques qui ont marqué des générations de joueurs.


Les graphismes du jeu sont tout simplement exceptionnels et sont bien au-dessus de la plupart des jeux qui tournent sur la Wii. Gros coup de coeur d'ailleurs aux niveau entièrement en ombres chinoises (peu nombreux malheureusement), qui en plus d'offrir une façon de joueur différente sont vraiment à tomber.


Pour celles et ceux qui ont l'habitude des Donkey Kong Country, on avance ici en terrain connu puisqu'on retrouve plein d'éléments des anciens épisodes tels que : les chariots de mine, les tonneaux de sauvegarde au milieu des niveaux, les lettres KONG, Rambi le rhinocéros, Cranky et sa boutique, les tonneaux qui propulsent, les niveaux bonus cachés, les musiques...etc.


En bref c'est que du bonheur, mais c'est également la source de ce qui moi m'a personnellement le plus frustré. En effet bien qu'on retrouve de nombreux éléments emblématiques, il en manque à mes yeux des tout aussi cultes.


Par exemple seul Rambi le rhino est présent, à la trappe Enguarde l'espadon, Winky la grenouille, Expresso l'Autruche et Squawks le perroquet (enfin il est présent, on peut l'acheter chez Cranky, mais il sert juste à désigner des objets oubliés, donc plus question de se faire transporter par lui).


Dans le même ordre d'idée, Cranky est le seul personnage secondaire de la famille Kong présent, exit Dixie, Funky, Candy...etc. Mais ce qui m'a le plus choqué et déçu,  c'est l'absence du grand ennemi de Donkey Kong : King K. Rool et ses Kremlings qui pour moi est aussi emblématique et indissociable de la franchise que le Bowser de Mario ou le Ganon (ou Ganondorf) de Link.


Pour finir dans les oublis, les niveaux aquatiques qui se déroulaient entièrement sour l'eau ont également été zappés, alors qu'ils étaient de loin les plus magnifiques des anciens opus, avec leur musique douce et relaxante (ce qui n'empêchait pas ces niveaux là d'être bien chauds lol). C’est également dommage qu’on ne puisse pas switcher entre Donkey et Diddy comme avant (Diddy quand il est présent est scotché au dos de Donkey).


Du côté des nouveautés de cet opus, on trouve d’abord le tonneau-fusée : une fois que Donkey Kong l’a enfourché, vous devrez guider le tonneau en appuyant plus ou moins vite pour le faire monter ou descendre.

 

C’est un ajout sympathique, mais il faut également souligner que les phases en tonneau fusée font partie pour certaines des moments les plus ardus du jeu (surtout si on essaye de choper les pièces de puzzle et les lettres en même temps) et vont vous demander de recommencer un paquet de fois la zone (le tonneau-fusée en scrolling avec la chauve-souris géante m'a demandé pas loin d'une centaines de vies et m'a donné une envie folle de balancer mes manettes dans la télé )


Autre ajout, lorsque vous avez perdu un certain nombre de vies dans un niveau (je crois que c’est 8), vous avez la possibilité de lancer le Super Donkey Kong, qui vous montrera comment terminer le niveau de la meilleure façon possible, mais ça vous fera perdre toutes les pièces et lettres accumulées dans le niveau (je peux guère vous en dire plus vu que je ne m’en suis jamais servi personnellement), à utiliser en dernier recours donc.


Le jeu propose également un mode multijoueur (j’ai pas trop eu l’occasion d’y jouer) qui permettra à deux joueurs de s’amuser ensemble. L’un contrôlant Donkey Kong et l’autre Diddy (qui pour l’occasion pourra tirer des cacahuètes avec ses pistolets), mais pour ma part j’ai trouvé que ça compliquait plus le jeu qu’autre chose et que c’était un bon moyen de s’engueuler entre frères et soeurs lol.


En bref, un excellent jeu et un retour en force de Donkey Kong Country, le jeu est assez ardu (limite impossible quand on veut tout faire à fond à fond lol) et offre donc un bon challenge(comme les anciens opus), ça fait donc plaisir de voir un jeu qui se finit en deux temps trois mouvements.

 

Malgré quelques petits défauts (pour ma part c’est surtout le fait qu’il manquait des trucs que je trouvais emblématiques dans les anciens opus), Donkey Kong Country Returns s’en sort haut la main et nous livre un jeu superbe graphiquement et très intense.

 

Que vous soyez fan de Donkey Kong, ou seulement de jeux de plate-formes, vous vous devez de posséder ce jeu !!!

 


Question bonus : Vous êtes un habitué des Donkey Kong Country ou pas du tout ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeux vidéos
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 09:58

Bon en ce dimanche, je vais inaugurer une nouvelle rubrique histoire de montrer que cette histoire de fusion c'est pas juste du flan. En plus d'avoir reçu la BD (Championzé) que Valérie m'a envoyée dans le cadre du loto BD de Mo'. J'ai également reçu un jeu que j'avais précommandé et que j'attendais donc avec une grande impatience depuis quelques temps et sur lequel j'ai déjà passé plusieurs heures.

Inazuma Eleven est un RPG (Role Playing Game : jeu de rôle) sportif consacré au football. Il a été réalisé par le studio Level 5 (à qui l'on doit également l'excellente saga des Professeur Layton) et est diponible par chez nous depuis le 28 janvier pour environ 34,90€ (même si là ça se voit pas la jacquette du jeu est brillante et c'est classe lol).


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/b/b9/Inazuma_Eleven.jpg
Le club de foot du collège Raimon va bientôt être fermé faute de joueurs et ce en dépit des efforts acharnés du capitaine Mark Evans, mais l'arrivée d'un nouvel élève au collège changera peut être la donne...


Mon test et mon avis :

Vous l'aurez peut être déjà compris, Inazuma Eleven est très inspiré de Captain Tsubasa (Olive et Tom) si bien que les supers tirs, techniques secrètes et autres effets spéciaux sont légions. C'est d'ailleurs justement ce qui m'avait intéressé quand j'en avais entendu parler depuis le temps que je voulais jouer à un Captain Tsubasa qui ne soit pas en japonais (comme je ne le parle pas, forcément ça perd un peu de son charme lol).

On incarne donc Mark Evans, le gardient de but de l'équipe du collège Raimon et on va se battre pour empêcher la dissolution du club de foot du collège. On se rend bien vite compte que l'intrigue est plus poussée que ça et que visiblement il y a toute une machination à l'oeuvre...

Le jeu est trè scénarisé et découpé en grands chapitres dans lesquels on a des missions à accomplir (ce qui n'empêche pas de pouvoir se ballader et discuter avec des gens), comme de se rendre à tel ou tel endroit...etc.

 

Au fur et à mesure qu'on avance dans le jeu (j'en suis pas encore trop loin je crois) on débloque de nouvelles possibilités, comme par exemple le fait de pouvoir recruter des joueurs pour son équipe (1000 différents en tout je crois), ou de se faire défier par d'autres gens.

Comme tout bon RPG, vos joueurs évoluent au fil des matchs ou défis qu'ils disputent, gagnant de l'expérience, de la motivation (qui sert de monnaie dans le jeu) et de l'amitié (qui sert à recruter de nouveaux joueurs).

 

Le fait de faire progresser vos joueurs est une partie très importante du jeu, puisque ça les rendra plus compétitifs et leur permettra d'apprendre de nouvelles techniques spéciales. Vous pouvez également acheter (ou trouver) des équipements qui permettront d'améliorer les caractéristiques de vos joueurs, tels que des crampons, des gants...etc.

Par contre comme il n'y a que deux types de défis pour faire évoluer ses joueurs (marquer un but en premier ou intercepter la balle, les deux à faire dans le temps imparti) et qu'ils peuvent arriver à tout moment quand vous vous balladez (comme quand vous marchez dans les hautes herbes à Pokemon) ça finira peut être par lasser certains joueurs (pour ma part ça va je ne m'en lasse pas ^^). Heureusement un peu plus tard dans le jeu vous pourrez rejouer les matchs que vous avez déjà faits et ainsi évoluer au cours d'un match complet.

J'aime beaucoup le système de recrutement, puisqu'il est multiple. Premièrement en parlant aux gens, vous arriverez de temps en temps à faire venir du monde dans votre équipe. Sinon une fois que vous avez quelqu'un pour le recrutement, vous pouvez choisir de recruter des joueurs, par leur nom (d'où l'utilité des défis pour repérer des joueurs rigolos ou ayant du potentiel), leur poste ou par relations. Ce dernier point est très intéressant puisque plus vous vous ferez d'amis dans le jeu et plus vous aurez de possibilité de recruter de nouveaux joueurs (ne dit-on pas que les amis de mes amis sont mes amis lol).


Les commandes du jeu :

Lorsque vous vous balladez vous pouvez utiliser la croix directionnelle pour vous déplacer où le stylet (auquel cas il suffit de le faire glisser où vous voulez aller et d'appuyer sur les gens/objets avec lesquels vous souhaitez interagir), le bouton X sert à ouvrir votre sac à dos (qui contient plein d'infos, votre inventaire...etc.), le bouton B sert à courir pour vous déplacer plus rapidement et le bouton A à interagir avec l'environnement.

En match et en défi par contre, tout se passe au stylet. Je dois avouer que lors du premier entraînement lorsque j'ai vu ça, je me suis dit que c'était trop la merde et que ça allait me gonfler rapidement de pas pouvoir me déplacer avec la croix. Mais en fait c'est déroutant au début, mais le coup de main vient très vite et finalement heureusement que tout se joue au stylet.

Du coup vous pointez un joueur avec le stylet, vous déplacez le stylet si vous voulez le faire courir ou alors vous cliquez là où vous voulez le faire passer ou tirer. Lorsque des joueurs tirent, entrent en contact...etc. ça ouvre une petite "cinématique" dans laquelle vous devez choisir l'action à effectuer (c'est également là que vous pouvez choisir les actions spéciales lorsqu'il y a lieu d'en avoir) le résultat sera déterminé selon les différentes statistiques des personnages impliqués et l'élément qui leur est rattaché.

Graphiquement le jeu est très joli, que ce soit lors des phases de déplacement, lors des petites scènes au cours des matchs, défis...etc. ou des véritables cinématiques qui émaillent l'histoire (qui sont tout à fait du niveau de celles du Prof Layton si ça peut vous donner un ordre d'idée) et qui sont vraiment magnifiques. Le jeu peut également se jouer jusqu'à quatre joueurs avec la connexion wi-fi (je ne peux pas vous en dire plus, car c'est rare que j'utilise les modes multi-joueurs ^^') et permet également de s'échanger des footballeurs.

 

 

En bref Inazuma Eleven est un jeu très réussi, qui a une bonne prise en main et permet de bien customiser ses joueurs (équipement, techniques...etc.). Je regrette juste que les cinématiques aient été francisées (en général les doublages français sont beaucoup moins bons que les voix japonaises) et qu'on ait pas la possibilité de les voir en vostfr (ce que je reprochais déjà aux épisodes de Layton).

Le jeu peut s'avérer répétitif pour les moins patients d'entre vous, pour les autres (dont je fais partie) vous passerez des heures et des heures à faire défier, évoluer, équiper et recruter vos persos en vue de créer une super team ultime. Donc si comme moi vous êtes fan d'Olive et Tom et que les RPG ne vous rebutent pas, jettez-vous sur Inazuma Eleven !!


Question bonus : Si vous pouviez avoir une technique footballistique spéciale ce serait quoi (genre super tir, dédoublement...etc.) et quel serait son nom (le tir de l'aigle par exemple) ?

 

 

Info bonus : Inazuma Eleven a été adapté en manga et en anime.


Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeux vidéos
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 12:55

Il est plus que temps que je vous présente le premier jeu vidéo que j'ai terminé dans le cadre de mon Video Game Challenge (ça fait déjà une semaine ou deux que je l'ai fini en plus ^^'), d'autres suivront tôt ou tard (selon ma motivation et mon temps libre lol). Bon par contre je dois prévenir tout de sutie que les âmes sensibles peuvent s'abstenir.


Challenge-jeux-video.jpg
Manhunt 2 est un jeu développé par Rockstar et édité par Take-Two Interactive, il est sorti sur Wii, PSP et PS2 en octobre 2008. J'ai pour ma part joué à la version Wii et c'est donc de cette dernière que je vous parlerai plus en détail.


http://lecalmeavantlatempete.ca/wp-content/uploads/2008/03/manhunt2wiiboxart2resized.jpg


Dans ce jeu on incarne Daniel Lamb, un homme à lunettes qui se réveille dans un asile psychiatrique où sont enfermés les plus dangereux psychopathes, pour retrouver sa mémoire Daniel va devoir s'en échapper et enquêter sur son passé...

  http://www.wiids.co.uk/wp-content/uploads/2009/01/manhunt-2-09.jpg
Le principe du jeu et le gameplay :

En raison de son contenu très violent et choquant, ce jeu a été longtemps repoussé avant de pouvoir sortir en Europe et surtout a été très édulcoré.

Heureusement, la version américaine du jeu n'a pas été censurée et il est donc possible d'y jouer en version originale (c'est ce que j'ai fait, vive l'import lol) car selon moi acheter un jeu violent où la violence a été enlevée (ou réduite au strict minimum en rajoutant des effets de brouillard et autre) ça n'a pas vraiment d'intérêt. C'est un peu comme de manger un hamburger sans viande dedans, ça dénature le principe (sorry pour la comparaison vaseuse lol).

Dans Manhunt 2, on incarne Daniel Lamb dont on découvrira le passé au fur et à mesure de l'aventure. Mais Danny est un peu (beaucoup) perturbé et dérangé et en plus il est poursuivi par des hommes qui semblent vouloir sa peau. Du coup il n'hésite pas à tuer tout le monde et ce n'est pas toujours joli joli car il utilise tout ce qui lui tombe sous la main pour se débarrasser de ces assaillants (sacs en plastique, fil barbelé, pied de biche, scie, hache, tenailles, pistolet, fusils...etc.).

Vous pouvez vivre l'aventure de deux façons différentes, y aller comme un bourrin et ce faisant vous faire repérer par vos ennemis. Vous les affronterez donc en combat à mains nues ou armé, un peu à la façon d'un beat them all, ce qui est à mon sens moins intéressant et parfois plus difficile.

Ou alors vous pouvez miser sur l'infiltration en vous cachant dans les zones sombres, en marchant doucement pour ne pas faire de bruit...etc. et c'est là que le jeu prend toute sa saveur, puisque si vous ne vous faites pas repérer vous aurez alors la possibilité d'achever vos ennemis directement (de manière très brutale il faut bien l'avouer) en reproduisant les commandes indiquées à l'écran.

Pour déclencher ces séquences, il faut suivre votre ennemi sans qu'il vous repère, plus vous le suivez longtemps et plus vous l'éxécuterez de manière atroce et en prenant votre temps. Chaque arme possède donc trois façons différentes de tuer (de la plus "douce" à la plus brutale) auxquelles s'ajoutent des morts spéciales qui dépendent de l'environnement et sont représentées par une tête de mort sur le petit radar (utiliser un compteur électrique, des toilettes, une grosse presse...etc.)

Le jeu se découpe en plusieurs chapitres, chaque chapitre commence et termine par une cinématique qui vous en apprendra un peu plus sur l'histoire. Les armes que vous avez récupérées ne seront en votre possession que le temps du chapitre, il vous faudra en récupérer d'autres à chaque nouveau chapitre (on est d'ailleurs souvent amené à choisir quelle arme on va garder pour la suite du chapitre, puisque Daniel Lamb n'a pas des poches illimitées lol)

 


Les commandes du jeu :

Tout d'abord je les cite de mémoire et comme j'ai la flemme de chercher dans le manuel ou de relancer le jeu, c'est possible que ça ne soit pas exactement ça, donc je m'en excuse d'avance. Tout se joue à la wiimote et au nunchuk :

pour se déplacer il faut utiliser le stick du nunchuk, si vous l'inclinez complètement, Daniel se mettra à courir (ce qui est plus bruyant) et à contrario si vous l'inclinez peu, il marchera tout doucement.

Il faut maintenir le bouton A lorsque vous suivez un ennemi pour pouvoir ensuite lancer une exécution (pour se faire reproduire les mouvements présents à l'écran) plus vous maintenez longtemps et plus le niveau de gore augmente.

Le bouton C vous permet de viser lorsque vous avez une arme à feu, il vous suffit ensuite d'appuyer sur le bouton B pour tirer.

Pour vous battre à mains nues ou armé, lorsque vous avez été repéré il vous suffit de balancer la wiimote et le nunchuk comme si vous donniez des coups de poing.

Le bas de la croix de la wiimote vous permet de naviguer entre les différentes armes que vous avez ramassées dans le niveau en cours (certaines armes sont à usage unique et d'autres finissent par se casser après quelques utilisations)

Voilà à peu près ce dont je me souviens au niveau des commandes.


Mon avis :

Tout d'abord je vais commencer par pousser un coup de gueule sur le fait que le jeu ait été censuré en Europe, ce que je trouve particulièrement débile, dans la mesure où le fait qu'il y ait marqué jeu interdit aux moins de 18 ans (enfin 18+ pour la pegi) sur la jaquette est largement suffisant pour savoir que le jeu qu'on va avoir entre les mains est justement pas pour les plus jeunes et les plus sensibles.

A partir de là, à quoi bon enlever une des particularités et des forces du jeu (son ultra-violence). Plutôt que de censurer à tout va dès que c'est pas politiquement ou moralement correct, il vaudrait mieux vérifier que les jeux ne sont pas vendus à des publics qui ne leur sont pas destinés. Parce que c'est trop facile après de dire que si un gamin a pété les plombs ou autre c'est parce qu'il jouait à des jeux violents... (vaut mieux que je ferme là la parenthèse sinon je suis parti pour un monologue géant à l'encontre des détracteurs du jeu vidéo lol)

Manhunt 2 est certes un jeu ultra violent, mais c'est également un jeu d'action/infiltration très sympa au scénario bien ficelé et très intéressant (les flashbacks sur le passé de Dany, la quête de sa mémoire...etc.) digne d'un bon thriller.

Malgré tout le jeu n'est pas parfait non plus et j'ai quelques reproches à lui faire, notamment au niveau des caméras pas toujours bien placées par exemple, l'IA qui laisse parfois un peu à désirer (ennemis qui se bloquent les uns les autres...etc.) et surtout ce que j'ai trouvé le plus dommage, c'est que dans les derniers chapitres du jeu, quand apparaissent les armes à feu l'infiltration disparaît pas mal.

En effet ça se transforme plus en gun fight puisque la plupart des endroits sont blindés d'ennemis armés jusqu'aux dents qui nous attendent de pied ferme, dans ces conditions il est donc plutôt difficile d'y aller à l'arme blanche lol. Mais d'un autre côté ça reste assez logique puisque l'étau se resserre autour de Danny, il est donc normal que la difficulté augmente et que l'action s'intensifie.

J'aurai également aimé avoir plus de liberté et pouvoir faire ce qu'il me chante quand je le veux, l'action est très linéaire puisqu'elle est découpée en chapitres. J'aurai adoré avoir autant de liberté que dans un GTA, et je pense qu'un mix des deux serait génial (le côté libre de GTA ajouté aux façons de tuer de Manhunt 2).

En bref un bon jeu bien sanglant et défouloir avec une intrigue bien sympa qui nous plonge au coeur de la noirceur humaine. Donc si vous avez le coeur bien accroché et envie de vous offrir un voyage dans la folie Manhunt 2 est fait pour vous, sinon passez votre chemin.

 


Question bonus : Vous aimez les jeux violents ou pas du tout ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Jeux vidéos
commenter cet article

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Mes vidéos

Ma chaîne Youtube (présentation de jeux de société et de diverses choses)



Ma chaîne Dailymotion (comme pour Youtube mais ailleurs ^^)


 

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.