Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:41
Je vous préviens tout de suite, cet article sera un peu spécial et va être en construction pendant un petit moment (le temps que je finisse de tout lire)
challenge-stephen-kingIl va être réalisé dans le cadre du Challenge Stephen King de Neph. Je vais donc vous présenter son dernier recueil de nouvelles paru en France début mars 2010 chez Albin Michel (avec une couverture psychédélique, qui brille de partout (là en statique ça pique l'oeil donc désolé))

http://club.stephenking.free.fr/img/NEWS/janvier/2010/Juste-avant-le-crepuscule--Albin-Michel--mars-2010.jpg
Juste avant le crépuscule (Just after sunset en VO) marque le retour aux nouvelles, de mon écrivain favori et donc afin de marquer le coup, j'ai décidé de présenter chaque nouvelle avec un petit résumé de l'histoire (mais bon comme d'hab vous attendez pas à ce que je vous dévoile grand chose lol) et mon avis sur la nouvelle.

C'est donc un exercice de style totalement nouveau auquel je me livre ici, je ne sais pas si ça rendra bien, si c'est pertinent de faire comme ça...etc. donc j'attends bien sur vos retours, pour savoir si à l'avenir je présente les nouvelles de cette façon ou pas. Bon fini la théorie à deux balles, entrons dans le vif du sujet.



Tout d'abord les pages 11 à 15 sont réservées à l'introduction, dans laquelle, fidèle à ses habitudes Stephen King s'adresse à nous (son fidèle lecteur^^) et nous explique qu'il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas écrit de nouvelles et que c'est pas forcément évident de s'y remettre. Malgré ça, il adore écrire des nouvelles (et des romans en général) et il compte bien continuer aussi longtemps que possible à le faire. Voilà en très résumé l'Intro du recueil.

Rien qu'à la lecture de ces quelques lignes, j'étais déjà tout excité, ressentant les bonne vieilles sensations familières que j'ai toujours eues en lisant mon auteur chouchou. Maintenant qu'on a torpillé l'intro, place aux nouvelles.

-Willa (Willa en VO (p.17-42)) :

Des voyageurs patientent dans une gare, ils attendent le train qui les conduira à bon port. David s'aperçoit que sa femme Willa est partie, lasse d'entendre. Il va donc partir à sa recherche, en dépit des avertissements des autres passagers...

Mon avis sur Willa :

Il s'agit de la première nouvelle qu'il a écrite depuis des années et des années, et comme il l'a dit, contrairement au vélo, l'art d'écrire des nouvelles ça peut se perdre.

Je ne veux pas dire par là que cette nouvelle est mauvaise, au contraire, elle est très sympa et m'a beaucoup plu, David et Willa sont vraiment un joli couple, très touchant. Mais par contre ne vous attendez pas à avoir une méga pétoche en lisant cette nouvelle.

En bref, cette nouvelle commence très bien le recueil, tout en douceur et c'est un régal de retrouver Stephen King sur le territoire de la nouvelle.

En revanche grosse déception côté traduction, à plusieurs reprises j'ai buté sur des morceaux de phrases mal construites, des coquilles...etc. et mine de rien ça gâche un peu le rythme. J'espère qu'il n'en sera pas ainsi, tout le long du recueil... (affaire à suivre donc)

-La fille pain d'épice (The Gingerbread Girl (p.43-102)) :

Emily a vécu un drame familial, afin d'essayer de s'en remettre, elle quitte tout et part s'installer dans la petite cabane de son père, située sur la petite île de Vermillion Key. Cette île est quasiment déserte en dehors des vacances, ce qui est parfait pour se ressourcer, mais ça peut aussi se réveler très dangereux parfois...

Mon avis sur la fille pain d'épice :

J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, qui est bien plus longue que la précédente.

Elle est d'ailleurs découpée en mini chapitres, dont les titres donnent le ton de ce qui va se passer. On ressent bien les émotions de l'héroïne, le suspense est assez haletant et le raisiné coule pas mal lol.

Par contre j'ai pas été super fan de la fin, j'aurai préféré que tout ça se termine autrement. Malgré ce petit bémol, une nouvelle vraiment sympa et pleine d'action.

-Le Rêve d'Harvey (Harvey's Dream (p.103-113)) :

En ce samedi matin, Janet se dit que la vie est plutôt monotone, elle va bien vite regretter d'avoir pensé ça, lorsque son mari Harvey va lui raconter le rêve qu'il a fait...

Mon avis sur Le Rêve d'Harvey :

Génialissime, une nouvelle super courte, mais terriblement efficace. Au fur et à mesure qu'on avance, les pièces du puzzle s'imbriquent et on se dit : Non quand même pas, ça peut pas être ça !!! Nouvelle à lire absolument !!!

-Aire de repos (Rest Stop (p.115-133)) :

John Dykstra est écrivain, il rentre d'une soirée bien arrosée et s'arrête dans une station service pour aller aux toilettes. Il entend qu'un homme bat sa compagne dans les toilettes des femmes. Que faire dans une situation pareille ?

Mon avis sur Aire de repos :

J'ai bien aimé cette nouvelle déjà car on retrouve un petit côté "la part des ténèbres" pas déplaisant et j'aime bien le thème de l'histoire, car c'est vrai qu'on s'est tous déjà demandé (enfin moi en tout cas) ce qu'on ferait si on assistait à un acte criminel (vol, passage à tabac...etc.).

En règle générale on se dit qu'on se comporterait héroïquement, bravant tous les dangers, mais le jour J, est-ce que ça se passe vraiment comme ça ?

Par contre, j'ai l'impression d'avoir rien compris à la fin, en fait un peu comme si c'était pas vraiment une fin (enfin c'est ptet juste moi qui comprend rien lol) En bref,je m'attendais à autre chose, mais c'était bien sympa quand même^^

-Vélo d'appart (Stationary Bike (p.135-170)) :

Richard Sifkitz lors d'un examen médical apprend qu'il a du cholestérol. Son médecin lui fait comprendre que s'il ne fait pas d'efforts, il ne vivra pas vieux. Richard va donc s'acheter un vélo d'appartement, mais ses séances d'entraînement vont vite touner à l'obsession...

Mon avis sur Vélo d'appart :

J'ai encore bien aimé cette nouvelle, le style de King est toujours aussi agréable et on se laisse facilement transporter. C'est une autre nouvelle découpée en chapitres.

Très sympa également la façon dont est présenté le corps humain par le médecin au début de l'histoire.

Je me serais attendu à une fin différente, mais malgré tout j'aime beaucoup cette fin là et la "morale" qui s'en dégage.

-Laissés pour compte (The Things they left behind (p.171-203)) :

Scott Staley a survécu aux terribles évènements du 11 septembre 2001. Environ un an plus tard, il ne peut s'empêcher de repenser à tout ça et au fait qu'il aurait du être dans les tours ce jour là...

Mon avis sur Laissés pour compte :

On sent bien que la tragédie de septembre 2001 est toujours présente dans les esprits américains et ça se reflète dans cette nouvelle, consacrée à ces évènements.

Là encore j'ai bien aimé cette nouvelle, même si je n'imaginais pas cette fin là, malgré ça le concept est bien sympa et la touche de fantastique est vraiment bienvenue ^^

-Fête de diplôme (Graduation Afternoon (p.205-211)) :

Bruce et Janice forment un couple assez inattendu, en effet, il est issue d'une famille aisée tandis qu'elle vient plutôt des quartiers pauvres, mais ça ne les empêchent pas de s'aimer. En cette belle journée, ils vont célébrer leurs diplômes dans la maison familiale de Bruce...

Mon avis sur fête de diplôme :

Une nouvelle très courte (la plus courte du roman) mais malgré tout plutôt "puissante" j'ai envie de dire. En seulement quelques pages, King dépeint bien les personnages et on a l'impression de les connaître plutôt bien.

Le final est plutôt inattendu, mais ça fonctionne bien. C'est pas LA nouvelle du recueil mais elle est bien sympa quand même.

-N. (N. (p.213-271)) :

Le psy John Bonsaint a reçu en consultation un expert comptable nommé N. et souffrant de TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs), mais les problèmes de N. sont bien plus graves qu'ils n'y paraissent...

Mon avis sur N. :

Après l'avoir lue, je comprends mieux qu'il y ait eu une adaptation en graphic novel et qu'un Comics voit le jour bientôt aux USA (avec un peu de bol il viendra jusqu'à nous^^) tout ça réalisé par Marvel.

J'ai pas encore lu tout le recueil, mais à mon avis, voilà LA nouvelle du recueil que j'attendais, celle qui nous marque et dont on se souvient des années et des années après. Visiblement cette nouvelle a été inspirée par Le Grand Dieu Pan d'Arthur Machen (que j'ai commandé dans la foulée et dont je vous reparlerai surement bientôt lol) et il me tarde donc de le lire.

La nouvelle se présente, sous formes, de mails, comptes-rendus de séances de psychanalyse et fragment de "journaux intimes" ce qui en rend la lecture aisée et donne une impression de s'ancrer profondément dans la réalité (un peu comme si on lisait un témoignage)

En bref une foutue nouvelle, super intéressante et vraiment bien ficelée, à lire absolument !!!

A noter qu'Albin Michel a lancé un site spécial dédié à la graphic vidéo tirée de la nouvelle. C'est fait par le studio Marvel et ça semble très prometteur (mais j'attends d'avoir lu la nouvelle pour le voir) seul bémol, les vidéos ont été doublées en français, j'aurais préféré de la vostfr.

Donc chaque jour un épisode de la vidéo sera posté sur le site (25 au total + une interview de Stephen King^^) alors n'hésitez pas à aller y jeter un oeil^^

-Le Chat d'enfer (The Cat from Hell (p.273-289)) :

Halston est un tueur à gages et il a été embauché par Grogan, un vieillard en fauteuil roulant, pour assassiner un chat...

Mon avis sur Le Chat d'enfer :

Trente ans après sa première parution dans un magazine, cette nouvelle est enfin publiée dans un recueil de Stephen King (il pensait l'avoir déjà fait lol). Heureusement que cette erreur a été réparée, car ça aurait été dommage de passer à côté de cette nouvelle bien sympa. Par contre, elle est assez sanglante, alors âmes sensibles s'abstenir...

Cette nouvelle avait été adaptée dans le film Darkside, les contes de la nuit noire réalisé par John Harrison et sorti en 1990. L'adaptation était signée par George A. Romero (et après avoir lu la nouvelle, il me semble que quelques libertés ont été prises (enfin faudrait que je revois le film pour m'en assurer))

-Le New York Times à un prix spécial (The New York Times at special bargain rates (p.291-300)) :

Annie reçoit un étrange coup de fil, un coup de fil qu'elle n'aurait normalement pas pu recevoir...

Mon avis sur
Le New York Times à un prix spécial :

Bien que la nouvelle soit courte elle n'en demeure pas moins excellente. Je ne vous révèlerai pas de quoi il s'agit, afin de vous laisser la surprise (j'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à résumer l'histoire sans rien dire -_-') mais ça reste une belle histoire je trouve.


-Muet (Mute (p.301-326)) :

Monette entre dans un confessional d'église et raconte au prêtre la dernière fois qu'il a pris un auto-stoppeur...

Mon avis sur Muet :

J'ai beaucoup apprécié cette nouvelle, car tout du long on ne sait pas où la confession du jeune homme va nous emmener, mais c'est un régal à lire j'ai trouvé.

-Ayana (Ayana (p.327-345)) :

Un vieil homme nous raconte comment il pense avoir vu un miracle lorsqu'il était plus jeune.

Mon avis sur Ayana :

Là encore cette nouvelle m'a bien plu, même si elle apporte plus de questions que de réponses, mais on ne peut s'empêcher en la lisant de penser à tous "ces miracles" dont on a déjà entendu parler ou vu...etc. Une nouvelle qui fait un peu gamberger et reste très divertissante.

-Un très petit coin (A Very tight place (p.347-404)) :

Curtis Johnson et Tim Grunwald sont deux vieux hommes, très riches et voisins. Ils habitent sur une de ses petites îles de Floride, peu peuplées la plupart de l'année. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'entre eux, l'entente est loin d'être cordiale...

Mon avis sur un très petit coin :

Je crois que j'ai envie de dire que l'ami Stephen King, s'est fait bien plaisir avec cette dernière nouvelle. Du coup c'est une vraie merveille cette nouvelle, bon par contre je suis pas sur qu'elle plaira à tout le monde. King lui même trouve qu'il a été un peu "vulgaire" sur celle là, donc à vous de voir, moi en tout cas j'ai adoré ^^

Notes pour "Juste avant le crépuscule" (p.405-412)

Les dernières pages du recueil, sont consacrées aux notes de Stephen King, sur chacune des nouvelles, comment il les a imaginées, pourquoi...etc. ce genre de choses. Je dois d'ailleurs dire que ça apporte un éclairage nouveau sur certains des nouvelles. Ces quelques pages permettent donc de prolonger le plaisir qu'on a eu tout au long de la lecture de ce recueil (en tout cas moi j'y ai pris beaucoup de plaisir^^)


Mon avis final sur Juste avant le crépuscule :

Il y avait un bon moment qu'on avait pas eu droit à un recueil de nouvelles du King, et c'est un vrai bonheur qu'il s'y soit remis. Comme toujours, certaines nouvelles nous font plus d'effet que d'autres, mais je pense que tout le monde y trouvera au moins une ou deux histoires coup de coeur.

Des tas de sujets sont abordés, les fantômes, la vie après la mort, le 11 septembre 2001, la vengeance, les psychopathes, les rêves...etc. mais quel que soit le sujet, c'est toujours un régal d'écouter les histoires de l'ami Stephen, qui arrive toujours à nous faire basculer de la réalité vers son monde imaginaire.

Sinon petit coup de gueule quand même à l'édition française, car on retrouve des fautes d'orthographe de temps en temps. Des articles, mots...etc. manquants et des tournures parfois approximatives, rien de super dramatique en soi, mais ça casse toujours un peu le rythme quand même.

Pour conclure, si vous avez aimé les autres recueils de nouvelles du King, il y a normalement pas de raisons que vous n'y retrouviez pas le même plaisir et je vous conseille donc de lire Juste avant le crépuscule si vous en avez l'occasion.

Voilà après une semaine sur cet article (et donc à savourer ce recueil de nouvelles ^^) j'ai enfin terminé ce billet. Il va de soi, que mes avis, critiques...etc. n'engagent que moi. D'ailleurs je ne suis pas sur d'être le meilleur des critiques en ce qui concerne Stephen King puisque je ne suis pas loin d'être "une groupie" lol. Si vous avez lu cet article jusqu'au bout, je trouve d'ailleurs que vous avez bien du courage


Question bonus : Votre plus grande peur c'est quoi ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Stephen King
commenter cet article

commentaires

L!fe 30/03/2010 14:05


C'est vrai que l'image statique pique un peu les yeux ^^

C'est marrant de voir comment le titre en VO veut dire totalement le contraire de celui en VF ^^ et whouuuuuuuuuuuu ça à l'air vachement long comme livre.

Je suis pas trop fan des recueils de nouvelles (mais de quoi es tu fan L!fe ??) mais certaines ont l'air sympa.

Ma plus grande phobie : le vide, ou les araignées, ou être seule ^^


Mr. Zombi 30/03/2010 15:08


Ta parenthèse est on ne peut plus vrai, je me pose la question xD (et elles sont toutes symps d'abord na)


Neph 28/03/2010 22:03


J'ai toujours aimé les nouvelles de King mais je m'aperçois que j'aurais bien du mal à en retrouver leur titre, et même celui du recueil. Il serait temps que je m'y remette ! Si je trouve ce
recueil en librairie, je me laisserai peut-être tenter, mais il faudrait que je sois raisonnable... En tout cas, tes résumés me paraissent assez convaincants, ça semble être un bon retour du King



Mr. Zombi 28/03/2010 22:26


Je te rassure, moi c'est pareil j'ai beaucoup de mal à me souvenir des titres de ses "gros" recueils de nouvelles (genre Brume ou tout est fatal) raison pour laquelle j'ai pensé que cette
présentation me permettrait et d'une de me souvenir et de deux d'éviter de tout oublier au fur et à mesure (mémoire de poisson rouge oblige lol)

Un excellent King même, mais mes résumés sont loin de rendre hommage aux histoires, vu que j'essaye de ne vraiment rien spoiler à chaque fois, car je trouve que rien que dire que cette histoire est
une histoire de fantômes ou autre, ça gacherait un peu le plaisir de la découverte.

Sans forcément l'acheter tu pourras ptet le trouver dans une bibliothèque ou l'emprunter à quelqu'un lol (mais honnêtement je pense qu'il vaut le coup^^)


Jolie-Chaussette 24/03/2010 23:46


je viens d'entamer Jessie et c'est vrai que les nouvelles c'est  quasiment ce que je préfère chez notre cher Stephen, enfin, si ces nouvelles là font la taille d'un Policier des
biblithèques c'est déja une sacrée longueur, après vu le nombre que tu as déjà présenté, je me dis qu'elle doivent être plus courtes... Mais je me laisserais bien tenter.


Mr. Zombi 25/03/2010 08:32


Oui elles sont plus courtes que celles des ouvrages de Minuit 2 et 4 (j'ai d'ailleurs mis les numéros de pages où elles s'étendent^^)


Angie 19/03/2010 23:23


voila!! j'avais résisté à la librairie!! je suis passée devant (en remarquant la couverture étonnante) et n'avais même pas jeté un coup d'oeil, histoire ne pas être tentée... maintenant je le
suis!! j'adore ce genre de nouvelles et n'en ai lu qu'une seule de King!! alors il va falloir que je me le procure... sinon pour ta présentation, je dis pas que c'est la meilleur mais je fais comme
toi!! je trouve ça sympa un ptit mot sur chaque nouvelle!! bon j'attends la suite avec impatience;p


Mr. Zombi 20/03/2010 13:42


J'ai bien peur que la suite n'arrive pas aussi vite que je le voudrais, car malheureusement j'ai l'impression de lire comme un escargot -_-'

C'est sur que ça demande plus de boulot derrière, mais finalement je préfère également y présenter ainsi^^

Je suis content de t'avoir donné envie de lire ce recueil (qui commence plutôt bien^^)


Azariel87 19/03/2010 17:08


Pour le moment, tu me donnes bien l'envie de renouer avec Stephen King :) j'espère que la suite te plaira aussi.


Mr. Zombi 19/03/2010 18:07


Je suis content que ça te donne envie

En principe je pense que la suite me plaira également, car moi perso, avec Stephen King, je ne suis jamais déçu

Je tacherai de mettre à jour ma progression sur l'article sur Livraddict^^


Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Mes vidéos

Ma chaîne Youtube (présentation de jeux de société et de diverses choses)



Ma chaîne Dailymotion (comme pour Youtube mais ailleurs ^^)


 

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.