Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 17:06

L'article du jour entrera dans le cadre du Roaarrr de Mo' puisque l'album que je vais vous présenter a reçu un prix dans le cadre du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2012.

 

pictosingelionpetit

 

TMLP Ta Mère La Pute est un one shot de Gilles Rochier publié en février 2011 par 6 pieds sous terre dans la collection Monotrème. Cet album a reçu le prix révélation lors du Festival d'Angoulême 2012.

 http://www.bdgest.com/critiques/images/couv/4464_c.jpg


Au cours des années 80, dans une banlieue flambant neuve, on suit le quotidien d'une bande de jeunes adolescents désoeuvrés...

 

Mon avis :

 

Je dois avouer que j’ai été très agréablement surpris avec cet album, dont je n’avais aucune idée du sujet avant de l’ouvrir. Le format est un peu plus petit que la moyenne et beaucoup plus souple, ce qui n’est pas du tout problématique pour lire, bien au contraire.

 

Comme TMLP a reçu un prix, on a droit à un gros autocollant Angoulème 2012 sur la couverture, ce que je trouve un peu dommage car ça fausse la première impression visuelle. Sans ça, on a le regard tout de suite attiré par ces 4 grosses lettres énigmatiques dessinées sur la bute, tel un graffiti. Les lettres ne restent pas énigmatiques bien longtemps puisque l’acronyme est expliqué juste en dessous : Ta Mère La Pute !! Une insulte plutôt violente, qui ne peut qu’intriguer vu le gros contraste qu’elle offre avec le reste de l’image où l’on voit trois jeunes en train de poser sur leurs vélos.

 

C’est ainsi que commence notre périple au cœur de cette banlieue des années 80, bien différente de celles dont on a l’habitude d’entendre parler de nos jours dans la presse, mais en même temps tellement similaire. On va donc suivre le quotidien d’une bande de jeunes ados qui essayent de tuer le temps dans leur quartier de banlieue. L’histoire est plutôt dure dans son ensemble, car la vie de ces jeunes n’est pas toujours très rose, surtout qu’ils sont à la merci des « grands frères » plus âgés qu’eux et qui sont les véritables maîtres du terrain.

 

On va donc voir petit à petit le visage de la banlieue changer, cette dernière est pleine de promesses lors de sa construction, mais bien vite les espoirs sont déçus et la misère devient de plus en plus présente. Beaucoup de monde a du être confronté ou a entendu l’expression TMLP (ou un de ses dérivés) au cours de sa vie, Gilles Rochier nous livre dans cet album, la genèse de cette violente insulte. Laquelle a été maintes fois reprises depuis et doit encore probablement circuler de nos jours dans les cours de récré des collèges et lycées. Autant prévenir tout de suite, qu’il vaut mieux avoir le moral en lisant ce récit, car il est plutôt dur et pas toujours joyeux (si vous êtes dépressif, abstenez vous ). D’après ce que j’ai pu en lire à droite et à gauche, TMLP comporte une bonne part de vécu puisque Gille Rochier a vécu en banlieue.

 

Je pense qu’il y a quelques années de ça, j’aurai probablement feuilleté vite fait cet album avant de le reposer aussi sec, rebuté par son dessin. Mais heureusement pour moi, j’ai évolué de ce côté-là et n’ai plus aucun problème avec quelque graphisme que ce soit. Il est vrai que le dessin de Gilles Rochier, est un peu spécial, mais l’histoire qu’il raconte prend vachement aux tripes et une fois entamé l’album, toute l’histoire se déroule sous nos yeux en un clin d’œil. On se fait très vite au dessin et finalement il colle plutôt bien à l’atmosphère du récit et à l’ambiance de la banlieue. Les éléments de décor banlieusard sont d’ailleurs superbes et permettent de transformer la banlieue en un personnage à part entière du récit, lequel est toujours omniprésent.

 

En bref une histoire qui m’a bien pris aux tripes et une très belle découverte !! (une fois de plus merci KBD ). Donc même si le graphsime peut rebuter de prime abord, on s’immerge très facilement dans TMLP et la vie de ces jeunes de banlieue dans les années 80. Un récit très poignant et touchant en dépit de sa dureté.

 

 

Question bonus : Vous avez déjà vécu en banlieue au cours de votre vie ou pas ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr. Zombi - dans BD franco-belge
commenter cet article

commentaires

Mo' 21/04/2012 19:59


Il faudrait que je parvienne à lire quelques dialogues la prochaine fois que je feuillette l'album... mais là, juste le graph, j'ai du mal. Les copais avaient essayé à Angouleme mais bon, j'avais
d'autres albums en vue ^^

Mr. Zombi 01/05/2012 19:02



C'est vrai que le dessin est quand même vachement spécial, donc je comprends tes réticences, surtout avec d'autres albums en vue ^^



Présentation

  • : Mr. Zombi's place
  • Mr. Zombi's place
  • : Un blog pour parler de tout ce qui me botte : lecture, jeux vidéos, gadgets, films...etc.
  • Contact

Visiteurs

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog.

  visiteurs ont parcouru ce blog.