Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 19:44

Je continue sur ma lancée (même si je ne sais pas si ça durera ^^') en rattrapant quelques uns des nombreux billets que j'ai en retard. En plus une fois n'est pas coutume, il ne sera pas question de BD sous aucune de ses formes

Le costume du mort est un roman fantastique de Joe Hill publié pour la première fois en France par les éditions Jean-Claude Lattès en mars 2008. Pour ma part, j'ai lu la version de 443 pages éditée par le Livre de Poche depuis octobre 2009 dans la collection fantastique.


http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2009/9782253087861-G.jpg
Judas Coyne (aka Jude) est une rock star qui adore collectionner des objets rares et macabres. Sa passion va être assouvie le jour où il  décide d'acheter un authentique fantôme par le biais d'une petite annonce trouvée sur le Net. Quelques jours  après son achat, Judas reçoit le dernier costume que le mort portait...

Mon avis :

Ce roman est le premier écrit par Joseph Hillstrom King (Joe Hill est son pseudonyme), qui n'est autre que le fils de Stephen King (dont vous avez peut être déjà vaguement entendu parler ). Il y a un petit moment que je savais qu'un des fils de Stephen King écrivait également, mais je ne savais pas ce qu'il écrivait. Du coup quand j'ai trouvé par hasard que c'était Joe Hill et qu'il écrivait du fantastique comme son père, je me suis empressé de lire son roman. J'ai d'ailleurs trouvé ça vachement couillu de sa part de se lancer dans le même registre que son père au vu du succès de ce dernier.

Pour ma part j'ai beaucoup aimé ce roman car le concept du costume hanté m'a bien plu. Judas Coyne est une rock star d'un genre un peu particulier, si bien qu'il se révèle rapidement comme quelqu'un de peu sympathique voire antipathique. Malgré ça, Joe Hill parvient à rendre son personnage intéressant et attachant au fil du roman, on finit par comprendre pourquoi il est devenu comme ça et les secrets qu'il cache.

Malheureusement pour Jude, le fantôme qu'il a acheté est loin d'être sympa, c'est même un sacré vachard, qui est d'ailleurs bien décidé à pourrir la vie de Judas Coyne. Ce roman n'est donc pas à mettre entre toutes les mains, puisque certains passages sont un peu glauques et qu'il y a pas mal de sang et autres joyeusetés du genre. Mais si vous avez l'habitude des romans de Stephen King, vous ne devriez pas être trop dépaysés.

Quoi qu'il en soit, ce premier roman est très sympa et prometteur, même si tout n'est pas parfait (quelques longueurs parfois par exemple), j'ai passé un très bon moment de lecture et je sais d'ores et déjà que je suivrai de près la carrière de Joe Hill.


Question bonus : vous aimeriez être hanté par un fantôme ?  

Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 20:30

Aujourd'hui je vais enfin terminer un article commencé il y a quasiment un an, et ça fait depuis tout ce temps que je n'y avais pas retouché. Heureusement Geishanellie, m'avait proposé d'en faire une lecture commune, son billet est . Ce qui a été l'occasion idéale pour moi d'enfin lire ce recueil de nouvelles que j'avais sans cesse repoussé (pour cause d'autres choses à lire). Comme pour l'article sur Juste avant le crépuscule de Stephen King, je vais vous parler de chaque histoire et je vous donnerais mon avis général à la fin (mais pour être sur de publier à temps, je remplirai les résumés un peu plus tard et je donnerai également mon avis sur chacune des nouvelles quand je pourrais)

Dagon et autres nouvelles de terreur est donc un recueil de nouvelles de H. P. Lovecraft. Je vais vous présenter la version de 2009 publiée par le Pré aux Clercs (mais ce recueil a été publié pour la première fois en France en 1969), laquelle compte 357 pages.

http://www.librairiepantoute.com/img/couvertures_300/dagon-et-autre-nouvelles-09.jpg
-Préface : H.P. Lovecraft ou : dire l'indicible par François Truchaud (p.7-15) :

Dès les débuts de la préface BAM, vas-y que François Truchaud (qui serait visiblement d'après ce que j'ai lu un expert sur Lovecraft) spoile allègrement sur les nouvelles, n'hésitant pas à en raconter la fin et autre...

 

J'ai été tellement estomaqué que je suis passé directement aux nouvelles, je lirai ça à la fin (et encore si j'y lis parceque ça m'a franchement super gonflé) donc si vous voulez mon avis, ne commencez pas par lire la préface (qui aurait plus eu sa place en postface selon moi, mais bon...).


-Dagon (Dagon, 1917 (p.15-21)) :

 

Un homme nous raconte l'étrange découverte qu'il a faite après avoir erré en mer.

 

Mon avis sur Dagon :

 

On commence avec la nouvelle qui donne son nom au recueil, elle n'est pas très longue (il y en a des encore plus courtes par contre) mais donne une assez bonne idée de ce qui nous attend dans le recueil.

 

-La tombe (The Tomb, 1917 (p.23-35)) :

 

Jervas Dudley est attiré par une mystérieuse tombe qui se trouve dans la forêt près de chez lui.

 

-Polaris (Polaris, 1918 (p.37-41)) :


Polaris l'étoile polaire brille d'une lueur rouge et rappelle des souvenirs au narrateur de cette histoire.


-La malédiction de Sarnath (The Doom that Came to Sarnath, 1919 (p.43-49)) :


Toute l'histoire de la magnifique cité de Sarnath nous est contée dans cette nouvelle.


-Le bateau blanc (The White Ship, 1919 (p.51-58)) :


Basil Elton est gardien de phare et raconte le merveilleux voyage qu'il a fait à bord d'un mystérieux bateau blanc.


-Les chats d'Ulthar (Cats of Ulthar, 1920 (p.59-62)) :


A Ulthar, les hommes n'ont pas le droit de tuer des chats, vous saurez pourquoi en lisant cette nouvelle.

-Celephais (Celephais, 1920 (p.63-69)) :


Lorsqu'il rêve Kuranes se transporte jusqu'à Celephais.

-De l'au-delà (From Beyond, 1920 (p.71-79)) :


Après de nombreuses expériences C. Tillinghast a réussi à entrer en contact avec un monde voisin du nôtre...

-Le temple (The Temple, 1920 (p.81-96)) :


Ce manuscrit est le journal tenu par Karl Heinrich, un commandant de sous-marin allemand pendant la première guerre mondiale.

-L'arbre (The Three, 1920 (p.97-101)) :


En Arcadie s'élève un olivier de taille et de forme bien singulière, faisant penser à un homme figé dans son dernier sommeil.

-Les autres dieux (The Other Gods, 1921 (p.103-108)) :


Les Dieux ne supportent plus que les hommes les regardent, raison pour laquelle ils se sont retirés au somment du plus haut pic du monde. Mais parfois il arrive qu'ils redescendent dans leur ancienne demeure...

-La quête d'Iranon (The Quest of Iranon, 1921 (p.109-116)) :


Iranon est un jeune homme qui parcourt le monde, déclamant des vers à la gloire de la cité d'Aria dans laquelle il avait grandi. Il cherche désespérément à retrouver la magnifique Aria de son enfance.

-Herbert West, réanimateur (Herbert West, Reanimator, 1921-1922 (p.117-151)) :

Herbert West est persuadé qu'à l'aide d'injections et autres expériences, il sera un jour capable de faire revivre les morts...

-Hypnos (Hypnos, 1922 (p.153-161)) :


Deux hommes ont décidé de tenter de percer les mystères du sommeil et du monde des rêves.


-Le festival (The Festival, 1923 (p.163-172)) :


Une fois par siècle, pour que les secrets anciens ne se perdent pas, il faut retourner sur la patrie de ses ancêtres pour fêter le festival.

-Prisonnier des pharaons (Imprisoned with the Pharaons, 1924 (p.173-201)) :


 Un magicien célèbre expert en libération part visiter l'Egypte, berceau de la magie antique et des pharaons.

-Lui (He, 1925 (p.203-214)) :


Un jeune poête était parti à New York, persuadé d'y trouver l'inspiration, mais la ville ne ressemblait pas à l'image qu'il s'en était faite.

-Horreur à Red Hook (The Horror at Red Hook, 1925 (p.215-240)) :


Thomas F. Malone policier de son état, fut chargé d'une mystérieuse affaire qui eut lieu dans le quartier de Red Hook à New York.


-L'étrange maison haute dans la brume (The Strange High House in the Mist, 1926 (p.241-252)) :


Au sommet des falaises de Kingsport, lesquelles semblent atteindre les nuages, se trouve une étrange maison dont personne n'a jamais pu apercevoir les habitants.

-Dans les murs d'Eryx (In the Walls of Eryx, 1935 (p.253-283)) :
(écrite avec la collaboration de Kenneth Sterling)


Les hommes se rendent sur Venus afin d'aller y chercher des cristaux énergétiques, mais les hommes lézards qui vivent là, n'aiment pas qu'on y touche...

-Le clergyman maudit (The Evil Clergyman ou The Wicked Clergyman, 1937 (p.285-289)) :


Un homme visite une vieille mansarde, laquelle avait abritée en son temps un personnage très étrange.

-La bête de la caverne (The Beast in the Cave, 1905 (p.291-296)) :


En visite dans une grotte, un touriste s'écarte de son groupe et finit par se perdre dans les profondeurs...

-L'alchimiste (The Alchemist, 1908 (p.297-306)) :


Une famille a été maudite, aucun de ses descendants ne dépasse l'âge de 32 ans.

-La poésie et les dieux (Poetry and Gods, 1920 (p.307-314)) :


Marcia ne trouve de réconfort que dans la poésie.

-La Rue (The Street, 1920 (p.315-321)) :


L'évolution de La Rue au fil du temps.


-La transition de Juan Romero (The Transition of Juan Romero, 1919 (p.323-330)) :


Des mineurs font une bien étrange découverte au fond de la mine dans laquelle ils creusaient.

-Azathoth (Azathoth, probablement 1922 (p.331-332)) :


Un homme se plait à contempler les étoiles chaque soir.

-Le descendant (The Descendant, probablement 1926 (p.333-337)) :


Le fou pacifique est un homme qui se met à hurler chaque fois que des cloches résonnent dans Londres, tout ce à quoi il aspire c'est de ne pas avoir à raisonner.


-Le livre (The Book, probablement 1934 (p.339-342)) :


Un étrange livre va changer la vie d'un homme.

-La chose dans la clarté lunaire (The Thing in the Moonlight, date inconnue (p.343-345)) :


Morgan est incapable de se réveiller du monde de rêve dans lequel il est entré.

 


Mon avis général :

 

J'ai énormément de mal à tenir des délais en règle générale, Dagon ne fait pas exception puisqu'hier j'avais à peine lu la moitié du recueil. J'ai donc passé une bonne partie de la journée d'hier à le lire et je pense que ce n'est pas la meilleure chose à faire.

 

Je dis ça parce que la plupart des nouvelles sont racontées à la première personne, or je n'en ai pas forcément trop l'habitude. Malgré ça, la plupart des nouvelles sont intéressantes et bien écrites. Par contre contrairement à ce que le titre du recueil suggère, je ne trouve pas que les nouvelles soient si terrifiantes que ça.

 

Ce sont plutôt des nouvelles fantastiques ou de fantasy et une de science fiction (celle que j'ai préférée de toutes ^^). Il joue beaucoup sur l'atmosphère et sur le monde invisible qui nous entoure, un peu à la façon d'Arthur Machen dans Le Grand Dieu Pan. On trouve également au fil des différentes nouvelles de nombreuses références à des Divinités, des cultes...etc., ce qui permet de s'instruire un peu (et d'apprendre des tas de nouveaux mots ^^), la folie et le rêve sont également deux thèmes qui reviennent assez souvent dans ses nouvelles.

 

Je n'ai pas énormément d'expérience Lovecraftienne, j'ai donc essayé de me renseigner un peu avant d'écrire mon article. Or visiblement ce recueil est loin de contenir les meilleures histoires de Lovecraft, son intérêt réside dans le fait que les nouvelles couvrent toute sa période d'écriture (sa première nouvelle écrite lors de son adolescence, ainsi que sa dernière nouvelle y figurent) permettant ainsi de se faire une idée des différentes facettes du talent de Lovecraft.

 

En bref, ce n'est pas forcément le meilleur recueil de nouvelles pour s'initier à Lovecraft (d'après ce que j'ai pu lire ailleurs) il est donc plutôt à réserver aux fans ou alors il faut le déguster à petite dose, lire une ou deux nouvelles de temps en temps pour bien s'imprégner de l'atmosphère Lovecraftienne.

 

 

Question bonus : Vous avez déjà lu Dagon ou non ? Si oui vous en avez pensé quoi ?

Repost 0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 06:00

Aujourd'hui, je vais faire d'une pierre deux coups puisque mon billet du jour est à la fois une Lecture Commune (LC) organisée sur Livraddict, mais il compte également pour le Challeng' ô Swap de Nadège/Lady Scar, puisque ce livre m'avait été offert par Flof13 lors du Swap Cinéma du Traqueur.

L'affaire Charles Dexter Ward (The case of Charles Dexter Ward en VO) est un roman de H.P. Lovecraft datant de 1928. J'ai lu la version des éditions J'ai Lu de 126 pages publiée en 2009.


couv74403992.jpg
Charles Dexter Ward, jeune homme brillant et cultivé a découvert par hasard, qu'un des ses ancêtres, Joseph Curwen avait fui Salem avant la chasse aux sorciers du XVIIIeme siècle. Charles va donc chercher à en savoir plus sur le passé de Joseph Curwen, mais qui sait où le mèneront ses découvertes...

 

 

Mon avis :

Pour ma part il s'agissait de ma première incursion dans l'univers de Lovecraft (j'avais jusque là lu uniquement la première nouvelle de Dagon, que j'ai toujours dans ma PAL d'ailleurs, mais que je remets à cause de toutes les autres lectures prioritaires que j'ai ^^') et j'ai envie de dire OUAHOUUUUUU!!!

Franchement, j'ai adoré l'histoire (qui m'a un peu rappelé le Grand Dieu Pan d'Arthur Machen, mais dans un registre différent malgré tout) et le style de Lovecraft est vraiment très entraînant, ça se lit très facilement et rapidement.

J'ai également eu aucun mal à me plonger dans l'histoire, on s'immerge vraiment très facilement et on ressent bien les choses, en somme on a l'impression d'y être. Tout du long on se demande jusqu'où les recherches de Charles vont le mener et c'est vraiment très intéressant de suivre son travail.

Ce personnage va d'ailleurs beaucoup évoluer tout au long de l'histoire et c'est un vrai régal de suivre tous les boulversements qu'il va subir. Une fois entamé c'est vraiment dur d'arrêter sa lecture tellement on a envie de savoir ce qui va se passer.

En bref, une superbe découverte pour moi, donc un immense merci à Flof13 qui a superbement bien choisi (et de m'avoir incité à le lire par le biais de la LC). Un auteur que je vous recommande vivement si vous aimez le fantastique, à lire absolument !!!!

 

 

Les avis des autres participants à la Lecture Commune :


Flof13 
(Azariel87)
Geishanellie
Lelf
Taliesin
Wilhelmina
Belledenuit
Lau'
Julien le naufragé
El Jc
Ellcryss

 

L'avis d'Axl (qui ne participait pas à la LC)

 

 



Question bonus : Vous seriez prêts à vous investir à fond pour connaître votre arbre généalogique ?

Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 19:29

Aujourd'hui j'ai envie de vous présenter un de mes livres coups de coeur du moment, il s'agit d'un roman jeunesse fantastique (ce que je peux avoir horreur de cette appellation, comme si passé un certain âge on pouvait plus les lire -_-' (c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai classé dans fantastique et pas dans jeunesse)). Il ne faisait pas partie de la liste que j'avais prévue à la base, mais comme il colle bien au thème, j'ai décidé de le lire dans le cadre du Dark Side Challenge de Chrestomanci.


darksided.png
Skully Fourbery (Skulduggery Pleasant en VO) est un roman de Derek Landy paru chez Gallimard Jeunesse en 2008 (à noter qu'il est sorti en version poche en début d'année), à l'heure actuelle trois tomes de la série Skully Fourbery sont sortis. Il est à noter également que Skully Fourbery à reçu le Red House Children's Book Award en 2008.


http://www.k-libre.fr/klibre-bo/upload/illustration/skully-fourbery.jpg
Suite au décès de son oncle, Stéphanie (âgée de douze ans) se retrouve propriétaire de la maison de son oncle, une vaste propriété. Lors de la lecture du testament de son oncle, la jeune fille va faire la connaissance d'un personnage atypique nommé Skully Fourbery, ce dernier est détective privé et également... un squelette. En sa compagnie, l'adolescente va découvrir, qu'un monde rempli de magie côtoie le nôtre.


Mon avis :

Alors là, maxi méga coup de coeur pour moi, ce roman est tout simplement génialissime !!! Il y a tout ce que j'aime dedans, de l'action, une bonne dose d'humour et du fantastique (et en plus les couvertures de Tom Perceval sont superbes, ce qui ne gâche rien lol)

Les personnages créés par Derek Landy sont très attachants et le tandem Stéphanie/Skully fonctionne à merveille. Leurs caractères et leurs qualités se complètent et c'est un régal de les voir s'envoyer des piques. Skully manie aussi bien le second degré et les sacrasmes que la magie. Stéphanie quand à elle est une fonceuse, emportée par la fougue de la jeunesse et ce monde nouveau qu'elle découvre.

Le scénario est très bien ficelé et l'action s'enchaîne à un rythme effréné. C'est donc un régal de suivre les aventures de Skully et de sa jeune partenaire. Ce premier tome sert également à nous présenter ce monde magique qui se trouve aux portes du nôtre, les différentes intrigues qui s'y trament...etc. (ce qui laisse présager d'autres excellentes aventures à venir)

En bref un roman à découvrir absolument, avec des personnages charismatiques et également beaucoup d'action et d'humour. Je le conseille vivement à tout le monde, c'est une vraie merveille. Skully Fourbery, l'essayer c'est l'adopter ^^


Ce qui m'énerve le plus dans tout ça, c'est que j'arrive pas à retranscrire dans ce billet tout le bonheur et l'enthousiasme que j'ai eu en lisant ce roman -_-'


Question bonus : Si un squelette détective privé vous proposait de le suivre dans un monde plein de magie et de danger, vous accepteriez ?





Skully Fourbery de Derek Landy (Editions Gallimard (2008)) 293 pages (16€ (7.60€ en poche))
ISBN : 978-2070603145

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 09:00

Vous allez pouvoir souffler un peu, pas de BD à l'horizon pour aujourd'hui lol. En effet, aujourd'hui, je vais vous présenter un roman (limite même une nouvelle vu sa taille) qui a influencé de nombreux auteurs.

Le Grand Dieu Pan est un roman fantastique d'Arthur Machen édité en 1884 (eh oui ça remonte) et traduit en français par Jean-Paul Toulet. Il a été réédité plusieurs fois depuis cette date. Je possède l'édition datant de 1998 et parue chez Ombres dans la collection Petite Bibliothèque Ombres.


http://www.editionsombres.com/couvertures/bassedef/9782905964793.jpg

Le Dr. Raymond procède un jour à une intervention chirurgicale sur Mary (une jeune femme qu'il a recueillie). En lui incisant le cerveau à un endroit précis, il espère lui faire voir le monde tel qu'il est et ainsi l'affranchir du voile dont nous recouvrons le monde, il appelle ça voir le Grand Dieu Pan.


Mon avis :

Alors comme d'habitude, j'ai pas voulu trop en dire pour pas gâcher le suspense et tout ça, mais sachez que ce résumé n'est qu'une infime partie de l'histoire qui nous est contée par Arthur Machen. De nombreux personnages se croisent au fil du roman et c'est petit à petit, au fil des rencontres, que nous imbriquons toutes les pièces du puzzle ensemble.

Machen est très doué pour installer une certaine ambiance, on se retrouve plongé dans le Londres victorien, avec ses dédales de rues obscures, son brouillard...etc. on s'attendrait presque à voir Sherlock Holmes ou Jack l'éventreur débarquer, tant l'atmosphère de l'époque est bien restranscrite. L'intrigue est vite mise en place et les évènements s'enchaînent rapidement, rendant la lecture aisée et captivante. On veut vérifier que toutes nos hypothèses sont bonnes, savoir ce qu'il va se passer ensuite, où tout cela va nous mener.

Il ne faut pas perdre de vue en lisant ce roman qu'il a été écrit il y a de cela plus de cent ans, la comparaison avec d'autres auteurs fantastique (plus contemporains), bien que tentante, n'est pas aisée à faire (ni vraiment pertinente en fait). Ne vous attendez pas à voir des loups-garous, vampires et autres créatures fantastiques débarquer, Machen joue plus sur l'ambiance, il évoque les choses, mais laisse le soin au lecteur d'imaginer ce qu'il voudra. C'est d'ailleurs sans conteste ce qui fait la force de l'histoire, puisque tout est laissé à notre propre convenance, nous permettant ainsi de nous approprier ce roman de façon plus "personnelle".

En bref un roman vraiment agréable à lire, qui se dévore en un rien de temps (assez court et bien rythmé) et qui devrait je pense, plaire aux amateurs du genre fantastique. Après l'avoir lu, je comprends pourquoi il a inspiré de nombreux auteurs tels que Lovecraft, King...etc.

Je le conseille donc vivement et je pense que même les personnes réfractaires à ce genre, devraient pouvoir y trouver leur compte, puisque Machen se contente de nous dévoiler un autre Monde, caché derrière le nôtre. Entrouvrant ainsi légèrement le rideau de notre perception, libre à nous après de regarder ce qui se cache derrière ou non.


En somme une excellente découverte et un achat que je ne regrette pas du tout, je pense d'ailleurs que je m'intéresserai surement à ses autres ouvrages dans un avenir plus ou moins proche.



Question bonus : Vous croyez aux choses surnaturelles ? Si oui à quoi et si non, pourquoi ?




Le Grand Dieu Pan d'Arthur Machen (Ombres dans la collection Petite bibliothèque Ombres (1998)) (8€)
ISBN : 978-2905964793

Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 12:13

Je vais à nouveau poster un article dans le cadre d'un challenge auquel je participe. Par contre je pense que certaines et certains d'entre vous, vont m'en vouloir, puisqu'il s'agit du challenge Stephen King de Neph (or le logo vous fait froid dans le dos et qu'il est partout sur mes blogs lol)


Afin de varier un peu, cette fois il s'agit d'un roman. J'ai choisi de vous présenter Histoire de Lisey (Lisey's Story en VO)), c'est parti !!

challenge-stephen-king

Histoire de Lisey est un roman de Stephen King paru en 2006 aux USA et chez Albin Michel en septembre 2007 par chez nous. Ce roman a remporté le prix Bram Stoker en 2006.

http://www.stephenking999.com/IMG/jpg/Lisey.jpg

Lisey est la femme de l'écrivain à succès Scott Landon, après le décès de ce dernier, Lisey complètement désemparée va être amenée à se remémorer leur passé commun. Mais ce faisant, elle va s'enfoncer de plus en plus dans les ténèbres que son mari fréquentait...

 

 

Mon avis :

 

Pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman (même si je sais qu'en général, il s'est plutôt fait taper dessus) qui bien qu'un peu différent de ses romans habituels (presque plus psychologique que fantastique) m'a fait éprouver le bonheur habituel que j'ai à lire cet auteur.

 

L'histoire est très centrée sur les relations entre Lisey et Scott, et on découvre leur petit monde qu'ils ont créé durant toutes leurs années de vie commune. Ils ont donc leur propre langage (ce qui a visiblement rebuté de nombreux lecteurs), leurs manies...etc.

 

C'est justement ça (entre autre) qui m'a énormément plu dans ce roman, voir ce couple si uni, moi ça m'a fait rêver et comme souvent avec les romans de King qui parlent d'un couple dont l'homme est écrivain, je peux jamais m'empêcher de me demander (à tort ou à raison) si c'est pas un peu (ou beaucoup lol) inspiré de sa propre vie.

 

En bref, je pense que soit on adore ce roman, soit on aime pas du tout. Soit on parvient à entrer dans l'univers de Scott et Lisey, soit on reste sur la touche. Un livre où il est beaucoup question d'amour, et qui n'est donc pas vraiment représentatif de son oeuvre (à déconseiller aux néophytes du King donc) à lire si vous pensez que ça peut vous plaire.


Question bonus : Vous aussi ça vous arrive d'inventer des mots qui n'existent pas ? (vous pouvez même donner des exemples si vous voulez^^)

 

Histoire de Lisey de Stephen King (Albin Michel 2007) 566 pages (21.37€)

ISBN : 978-2226179692

Repost 0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 11:34
PlanisVerte.jpg

Voilà déjà un bon moment que je n'avais pas posté dans le cadre d'un des nombreux challenges auxquels je me suis inscrit. On va donc continuer avec Le Défi littératrues de l'imaginaire sur les 5 continents, après l'Océanie et l'Europe, c'est au tour de l'Afrique d'y passer.


Pour l'Afrique, j'avais choisi le conte fantastique Adamastor d'André Brink, publié chez Stock en 1993. Avant de présenter l'histoire du livre, je vais d'abord parler (un peu) d'Adamastor. C'est un géant protecteur du Cap de Bonne Espérance, qui d'après le poète portugais Camoens, s'est dressé devant Vasco de Gama pour l'empêcher d'avancer. Partant de là, André Brink suppose qu'il y a eu un Adamastor qui a inspiré Camoens et que cette créature ou cet esprit...etc. ait survécu au fil des siècles.

http://www.images-chapitre.com/ima1/newnormal/301/148301_2697212.jpg

Ce livre nous raconte donc l'histoire de T'Kama (qui serait pour André Brink celui qui a inspiré la légende d'Adamastor) le chef d'une tribu africaine. La première des tribus qui a vu les hommes blancs débarquer en Afrique. En guise de représaille à la fourberie des navigateurs blancs, T'Kama capture une femme blanche dont il s'est épris. Ce geste va attirer bien des malheurs sur la tribu, qui se retrouve contrainte à fuir à travers l'Afrique du Sud...


Mon avis :

Personnellement j'ai bien aimé ce petit conte (150 pages en gros, ça se lit vite^^) même si je pense que ça ne plaira pas à tout le monde, puisque l'histoire est assez particulière (ça parle beaucoup du sexe de T'kama (décrit comme un oiseau), lequel ne cesse de grandir)

Malgré ça, c'est intéressant pour le folklore africain, avec leurs mythes, leurs croyances, leurs remèdes...etc. Beaucoup de termes tribaux viennent émailler le conte (du coup le lexique à la fin est appréciable, même si on devine généralement ce que ça veut dire)  puisque toute l'histoire est racontée par T'Kama, qui se remémore sa première vie, laquelle s'est déroulée il y a des siècles de ça.

En bref, bien qu'assez déroutant au début, ce conte s'avère finalement très sympathique et raconte une jolie histoire, pleine d'aventures et d'amour.



Adamastor d'André Brink (Stock (1993)) 158 pages
ISBN : 978-2234025325

Repost 0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 11:51

Alors déjà désolé, j'aurais du faire cet article hier, mais j'ai eu la flemme et j'ai rien fait finalement ^^' (donc toutes mes confuses et mes plus plates excuses)

Par contre vous allez avoir droit à un petit répit, puisqu'aujourd'hui on quitte le monde de la bande dessinée, pour celui de la littérature jeunesse.

coraline.jpg

Coraline est un conte pour enfants (assez sombre) écrit par Neil Gaiman, il a été publié en 2003 aux éditions Albin Michel. Il a d'ailleurs remporté le Prix Hugo du meilleur roman court en 2003, Le Prix Nebula du meilleur roman en 2003 et le Prix Bram Stoker de la meilleure oeuvre pour jeunes lecteurs. Coraline a d'ailleurs été adapté en film d'animation par Henry Selick en 2009.


Coraline Jones est une jeune fille qui vient d'emménager dans une grande maison, divisée en plusieurs appartements. Mr et Mrs Jones, les parents de Coraline, sont toujours en train de travailler et s'occupent peu de leur fille, laquelle se sent très seule.

En explorant la maison, la petite fille, va trouver une petite porte secrète, qui la conduira dans un monde parallèle semblable au sien, sauf que tout y est beaucoup mieux.

Mais comme tout le monde le sait, les apparences sont parfois trompeuses...


Mon avis :

J'avais lu ce petit conte il y a quelques années de ça, mais il m'avait énormément plu à l'époque. Ayant vu le film d'animation récemment (qui est très sympa et plutôt fidèle au livre (enfin à ce dont je m'en souviens xD)) j'ai donc décidé de consacrer un petit article à ce livre.

Je me souviens que j'avais dévoré ce livre d'une seule traite, tellement il était sympa et intéressant. Bien que ce soit un livre plutôt pour enfants, l'ambiance est parfois plutôt sombre et oppressante et ce monde parallèle met un peu mal à l'aise.

En bref un excellent livre, très immersif, qui se dévore et qui rappelle un peu Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll (avec le monde parralèle). Je vous le conseille vivement si vous avez l'occasion de le lire ou de vous le procurer.


Question bonus :

Si vous trouviez une porte donnant sur un monde parallèle, à quoi ressemblerait votre monde parfait ?



Coraline de Neil Gaiman (Albin Michel (2003)) 160 pages (9,51€)
ISBN : 978-2226140197

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 10:10
Je vais vous présenter un livre que j'avais reçu à Noël l'an dernier et qui m'avait énormément plu, lorsque je l'avais lu (d'ailleurs un grand merci à ma soeur pour m'avoir fait découvrir cet auteur^^)



Le Secret de Crikley Hall (The Secret of Crickley Hall en VO) est un livre fantastique de l'auteur britannique James Herbert. Il est paru en France en 2008 aux éditions Bragelonne (éditeur que j'affectionne beaucoup, soit dit en passant^^)

Un petit résumé vite fait de l'histoire : Gabe et Eve Caleigh décident de s'installer à Crickley Hall, une vieille demeure située dans une région reculée d'Angleterre, avec leur deux filles, afin d'essayer de se remettre du drame qui a touché leur famille.

Bien vite la famille va être témoin d'évènements étranges, de drôles de bruits les réveillent la nuit. Plus étrange encore, tous les matins, ils retrouvent la porte de la cave ouverte alors qu'elle avait été fermée la veille...

La famille Caleigh survivra-t-elle et parviendra-t-elle à percer les mystères de Crickley Hall ? Vous le saurez en lisant ce livre (la vieille accroche à deux balles lol)

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ce livre, d'abord pour le style d'Herbert, on est vraiment pris par l'histoire et on a l'impression d'être à Crickley Hall avec les Caleigh, on frissonne au fur et à mesure de la lecture et un malaise s'installe.
J'ai également aimé le fait qu'on ne perce pas vraiment le secret de cette maison avant le dénouement final, tout le long on échaffaude mille et une hypotèses et finalement ben on s'attendait pas forcément à ça.

En bref un excellent livre qui se dévore et qui m'a donné envie de mieux connaitre et de lire d'autres romans de cet auteur.

Question bonus : si on vous disait que la maison ou l'appartement que vous souhaitez louer ou acheter est hanté ou construit sur un vieux cimetière indien ou qu'il y a eu un massacre en ses murs...etc.
Vous vous y installeriez quand même ou pas ?

Le secret de Crickley Hall de Jame Herbert (Bragelonne) 576 pages (25€)
ISBN : 978-2352941934
Repost 0

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.