Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 16:04

L'article du jour ne devrait pas manquer de saveur puisqu'il est consacré à Goût décès, le premier tome de la série de comics Tony Chu détective cannibale signée par John Layman (scénario) et Rob Guillory (dessins et couleurs). Ce premier volume qui regroupe les 5 premières issues américaines (Chew #1 à #5) est dispo chez Delcourt, dans la collection Contrebande, depuis septembre 2010 pour 15€50 et compte 128 pages.

Tony Chu est un inspecteur de police qui possède le don particulier d'être cibopathe. C'est à dire qu'il a la faculté de ressentir l'origine, l'histoire et les émotions de tout ce qu'il mange... 

Mon avis :
Tony Chu est une série qui démarre sur les chapeaux de roue et possède une idée de base franchement bien pensée et originale. En effet, quoi de plus novateur qu'un inspecteur capable de tout savoir sur les victimes ou les tueurs, simplement en les mâchouillant ?!

Bon forcément c'est pas toujours supra ragoûtant quand l'ami Tony doit se retrouver à cannibaliser des corps qui ont un peu de bouteille, raison pour laquelle les ames sensibles feraient mieux de s'abstenir et de ne pas dévorer cette série.

Pour les autres foncez, car c'est un vrai petit bijou, plein d'humour ( un poil noir généralement), d'action et qui fait souffler un vent de fraîcheur sur le style policier/paranormal.

On fait connaissance avec les protagonistes au cours de ce premier volume et on s'attache vite à cette galerie de personnages loufoques, déjantés et hauts en couleurs (cibopathes et saboscriveurs font bon ménage ^^).

Le monde dans lequel ils évoluent et que l'on découvre également est aussi très intéressant, puisque suite à la grippe aviaire (ça doit vous rappeler quelque chose normalement) le gouvernement a rendu la consommation de poulet illégale !!

Voici donc les States plongés dans une nouvelle prohibition où le R.A.S (Répression des Aliments & Stupéfiants) a fort à faire pour traquer et arrêter les trafiquants de poulet.

Rob Guillory a un style graphique très agréable à la fois coloré et sombre qui colle plutôt bien à l'ambiance de cette prohibition de poulet. Son trait est dynamique et les scènes d'action sont très bien rendues.

Par contre je le redis, mais les plus sensibles devraient s'abstenir car il y a quelques passages plutôt sanguinolents, mais qui sont d'excellente facture (quand on a rien contre le sang, la tripaille et les fluides corporels en tout genre (le vomi par exemple)).

En bref, bienvenue dans un monde complètement déjanté  où l'on trouve des cibopathes, des saboscriveurs (personne dont les écrits permettent aux gens qui les lisent d'avoir l'impression de manger ce qui est décrit) et bien évidemment des tueurs et des criminels de tout poil...

L'action est menée tambour battant et on ne s'ennuie pas une seule seconde au cours de ce premier tome qui laisse présager du très bon pour la suite. Les dessins sont très savoureux et dynamiques, mais bien évidemment à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes ou des plus sensibles. Pour les autres, ça devrait être un régal à regarder.

En bref bis : un premier tome très alléchant, qui m'a mis l'eau à la bouche et me donne envie de me plonger dans la suite.

Question bonus : Si vous aviez le don d'être cibopathe, vous en serviriez-vous comme Tony ?

Question bonus bis : Quels aliments dont vous raffolez vous seriez susceptibles de ne plus pouvoir mange si vous en connaissiez la provenance et l'histoire ?


 

Tony Chu détective cannibale T.1 : Goût décès (Layman/Guillory)
Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 17:31

Aujourd'hui je vous présente la suite d'un comic dont je vous avais parlé par ici. J'arrive assez longtemps après la bataille, puisqu'il y a déjà un petit moment qu'il est sorti (j'attendais de voir si je n'allais pas le recevoir pendant les fêtes avant de me le procurer  ). Cette fois encore, je vous en parle dans le cadre des mercredi BD de Mango.

http://4.bp.blogspot.com/-HdM2a-iEF9U/T1Xyv5JlpZI/AAAAAAAAOGc/NgVFijNQatQ/s160/Logo%2BBD%2BMango%2Bbleu.jpg

 

Le second tome de la BD Hero Corp s'intitule Chroniques, on retrouve Simon Astier (scénario) et de nouveaux collaborateurs, à savoir : Stéphane Créty (dessin), Louis (dessin), Kyko Duarte (dessin), Sébastien Lamirand (couleur) et Digikore Studios (couleur). Le tout est toujours dirigé par Jean-Luc Istin et Olivier Peru et publié chez Soleil depuis le 20 novembre 2013 dans la collection Soleil French Comics. Ce second tome comporte 96 pages (bonus inclus) et est vendu pour 17,95€ (tout pareil que le premier tome en somme ).

http://www.comicsplace.net/wp-content/uploads/2013/09/HEROCORP2.jpg
Contrairement au premier tome, cet album se compose de 4 histoires qui vont explorer le passé de certains personnages de la série, mais également leur futur...

-En haut du mont Tolyse de Simon Astier (scénario), Stéphane Créty (dessin) et Sébastien Lamirand (couleur) p.2 à 23 :

On explore le passé de Karin alias Captain Sports Extrêmes (interprêté par Arnaud Tsamère dans la série) et les raisons pour lesquelles il est devenu l'amateur de bonnes sensas' qu'on connaît !!

Mon avis sur En haut du mont Tolyse :

J'ai trouvé ça plutôt cool de développer le passé de certains personnages "secondaires" bien sympathiques et on commence fort avec Karin. Contrairement à ce que l'on pourrait croire il n'a pas toujours été l'amateur de sensations fortes qu'on a l'habitude de voir dans la série, ça s'est fait petit à petit.

Simon Astier livre là un récit très intéressant sur les relations père/fils et les influences qu'elles peuvent avoir. Ce qui permet de voir ce personnage assez comique (dans la série) sous un jour différent, même si là encore on retrouve des petites touches d'humour tout au long du récit.

L'histoire est emmenée par un duo de choc et on commence très fort puisqu'on a Stéphane Créty au dessin et Sébastien Lamirand aux couleurs. Le dessin fourmille de détails et on n'a aucun mal à reconnaître les persos de la série, bien qu'ils aient quelques années de moins, il y a également des clins d'oeil et des références sympas tout au long de l'histoire.

Comme toujours, le travail de Sébastien Lamirand aux couleurs est vraiment impeccable et impressionnant. On entame donc ce recueil sur les chapeaux de roues avec une histoire, des dessins et une colorisation au top !!

-Quoi ?! de Simon Astier (scénario), Kyko Duarte (dessin) et Digikore Studios (couleur) p.26 à 47 :

Après Karin, c'est au tour de Jean Mi Cheng de nous livrer son passé et comment il est devenu, ben... Jean Mi Cheng.

Mon avis sur Quoi ?! :

Cette fois-ci la famille joue un rôle un peu moins important dans le passé de Jean Mi et comment il est devenu un super héros. L'histoire est plutôt sympa et un peu plus "humoristique" que la précédente.

Elle m'a fait penser à un habile mélange entre Kick-Ass (moins violent quand même) et Karaté Kid, avec de la mafia, du handball (évidemment quand on connait son pouvoir ), des bastons et un sensei qui a de la bouteille.

Le dessin de Kyko Duarte colle bien à l'ambiance asiatique du passé de Jean Mi Cheng et c'est donc un vrai régal de suivre ses aventures et de le voir développer son pouvoir.

C'est l'un des personnages que j'avais été très content de retrouver dans la saison 3 de la série, donc l'avoir en plus dans le tome 2 de la BD c'est que du bonheur.

-Mensonge d'Etat de Simon Astier (scénario), Louis (dessin) et Sébastien Lamirand (couleur) p.50 à 71 :

L'agence de super héros canadiens Hero Corp fait pâle figure comparé aux super héros américains, comment redresser la barre ?

Mon avis sur Mensonge d'Etat :


J'ai été super content de retrouver Louis au dessin de cette troisième histoire qui ne s'intéresse plus au passé d'un seul héros mais de plusieurs. On retrouvera donc (entre autres) Neil "Infusion" Mac Cormack (interprété par Lionel Astier) et Laurence "Super Invisible" Hawkins (joué par Didier Bénureau), qui vont devoir essayer de booster un peu les super héros canadiens, qui sont plutôt tout pourris.

On a donc droit à une belle ribambelle de guests venant de la série et on n'a aucun mal à les reconnaître lorsqu'on les voit. L'humour des épisodes télévisés est très présent au cours de cette histoire et on s'immerge donc facilement dedans. Des clins d'oeil à des "vrais" super héros américains sont également de la partie.

Le duo Louis/Lamirand fonctionne toujours aussi bien, il faut dire qu'ils ont déjà fait leurs preuves ensemble (Tessa Agent Intergalactique <3 par exemple) et pour ma part je suis toujours super content de pouvoir admirer leur travail effectué en commun.


-Evadé de Simon Astier (scénario), Stéphane Créty (dessin) et Sébastien Lamirand (couleur) p.72 à 91 :

Cette dernière histoire est la seule qui ne se déroule pas dans le passé, mais dans le futur. Un futur dans lequel Burt "AcidMan/Captain Shampooing/Tornado" qui avait été enfermé dans un asile psychiatrique est parvenu à s'évader...

Mon avis sur Evadé :

Pour clore l'album on se retrouve plongé une vingtaine d'années dans le futur pour une enquête/course-poursuite endiablée, qui va nous permettre d'en savoir plus sur l'avenir de bon nombre de personnages de la série TV.

Bien que les personnages aient tous vieilli, on n'a aucun souci pour les reconnaître puisque le dessin de Stéphane Créty est vraiment très bon et donne une ambiance futuriste très réussie (notamment au niveau des décors). Là encore, de nombreux persos de la série sont présents pour notre plus grand bonheur.

L'histoire est un peu plus sombre que les précédentes (ce qui n'empêche pas d'y retrouver de nombreux clins d'oeil et touches d'humour), mais une fois encore la colorisation de Sébastien Lamirand fait des merveilles et nous plonge dans l'univers Hero Corp.

La fin de cette histoire est d'ailleurs vachement bien trouvée et sympa, même si elle frustre vachement car elle donne encore plus envie de voir la saison 4 (comme si on avait besoin de ça ). Néanmoins une excellente façon de terminer ce tome en beauté !!

Mon avis sur Hero Corp T.2 : Chroniques :

Le fait que Simon Astier signe le scénar' de toutes les histoires permet de garder une cohérence vis à vis de la série, tout en approfondissant et enrichissant l'univers d'Hero Corp.

Via la BD, il est beaucoup plus aisé de développer certains aspects qui ne seraient pas forcément évident à tourner (les scènes dans le futur par exemple) ou qui pourraient casser le rythme de la série.

Tous les contributeurs à l'album sont super talentueux et c'est donc un pur plaisir à lire, je trouve d'ailleurs ça sympa que les dessinateurs changent selon les histoires (même si tout le monde n'appréciera pas forcément).

Le premier album pouvait être lu sans avoir vu la série, je pense que c'est encore le cas ici, même si on y perd plus. En effet, on risque de manquer de références aux différents personnages qu'on est amené à croiser au cours de notre lecture, si l'on n'a pas vu la série. Néanmoins aucun spoiler n'est fait pendant l'album et on peut donc le lire quel que soit notre état d'avancement dans le visionnage de la série.

Je pense que la BD est vraiment un passage obligé pour les fans  qui vont pouvoir en apprendre plus sur certains personnages. De nombreux bonus et petits jeux sont disséminés tout au long de l'album entre les histoires et c'est vraiment très sympa (notamment le tout dernier d'entre eux qu'il faudra que je teste un de ces 4 ).

En bref, un excellent moment de lecture dans l'univers d'Hero Corp !! 4 histoires dans des registres variés et toutes intéressantes, que du beau monde qui a travaillé sur l'album, aucune raison de se priver donc. J'attends avec grande impatience le tome 3 de la série !!


Question bonus : Quel est votre super héros préféré de la série ? 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 15:38

Avant toute chose je suis désolé pour le retard que j'ai pris, j'aurais dû vous parler de ce livre il y a un bon moment déjà. "L'avantage" c'est que mon retard colle plutôt bien avec l'actu puisque la saison 3 de la série Hero Corp est diffusée depuis lundi, tous les soirs à partir de 20h20 sur France 4. Autre hasard calendaire plutôt bienvenu, nous sommes aujourd'hui mercredi, si bien que ce billet fait partie des BD du mercredi de Mango !!

http://4.bp.blogspot.com/-HdM2a-iEF9U/T1Xyv5JlpZI/AAAAAAAAOGc/NgVFijNQatQ/s200/Logo%2BBD%2BMango%2Bbleu.jpg
Le premier tome de la BD Hero Corp intitulé Les Origines, réalisé par Simon Astier (scénario) et Marco Failla (dessin) et dirigé par Jean-Luc Istin et Olivier Peru est publié par les Editions Soleil depuis le 23 janvier 2013, dans la collection Soleil French Comics. Ce premier volume compte 96 pages (bonus inclus) et est vendu pour 17€95.

http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/hero-corp-comics-volume-1-simple-13385.jpg
Préquel de la série TV Hero Corp, l'action se déroule en 1985 et nous en apprend plus sur le passé des superhéros et la création de l'agence Hero Corp (HC), seule solution pour tenter d'endiguer la montée en puissance des forces du mal...

Mon avis :

Alors avant toute autre chose je tiens à préciser que même sans avoir vu l'excellente série TV Hero Corp de Simon Astier, il est tout à fait possible d'apprécier la BD. Je l'ai notamment faite lire à un de mes frangins qui l'a beaucoup aimée bien qu'il ne connaisse pas la série TV.

Dans cette dernière on suit l'arrivée de John au sein d'un petit village perdu, lequel abrite une communauté de "super héros" dont les pouvoirs ont bien décliné au fil des ans. C'est une série que je ne peux que vous recommander chaudement de regarder car c'est vraiment super bien foutu, drôle et plein d'intrigues très sympa. Vous pouvez d'ailleurs retrouver l'intégralité des épisodes des 2 premières saisons (et ceux de la 3eme au fur et à mesure de leur diffusion) par ici ou comme moi vous les procurer en DVD (c'est encore mieux ).

Même si vous n'êtes pas trop portés sur les super-héros, la façon dont Simon Astier les utilise devrait pouvoir venir à bout de vos réticences pour le genre. En effet, dans la série les héros n'en sont pas vraiment, il s'agit plutôt d'une bande de bras cassés, qui vont se retrouver face à une des pires menaces et vont tenter tant bien que mal d'y faire face. Un belle façon de montrer que l'union peut faire la force, même quand on est pas bien doué.

Je digresse un peu, donc revenons au vif du sujet, comme je le disais plus haut, pas besoin de suivre la série TV pour lire la BD, en effet celle-ci se passe en 1985 et nous narre la création de l'agence Hero Corp
à l'époque où la majeure partie des super-héros n'étaient pas devenus tout moisis. C'est donc un bon moyen d'entrer dans l'univers HC quand on ne le connaît pas, mais ça permet aussi aux fans d'en apprendre plus sur la série et sur des évènements qui étaient simplement évoqués dans les épisodes.

On retrouve bien évidemment tout ce qui fait le sel de HC dans la BD, les intrigues intéressantes, l'humour sympathique et certains de nos persos fétiches (mais un poil plus jeune) avec en plus des choses pas forcément évidentes à mettre dans une série à petit budget (il est plus facile de faire des bons effets spéciaux et du fantastique en BD qu'à la TV par exemple).

C'est donc un très bon moment de lecture que ce premier tome de la BD Hero Corp, le dessin de Marco Failla colle très bien à l'ambiance et donne un ton comic de super-héros à l'ensemble. On n'est donc pas dépaysé par rapport aux séquences d'intro et au générique de la série réalisés par Olivier Peru. J'ai également beaucoup apprécié tous les bonus sympas qui sont regroupés en fin d'album et qui montrent (entre autres choses) les prémices de la BD.

La bonne nouvelle c'est que le mois prochain (le 20 novembre pour être précis) sortira le second tome d'Hero Corp, celui-ci continuera à s'intéresser au passé de l'univers HC à travers 4 courtes histoires. Simon Astier sera toujours aux manettes du scénario, par contre chaque histoire aura son propre dessinateur, avec notamment Louis, Stéphane Créty et Kyko Duarte, en somme que des pointures !!! J'attends donc avec impatience ce nouvel album qui va permettre d'enrichir encore plus l'univers de la saga.

En bref, un album au format comic américain qui s'adresse aux néophytes d'Hero Corp comme aux fans et devrait pouvoir plaire à tout le monde. On apprend plein de choses qui n'avaient pas été expliquées pendant la série TV, c'est donc un très bon complément. En plus les dessins sont vraiment sympas et permettent de bien s'immerger dans l'ambiance.


Question bonus : Si vous pouviez avoir un superpouvoir inutile, ce serait quoi ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 15:48

Aujourd'hui on va aller faire un tour du côté des comics avec ma dernière lecture du genre (qui remonte vu que ça fait déjà deux semaines que je suis sur la rédaction de ce billet ^^'), en plus ça faisait un bail que j'avais pas parlé de zombis

Fanboys vs Zombis T.1 : Fossoyeurs pour la vie est un comic de Sam Humphries (scénario), Jerry Gaylord (dessin) et Nolan Woodard (couleur) publié par Glénat Comics depuis le 3 juillet 2013. Cet album de 128 pages reprend les 4 premières issues américaines de la série, le second tome est prévu pour fin novembre en France.

http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/fanboys-vs-zombies-comics-volume-1-tpb-hardcover-cartonnee-66829.jpg
Le Comic Con de San Diego est l'endroit où les passionnés de comics (entre autre choses) se réunissent tous les ans. Mais l'édition de cette année risque d'être beaucoup plus éprouvante pour Rob et ses amis puisqu'une horde de zombis affamés de chair fraîche et de dédicaces va envahir le salon...

Mon avis :

Le zombi est fashion, tendance et vendeur depuis plusieurs années et du coup on en retrouve à un peu toutes les sauces. Ici on est plutôt dans le comic action/humoristique, lequel exploite également un autre filon plutôt à la mode : le geek.

Même si le mot geek ne veut plus rien dire de nos jours et a beaucoup perdu de son sens originel, on retrouve de nombreuses références et clins d'oeil à des tas d'oeuvres cultes au fil des pages (et ça c'est chouette ).

On va donc suivre un groupe "d'amis" qui vont se retrouver pendant le Comic Con et vont donc devoir tenter de survivre à cette invasion de zombis. Contrairement à d'autres oeuvres zombiesques où le doute plane, ici on sait assez rapidement le pourquoi de leur présence au sein du festival.

Dès lors que les zombis débarquent et que notre groupe de héros s'en aperçoit, la majeure partie de ce premier album est donc un bon gros défouloir dans lequel le sang et les tripes vont couler à flots. Les scènes de baston sont entrecoupées de quelques flashbacks permettant d'expliquer en partie les dissensions entre les membres du groupe (pas forcément supra intéressant d'ailleurs).

Comme dit plus haut, l'essentiel de l'album c'est du fritage de zombis en règle, certains héros ayant rêvé toute leur vie qu'une telle invasion se produise, ils peuvent donc s'en donner à coeur joie et fendre les crânes putréfiés à la chaîne. Le côté cartoon du dessin de Jerry Gaylord est d'ailleurs parfait pour ça et permet de renforcer l'aspect complètement loufoque du comic, mais n'empêche pas que ce livre n'est pas à mettre entre les mains des plus sensibles ou des plus jeunes.

Je regrette quand même un peu que les persos principaux soient assez caricaturaux, si bien qu'on ne s'identifie pas vraiment à eux et qu'on ne s'y attache pas plus que ça non plus. Il y a quand même de bonnes idées dans ce premier volume (et d'autres moins bonnes ou alors vraiment exagérées) et le petit twist final m'a quand même donné envie de voir ce que donnera le second volume (prévu pour fin novembre).

Par contre j'ai adoré la galerie de couvertures en fin de volume, de nombreux dessinateurs ont offert leur vision de chaque épisode et certaines d'entre elles tabassent vraiment. De même, les notes sur les designs des persos et leur évolution sont également un bonus très sympa (moi en tout cas c'est le genre de trucs qui me botte).

En bref, Fanboys vs Zombis ne plaira pas à tout le monde puisqu'il s'agit plutôt d'une histoire délirante et caricaturale. Donc si vous n'êtes pas fan des zombis et/ ou des geeks, vous vivrez très bien sans le lire. Même si les persos ne sont pas super attachants, ça reste un bon divertissement plein de clins d'oeil sympa et le dessin très cartoon est vraiment très agréable et renforce le côté gros délire de l'histoire. J'attends le tome 2 pour me faire un avis plus tranché sur la saga et voir si ça vaut le coup de continuer à lire ou pas.


Question bonus : Quelle arme utiliseriez-vous en cas d'attaque de zombis ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 07:14

Youhou c'est la fiesta, une fois n'est pas coutume, voici un nouvel article sur mon blog  On reste dans la lecture par contre, avec cette fois-ci un comic que j'ai lu hier.

http://club-stephenking.fr/img/NEWS/mai/2013/road-rage-1-panini-comics.jpg

Road Rage est une adaptation en comics de deux nouvelles : Pleins gaz (histoire signée Stephen King et Joe Hill) et Duel (signée Richard Matheson). Le scénario de l'adaptation en comic a été écrit par Chris Ryall, Pleins gaz est dessinée par Nelson Daniel et Duel par Rafa Garres. Cet album de 95 pages est édité par Panini Comics dans sa collection 100% Fusion Comics depuis le 22 mai 2013.

Pleins gaz (p.2-51) :

La Tribu est un gang de motards dont les membres sont soudés ou plutôt l'étaient. En effet, suite à une affaire qui a mal tourné, des dissensions sur la marche à suivre sont apparues, notamment entre Vince et son fils Race...

Mon avis sur Pleins gaz :

Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous avons droit à une intro par Stephen King qui explique entre autres choses la génèse du projet et nous met tout de suite dans l'ambiance.

 

Il faudra que je lise Throttle (je l'ai en VO sur mon Kindle), la nouvelle de Stephen King et Joe Hill qui a inspiré Pleins Gaz afin de voir si l'adapatation est fidèle à l'histoire originale. En tout cas cette histoire de motards m'a beaucoup plu.

Le dessin de Nelson Daniel est plutôt bon et permet d'installer une certaine tension tout au long de l'histoire. Je ne vous en dis pas plus sur l'intrigue afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais l'ambiance est vraiment cool.

En revanche, il vaut mieux ne rien avoir contre la violence, car certaines scènes font bien couler le raisiné et sont donc à déconseiller aux plus jeunes et/ou aux plus sensibles.

En tout les cas c'est une histoire vraiment très sympa qui tourne autour de la route, de ses dangers et des gangs de motards !!


Duel (p.52-96) :

Mann doit se rendre à San Francisco pour un rendez-vous, étant pressé il va doubler un camion sur la route, marquant ainsi le début de ses ennuis...

Mon avis sur Duel :

Cette fois-ci l'intro de l'histoire est signée Joe Hill, il raconte également la naissance de Throttle et comment Duel les a marqués lui et son père. Là encore il s'agit d'une bonne mise en appétit avant de commencer.

Comme pour Throttle, je n'ai pas lu l'histoire originelle de Richard Matheson et je ne pourrais donc pas vous dire si l'adapatation est fidèle ou pas. Je dois avouer que j'ai préféré la première histoire, car la fin de celle-ci m'a un peu plus déçu.

Néanmoins l'adaptation de Duel est de très bonne facture et possède une ambiance plutôt oppressante et poisseuse. Le dessin de
Rafa Garres rebutera probablement certains lecteurs, mais je l'ai trouvé plutôt fouillé et intéressant et c'est justement lui qui confère une ambiance si particulière à l'histoire. Je n'ai eu aucun mal à ressentir l'horreur de la situation que vit Mann en étant poursuivi par un camionneur déjanté.

Mon avis général sur Road Rage :

Pour moi le pari est réussi, puisque la lecture de ces deux histoires en comic m'a donné envie de me pencher sur les versions originales pour voir ce qu'elles donnaient, ainsi que sur l'adaptation cinématographique de la nouvelle de Matheson par Spielberg.

Les deux histoires sont très prenantes et sans trop de temps mort, comme on peut s'y attendre avec des récits qui tournent autour des thèmes de la route, sa violence et ses excès. Road Rage est un recueil qui fleure bon le bitume et qui vous fera jeter un coup d'oeil dans votre rétroviseur afin de voir si un camionneur fou n'est pas lancé à votre poursuite.

Personnellement je trouve que King et Hill ont surpassé leur maître en lui rendant hommage car j'ai préféré Pleins gaz à Duel, mais bon je ne suis peut être pas la personne la plus objective au monde quand ça touche à mes auteurs chouchous

Quoi qu'il en soit les deux adaptations rendent très bien compte de la vitesse et on a l'impression de rouler à tombeau ouvert sous le soleil du désert dans les deux cas,que ce soit cheveux au vent à moto ou confortablement assis en voiture. J'ai malgré tout là encore une préférence pour la première histoire au niveau graphique, lequel est plus facile à appréhender.

En bref une très bonne lecture que je recommande aux fans du genre et qui n'ont pas peur de prendre la route aux côtés de trois grands écrivains (à mes yeux au moins) : Richard Matheson, Stephen King et Joe Hill. Je vous conseille néanmoins de le feuilleter avant achat si les graphismes sont importants pour vous, car les styles de Daniel et Garres sont assez différents, même si l'un comme l'autre ils illustrent à merveille ces deux histoires.


Question bonus : Vous vous énervez facilement au volant ou vous êtes plutôt cool ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 08:54

A mon avis, il ne vaut mieux pas trop s'y habituer, mais me revoilà déjà avec un nouvel article. Cette fois-ci encore il va s'agir d'une de mes lectures faites récemment.

Hit-Girl est un spin-off du comic Kick-Ass réalisé par Mark Millar (scénario) et John Romita Jr. (dessin). Cet album de 136 pages regroupe les 5 issues américaines et est édité par Panini Comics depuis le 19 juin 2013.

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/20/42/album-cover-large-20420.jpg

Hit-Girl fait la transition entre Kick-Ass 1 et 2 (aussi bien au niveau des comics que des films), la jeune Mindy va former Dave afin de faire de lui un super héros digne de ce nom...

Mon avis :

C'est avec un grand plaisir que je me suis plongé dans ces nouvelles aventures de Kick-Ass et Hit-Girl. C'est d'ailleurs très cool que cette dernière soit au centre de l'histoire cette fois-ci, puisque l'intrigue gravite autour d'elle. La jeune fille de 12 ans est bien décidée à entraîner Kick-Ass afin qu'il brille un peu plus au combat. La différence de niveau est plutôt grande entre les deux héros, puisque Mindy a été entraînée à tuer depuis son plus jeune âge par son père Big Daddy.

Afin de joindre l'utile à l'agréable, elle va profiter de l'entraînement de Kick-Ass pour dérouiller quelques membres de la mafia, histoire de faire d'une pierre deux coups. Mais un péril bien pire que des truands armés jusqu'aux dents attends notre jeune héroïne... Elle va devoir tenter de s'intégrer aux filles de son âge afin d'avoir une vie normale pour tranquiliser sa mère et son beau-père.

Contrairement à Dave dont l'identité secrète est celle de Kick-Ass, pour Hit-Girl c'est un peu plus compliqué, puisqu'être une super héroïne est sa vraie nature. Plutôt dur donc de s'intégrer à une bande de jeunes collégiennes qui ne jurent que par Justin Bieber et les fringues à la mode...


Cet album est donc un pur concentré de Mindy/Hit-Girl que l'on retrouve dans toute sa splendeur, capable de botter des culs et prendre tous les risques face aux pires truands et complètement désarmée face à une bande de pestes de son âge.

C'est donc un vrai bonheur de retrouver les 3 personnages principaux de la série (le troisième étant bien évidemment "Red Mist") dans Hit-Girl qui est un "Kick-Ass 1.5" plutôt qu'un spin-off et qui permet de donner encore plus d'épaisseur à la jeune Mindy.

En bref, si vous êtes fans des comics ou de la franchise des films, je pense que vous pouvez acheter l'album les yeux fermés. On y retrouve tous les bons ingrédients de la série : de l'humour, de la violence (car oui Hit-Girl ne déroge pas à la règle et contient son lot de baston et d'hémoglobine) et des héros déguisés qui combattent le crime.

En bref bis, un bon approfondissement de l'univers de la série, par contre à ne pas mettre entre toutes les mains puisqu'il est assez violent et comporte des termes plutôt fleuris. De même si vous n'avez pas spécialement adhéré à l'univers de Kick-Ass, je ne pense pas que l'achat de cet album vous soit indispensable.

Question bonus : A l'instar de Hit-Girl, vous auriez-aimé recevoir un entraînement, depuis tout(e) petit(e), vous permettant de faire face à n'importe quelle situation contre des criminels ? 


Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures sur mon blog, au niveau des articles que j'ai dans les cartons il y a le diptyque Burlesque Girrrl de François Amoretti, Le tome 18 de Walking Dead, mon avis sur les jeux GTA V et Disney Infinity et les nombreux films et séries que j'ai pu voir. Vous avez une préférence pour quelque chose ?

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 15:42

Cet article entrera en compte pour mon Reading Comic Challenge !!

The reading Comics challenge logo2
Au menu du jour, le premier tome du comic Swamp Thing, de Scott Snyder (scénario) et Yanick Paquette. Ce premier tome s’intitule De sève et de cendres, il regroupe les 7 premières issues américaines et constitue un nouveau départ pour la série. L’album est publié en France par Urban Comics dans la collection DC Renaissance pour le prix de 15€.

 

http://www.actugeek.com/wp-content/uploads/2012/11/Swamp-thing-T.1.jpg

Le Dr Alec Holland était autrefois un monstre connu sous le surnom de la Créature des Marais, hantant le bayou et s’opposant à des forces surnaturelles. Aujourd’hui Alec est redevenu un humain et tente de reprendre le cours de sa vie. Malheureusement pour lui, son passé ne va pas tarder à le rattraper…

Mon avis :

Depuis sa création en 1971, lors d’une courte histoire de 8 pages réalisée par Len Wein et Bernie Wrightson, la créature du marais a eu plusieurs géniteurs qui l’ont tous faite évoluer. Je vous rassure tout de suite, même si vous ne connaissez pas du tout les versions précédentes, vous n’aurez aucun mal à vous plonger dans ce premier tome de Swamp Thing.

En effet, l’éditeur a rajouté en début d’ouvrage une petite histoire de la génèse de Swamp Thing qui nous explique le background de la série et les choses à savoir sur les différentes incarnations de la créature du marais.

Dans la série, notre monde est régi par trois forces fondamentales qui s’affrontent :
- "La Sève" qui représente les forces de la nature et lie toute la végétation de l’univers.
- "Le Sang" lié au monde animal et aux créatures de l’univers.
- "La Nécrose" la force maléfique qui cherche à tout corrompre et détruire toute forme de vie.

Alec Holland, a été choisi par "La Sève" et son parlement des arbres pour devenir la prochaine incarnation de la créature du marais et ainsi devenir le champion qui tentera de barrer la route à "La Nécrose", qui semble se développer de façon alarmante un peu partout dans le monde. Mais cette transformation implique de grands sacrifices que le professeur Holland n’a peut être pas envie de faire…

Tout au long de ce premier tome on va donc suivre ce personnage complètement déboussolé, dont la destinée semble toute tracée. Pas évident en effet de « ressusciter » avec de drôles de souvenirs de sa vie passée, tout en ayant le sort de la planète qui repose sur ses épaules.

En parallèle, on assiste au développement de cette force obscure qu’est "La Nécrose", laquelle cherche à étendre son emprise sur toute la planète, afin de répandre la destruction et le chaos en anéantissant toute forme de vie. La moindre cellule morte, devient une arme redoutable entre les mains de cette force destructrice.

Contrairement aux versions précédentes réalisées par d’autres auteurs (dont notamment Alan Moore) Scott Snyder a décidé de représenter la nature et notamment "La Sève" non plus comme une entité bienveillante, mais comme une force destructrice aux immenses pouvoirs. La série flirte donc avec l’horreur et nous réserve bon nombre d’images plutôt gores, qui viennent autant du côté de "La Sève" que de celui de "La Nécrose". Chacun des camps faisant avancer ses pions et ses troupes en direction d’un affrontement qui semble inéluctable. Un combat que chaque faction souhaite emporter et ce quels que soient les moyens à employer pour y parvenir.

Les dessins de Yannick Paquette sont juste magnifiques et permettent d’illustrer à merveille ce combat entre les différentes forces de la nature qui régissent l’univers. L’ambiance est sombre et malsaine à souhait, les décors et les personnages sont vivants et on a aucun mal à se sentir happé par l’histoire, à ressentir les odeurs des marécages, de l’humus de la forêt et de la pestilence de la nécrose. Les paysages sont variés, nombreux, puisque chaque camp se livre à un « road trip » en attendant la confrontation finale et le moins que l’on puisse dire c’est que tous ces décors sont très immersifs.

En bref, Snyder et Paquette ont totalement réussi à redonner vie à la Créature du marais et à faire d’un « monstre végétal » un héros charismatique dont on prend plaisir à suivre les aventures. Une série incontournable à lire si l’horreur et le gore ne vous rebutent pas (eh oui âmes sensibles, s’abstenir ).

 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 12:15

Aujourd'hui une lecture qui entrera dans le cadre de mon Reading Comic Challenge

The reading Comics challenge logo1

 

La saison 2 de Kick-Ass a débarqué en France. Le premier épisode – intitulé Restez-groupés – reprend les 4 premiers numéros parus aux USA et est édité par Panini Comics depuis le 13 juin 2012. Je vais donc tâcher de vous en parler (en limitant un max le spoil y compris de la première saison pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore lue).


http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/kick-ass-2-comics-volume-1-simple-9688.jpg

On retrouve Dave « Kick-Ass » Lizewski là où nous l’avions laissé à la fin de la première saison, mais les choses ont quelque peu changé depuis. En effet, ses coups d’éclats en compagnie de la jeune Hit-Girl ont fait naître des vocations, si bien qu’une multitude de nouveaux « super-héros » ont vu le jour et patrouillent dans les rues. Mais une menace bien pire que la mafia semble se profiler dans l’ombre…

Mon avis :

Je dois bien avouer que c’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé Kick-Ass dans ses nouvelles aventures et je n’ai pas du tout été déçu par cette première moitié de saison 2 !!

Même si ce premier tome sert surtout à poser la nouvelle intrigue et à nous montrer le quotidien de Dave, il contient également son lot d’action et de violence (selon moi ça va même encore plus loin que dans Kick-Ass 1). Cela laisse présager d’une seconde partie bien déjantée, avec son lot de baston entre super-héros et super-vilains.

On repart sur le même format et la même trame narrative qu’auparavant avec un spoil d’une partie de l’action à venir, puis un énorme flashback qui nous explique comment la situation a fait pour dégénérer jusque là. Ce n’est pas vraiment problématique dans la mesure où la vie de Dave et les nombreuses péripéties qu’il subit nous font « zapper » le spoil, jusqu’à ce qu’on y arrive dans l’histoire.

Je pense donc que comme pour la saison 1 Panini Comics nous sortira d’abord deux volumes, puis les regroupera en une version intégrale un peu plus tard. A vous de voir donc si vous préférez attendre la version intégrale ou vous procurer chaque tome à sa sortie (voire les deux pour les collectionneurs).

Si vous avez aimé Kick-Ass 1, je pense que vous pouvez sans problème vous procurer la saison 2, qui devrait vous plaire tout autant (et peut être même plus encore). Millar et Romita JR font toujours des merveilles ensemble et on n’a aucun mal à se laisser entraîner dans le quotidien du jeune Dave et de ses amis. Le trait de Romita JR a un peu changé par rapport à la saison 1, mais reste toujours aussi agréable à regarder et on reconnait facilement tous les protagonistes.

Bien qu’aucune date de sortie n’ait encore été donnée, il semblerait que cette saison 2 sera également adaptée en film sous le titre Kick-Ass 2 : Balls to the wall. Ce second opus sera réalisé par Jeff Wadlow qui remplacera Matthew Vaughn, et le tournage devrait commencer en septembre 2012 (on peut donc tabler sur une sortie en 2013). Les personnages principaux devraient normalement tous reprendre leur rôle. Donc pour patienter jusqu’à la sortie du film, quoi de mieux que de (re)lire les comics dont ils sont tirés !!

Comme Mark Millar prévoit que Kick-Ass sera une trilogie (donc au total 6 volumes et 3 versions intégrales) , à laquelle viendra s’ajouter quelques volumes du spin-off Hit-Girl, autant dire qu’on n’a pas fini de voir la combinaison verte de Kick-Ass un peu partout (et je trouve que c’est tant mieux !!!). En tout cas on vous tiendra au courant de l’avancée des différents projets relatifs à l’univers de Kick-Ass !!

En bref une première partie de saison 2 très sympathique, qui pousse encore plus à fond le délire des super-héros sans pouvoirs. En raison de son contenu violent et des propos fleuris qu’on y trouve, cette série n’est bien évidemment pas à mettre entre toutes les mains. Mais si vous en avez marre des héros aseptisés, que vous aimez les combats bien bourrins et les répliques cinglantes alors Kick-Ass est le comics qu’il vous faut !!

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 09:43

Après une (autre) longue période d'inactivité sur mon blog, je me suis remis à la lecture. Ce qui m'a donné envie d'essayer de rattraper un peu le méga retard que j'ai accumulé dans mes billets à faire. L'article du jour entrera donc dans le cadre de mon Reading Comic Challenge (où là aussi je suis bien en retard ^^')

House of M est un comic crossover (mélange de plusieurs séries) de l'univers Marvel, réalisé par Brian Michael Bendis (scénario) et Olivier Coipel (dessin). En France il est publié par Panini Comics depuis août 2008 (une réédition a vu le jour en janvier 2012 et c'est cette version là que j'ai relue).


http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/house-of-m-comics-volume-1-integrale-2012-35599.jpg
Wanda Maximoff, la sorcière rouge, et fille de Magnéto est devenue folle. L’augmentation de son pouvoir préoccupe grandement le Professeur Xavier qui finit par décider qu’elle doit être tuée. Au cours de la mission, les New Avengers et les Astonishing X-Men se trouvent projetés dans un monde parallèle où les X-Men n’existent pas et où Magnéto, chef de la maison M, règne sur le monde. Seul Wolverine semble se souvenir que ce monde n’est pas le bon et il va tout faire pour essayer de faire rentrer les choses dans l’ordre… 

Mon avis :

Il me semble (mais après je me trompe peut être) que j’avais déjà lu la saga des House of M il y a quelques années de ça. Mon amie Jolie Chaussette m’avait initiée aux comics Marvel et plus spécifiquement aux X-Men (c’est une énorme fan du personnage d’Emma Frost et comme elle apparaît dans House of M...). A l’époque je dois bien avouer que je connaissais très peu de persos de l’univers Marvel ou alors vite fait de nom (j’en connais guère plus maintenant en fait ) mais ça ne m’avait pas empêché de bien apprécier la saga House of M.

Après pour celles et ceux qui ne connaissent pas trop l’univers Marvel, il faut savoir qu’il y a énormément de séries différentes pour les mêmes héros (X-Men, Astonishing X-Men, Uncanny X-Men, Spider-Man, Amazing Spider-Man…etc.) et qu'elles paraissent dans des petits magazines contenant quelques épisodes (issues) de l'histoire.

Dans le cas de crossover tels que House of M, il faut savoir que tous les magazines concernés (par exemple pour House of M, il y a eu des numéros de Fantastic Four, Incredible Hulk, Iron Man, Spider-Man, Exiles...etc. qui ont publié un bout de l'histoire)  auront une partie de l'histoire dans un ou plusieurs numéros.

Tout ça pour dire qu'au moment de leur sortie, de tels crossover chamboulent pas mal la publication habituelle et font vendre plus (si vous voulez connaître toute l'histoire, il faudra acheter des magazines que vous ne prenez peut être pas d'habitude). Heureusement une fois la saga finie, des albums reprenant la majeure partie de l'histoire sont publiés, c'est le cas ici avec cet album, qui regroupe les 8 issues principales de l'histoire de la Maison M.

C'est d'ailleurs un des petits reproches que je fais à cet album puisqu'il regroupe uniquement les 8 épisodes principaux et en bonus l'exemplaire du Pulse qui se rapporte à la saga. On loupe donc pas mal de morceaux de l'histoire, certes ce n'est pas préjudiciable pour la compréhension, mais c'est dommage qu'ils n'aient pas regroupé l'intégralité des issues qui se rapportent de près ou de loin à House of M.


Quoi qu'il en soit, j'aime énormément les crossover où tout un tas de superhéros se rencontrent et se retrouvent plongés dans des univers parallèles. C'est toujours l'occasion d'explorer des scénarios intéressants qui n'ont pas cours dans l'univers Marvel de base. C'est d'ailleurs pour ça que de toutes les séries X-Men existantes, ma préférée est Les Exilés (X-Men Exiles) dans laquelle différents héros Marvel sont arrachés de leur réalité et font équipe pour remettre en ordre d'autres mondes.
 

 

House of M se lit rapidement car l'histoire est très prenante une fois que les bases sont posées, certains protagonistes ne diront rien du tout aux néophytes de l'univers Marvel, mais ce n'est pas très dérangeant pour la compréhension globale.

La saga est dessinée par Olivier Coipel, un frenchie (ça fait toujours plaisir ) au dessin moderne très sympathique et dynamique. Le design des personnages ne change pas trop de d'habitude, si bien qu'on n'a pas de mal à reconnaître les héros les plus connus. Comme le dessin et le scénario sont bons, on vient rapidement à bout des 200 pages (environ) que comportent l'album car la lecture est très fluide.

 

L'épisode House of M fait d'ailleurs partie des évènements majeurs de l'Univers Marvel, puisqu'il a de nombreuses répercussions sur plusieurs sagas de la firme. C'est donc un album intéressant qui vaut le coup d'être lu si vous souhaitez suivre les grandes lignes Marvel des années 2000. La fin est plutôt ouverte et Décimation (un autre crossover) lui fait suite en montrant les conséquences directes d'House of M. Mais sauf erreur de ma part, ce crossover là n'a pas été traduit en France, ni réédité récemment en VO (donc dur à se procurer et/ou à des prix exorbitants).

En bref un album très sympa avec un scénario intéressant et de bons graphismes, on y retrouve de nombreux héros de l'univers Marvel et ça c'est cool. Seul bémol, je trouve dommage qu'on ait seulement la saga principale House of M (c'est déjà bien c'est sur) et pas tous les épisodes concernés de près ou de loin par ce crossover. Un bon moment de lecture en tout cas !!


Question bonus : Quel est votre héros Marvel préféré ? 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 11:20

L'article du jour entrera dans le cadre de mon Reading Comics Challenge, avec l'option Lire en VO, puisque j'ai lu le comic dont je vais vous parler en VO (ça semble logique ).


The reading Comics challenge logo2
Fell est un comics de Warren Ellis (scénario) et Ben Templesmith (dessin) dont les 9 premières issues ont été publiées entre septembre 2005 et janvier 2008. Seules les 8 premières issues ont été adaptées en 1 volume relié intitulé Feral City. La version que j'ai lue est celle publiée par Image Comics, il s'agit de la 3eme réédition datant de 2011 (la première édition quant à elle datait de juillet 2007). N'ayant pu trouver d'image de la couverture en VO de l'édition que j'ai lue, je vous mets la VF qui est identique (seul le titre du recueil change Feral City en VO et Snowtown en VF)


http://2.bp.blogspot.com/-bnTPNyrohjE/TyK0JTL3uFI/AAAAAAAAEBc/_L5WSxJBdLw/s1600/Fell+-+couverture.jpg
Pour une obscure raison, l'inspecteur Richard Fell a du quitter la ville où il officiait et s'est retrouvé éxilé de l'autre côté du pont, dans la sinistre et inquiètante ville de Snowtown. Bienvenue en enfer Richard...

Mon avis :

Bon ben déjà comme je l'ai lu en VO, forcément j'ai ptet raté une ou deux subtilités en raison de mon faible niveau en anglais . Mais ça ne m'a pas empêché de beaucoup apprécier ma lecture !!! Il faut dire qu'aux manettes il y a quand même deux pointures que j'adore, à savoir Warren Ellis (à qui l'on doit par exemple les excellents Royal Space Force et Transmetropolitan...etc.) et Ben Templesmith dont je suis ultra fan, avec son trait de crayon sombre et glauque à souhait (Wormwood, 30 jours de nuit...etc.).

On suit donc ici le lieutenant Richard Fell, fraîchement transféré dans la ville de Snowtown. Ce dernier cache un lourd secret, qu'a t'il bien pu faire de si horrible pour ne plus avoir le droit de remettre les pieds dans son ancienne ville (située de l'autre côté du pont) et devoir s'enterrer à Snowtown, où tous les désaxés en tout genre semblent s'être donnés rendez-vous ? Il rejoint donc les forces de police de la ville, laquelle compte 3 détectives et demi (il y a un cul de jatte dans le tas), donc autant dire que l'efficacité n'est pas forcément au rendez-vous, mais la situation va changer grâce à Richard Fell.

En effet ce dernier est un excellent enquêteur, doué d'un très grand sens de l'observation, ce qui lui permet de cerner les gens d'un simple coup d'oeil. Mais dans une ville où tout le monde semble un peu dérangé et/ou avoir quelque chose à cacher, sa perspicacité lui sera-t-elle vraiment utile ?

 

Snowtown est une ville vraiment très étrange, dès les première pages on est plongé en plein dans la folie ambiante, on sent bien que quelque chose cloche par ici, d'ailleurs que peut bien signifier cet étrange tag rouge que l'on retrouve un peu partout en ville, qui est cette personne vêtue comme une nonne et arborrant un masque de Richard Nixon...etc. les questions sans réponses et les bizarreries sont légion dans cette ville (j'espère d'ailleurs qu'on finira par avoir des réponses à tout ça).

Ce premier volume de Fell se compose de 8 petites histoires mettant toutes en scène l'inspecteur, dans son quotidien de flic et autant dire qu'il ne va pas chomer et avoir à se colleter au rebut de l'humanité. A croire qu'à Snowtown pas un seul jour ne se passe sans qu'une affaire complètement sordide se produise ou qu'on retrouve des macabés dans la rue. En plus de Richard Fell on retrouve régulièrement quelques autres personnages intéressants tels que la barmaid, le médecin légiste ou le chef de la police et sa secrétaire, tous semblent à plus ou moins grande échelle être "contaminés" par la folie de la ville et/ou cacher de lourds secrets.

La ville est d'ailleurs un protagoniste à part entière dans ce volume, toujours omniprésente, sombre et froide, malfamée et dérangeante. Tous les personnages que l'on croise semblent complètement fous, à croire que c'est cette ville qui les rend comme ça, cette ville dans laquelle on peut venir échouer quand on a merdé...

Le dessin de Templesmith rend d'ailleurs à merveille cette impression de noirceur qui se dégage de Snowtown, une ville où l'on n'a pas envie de foutre les pieds à moins d'y être contraint et forcé. Il n'y a pas vraiment de fantastique dans la série, mais on a néanmoins l'impression que "le mal" sous toutes ses formes se cristallise ici, à l'issue du premier tome on ressort de la lecture en pensant que des puissances maléfiques sont à l'oeuvre dans la cité...


Même si Fell reste assez classique dans le principe (le quotidien d'un flic et ses enquêtes), ça fourmille néanmoins de bonnes idées et c'est un régal de voir cet homme (qui m'a un peu rappelé Wormwood le côté zombi déjanté en moins) agir parfois de façon très limite pour faire le bien. N'hésitant pas à dérouiller méchamment certains coupables, mais au vu des crimes qu'ils ont commis, c'est finalement peu de choses. De ce point de vue là, Snowtown semble être le terrain de jeu idéal pour ce flic aux méthodes parfois un peu brutales, à moins qu'il n'agisse de la sorte seulement parce que la folie ambiante le gagne peu à peu. Tout ça on ne pourra pas le savoir tant qu'on ne saura pas pourquoi il a été muté ici en dépit de ses excellents résultats de l'autre côté du pont...

Ce qui m'amène au point négatif de la série, c'est tout simplement que je suis accro et que je voudrais en savoir plus, je voudrais la suite !! Mais quand on voit que même en VO, il n'y a rien de neuf depuis janvier 2008 ça sent pas bon. Il faut dire que visiblement Fell était une expérience de Warren Ellis pour produire un Comic meilleur marché puisque contenant moins de pages que la normale. C'est ce qui explique le fait que les histoires soient assez courtes et que chaque planche soit généralement sous forme de gaufrier à 9 cases (quelques exceptions néanmoins avec parfois des découpages à 7 ou 8 cases où certaines cases s'étalent un peu plus), donc peut être que le succès n'a pas été au rendez-vous ou alors c'est tout simplement car les deux auteurs bossant sur des tas d'autres projets n'ont pas le temps de faire la suite (ce qui est bien dommage -_-').

En bref Fell est un excellent comic bien noir et amoral, dans lequel on croise les pires rebuts de l'humanité. Heureusement Richard Fell est là pour faire le ménage et tout faire pour résoudre les enquêtes sordides qui sont dorénavant son pain quotidien. En effet pas un jour ne se passe sans que les cadavres pleuvent et que les affaires glauques à souhait s'entassent. L'inspecteur ne fera pas toujours dans la dentelle pour venir à bout des ordures qu'il a en face de lui, mais c'est ça qui est génial justement. Le tout servi par l'excellente patte, sombre à souhait  et reconnaissable entre mille de Templesmith. Laquelle fait merveille ici et convient parfaitement à retranscrire toute la noirceur et la folie de la ville de Snowtown. Cette der,ière a maintenant un "héros" pour protéger et rendre justice à toutes les victimes des détraqués qui sévissent là bas. Vous l'aurez compris, âmes sensibles s'abstenir, pour les autres à se procurer et à lire !!!


Question bonus : Seriez vous prêt à tout pour rendre la justice, quitte à employer des méthodes très brutales ? 

 

 

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans Comics
commenter cet article

Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Mes vidéos

Ma chaîne Youtube (présentation de jeux de société et de diverses choses)



Ma chaîne Dailymotion (comme pour Youtube mais ailleurs ^^)


 

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.